Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
POURSUITE DES ACTIONS DE DEVELOPPEMENT RURAL
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention
Agriculture et agroalimentaire

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Au Burkina Faso, la pauvreté est plus rurale qu’urbaine puisque 77% de la population est rurale et 80 % vit de l’agriculture. Il apparaît donc très simplement que pour aider le pays à se développer, il faut aider le milieu rural.
Dans le contexte de la décentralisation, les communes du Burkina doivent trouver les moyens nécessaires pour le bien être de leur population.
Pour ce faire il est important de prendre en compte les aspirations des populations. Les priorités qu’elles ont retenues sont :
o Accroître le niveau de production des secteurs agro-pastoraux
o Promouvoir d’autres secteurs porteurs
o Promouvoir la démocratie à la base
De plus, ces priorités sont apparues urgentes à mettre en œuvre à partir des conséquences de la guerre en Côte d’Ivoire. En effet de nombreux Burkinabè qui travaillaient dans ce pays sont rentrés chez eux au Burkina et ils cherchent encore aujourd’hui à trouver une source de revenus qui leur permettra de ne plus être contraints de repartir travailler dans le pays voisin.

Historique
En 1994, Némaoua BANAON, technicien agricole, est en France pour une formation d’ingénieur agronome. Des liens se créent qui aboutissent à une demande de sa part afin de créer au BURKINA un centre de formation et une ferme pédagogique à Lapara dans la province des BALE.
Depuis 1998, le partenariat entre les deux pays s’est renforcé par des rencontres en FRANCE et au BURKINA, qui ont permis de mieux appréhender les réalités et les besoins de la population burkinabè.
Les maires de Boromo et Moncoutant se sont rencontrés à Moncoutant en 2006 puis en janvier 2007 pour la signature d’une convention entre les deux communes.
Pour continuer à travailler en cohérence avec les élus, la convention a été renouvelée avec la commune de Boromo en janvier 2010, et une autre convention a été signée avec le maire de Oury en janvier 2010 également.
Les signatures de janvier 2010 ont été l’occasion pour plusieurs élus de Moncoutant de se rendre au Burkina afin de vérifier la pertinence des demandes burkinabè. En 2011, un élu a participé a une mission dans la boucle du MOUHOUN. En 2012, un élu est participé à une mission pour le développement des échanges scolaires. En 2013, deux autres élus continuent la mission.

Un stage a été réalisé en 2011 par un stagiaire de l’ENESA (Ecole Nationale de l’Elevage et de la Santé Animale) intitulé : « Effets et impacts du projet d’appui en aviculture traditionnelle dans les Balé. » Il a montré l’intérêt réel des formations.
(voir annexes)

L’évaluation réalisée en 2011 par M. KONKOBO, (voir annexes) fait apparaître que les formations réalisées ont été appréciées. Les bénéficiaires demandent à ce qu’elles soient continuées. La mise en place de la CEC/BM est réussie, cette nouvelle structure doit maintenant être développée.

La formation sur l’embouche ovine et bovine, qui a eu lieu en octobre 2011, a été suivie personnellement par le maire de Oury qui a été particulièrement satisfait.

Depuis mars 2012, le CEFRAP n’est plus le partenaire technique de la CEC/BM. La formation dispensée aux responsables leur permet de suivre eux-mêmes leur structure. Néanmoins, ils ont demandé un appui ponctuel auprès de la Fédération Nationale la Caisse d’Epargne française, qui grâce à son association de microcrédits, Parcours Confiance, apporte un soutien et une formation aux structures de micro finances des pays en voie de développement. Une première semaine de formation a eu lieu en octobre 2012, et une deuxième est prévue en mai ou juin 2013.
(voir annexes)

Objectif du partenariat
Permettre à la population d’arriver à l’autonomie dans les domaines essentiels : nourriture, santé, éducation

Permettre à la population de la boucle du Mouhoun d’augmenter ses revenus et accroître son bien être.

Description détaillée du partenariat
Les actions conduites depuis 2009 doivent être développées afin de conduire à l’autonomie :
- appui/conseil en élevage et particulièrement l’aviculture
- formation en gestion, épargne et crédit
- ouverture des services de la Coopérative d’Epargne et de Crédit (COOPEC) au grand public
avec un renforcement de sa mission sociale.

- 1 - Formation à l’élevage traditionnel de la volaille avec spécialisation dans la production de poussins
Objectif de l’action : Augmenter les compétences et les revenus des bénéficiaires pour atteindre l’autosuffisance alimentaire dans chaque entité.
Description sommaire : Poursuivre l’appui / conseil auprès des paysans pour renforcer leurs capacités techniques afin de produire mieux pour répondre à la demande croissante de la population qui s’accroit.
Investir dans des couveuses afin de produire ses poussins afin de répondre à l'autosuffisance alimentaire.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
BOROMO, COOPEC - Coopérative de micro crédit
Maître(s) d'ouvrage
Moncoutant, ASSOCIATION MONCOUTANT SANS FRONTIERE
Bénéficiaire(s)
Les habitants des provinces des Balé et du Mouhoun

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
OURY Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
OURY xxx xxx

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Moncoutant commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
CONSEIL REGIONAL POITOU CHARENTE, ASSOCIATION MONCOUTANT SANS FRONTIERE
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
OURY, BOROMO, COOPEC - Coopérative de micro crédit


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 2800 0 2007
Moncoutant 7500 0 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 4700 2007
CONSEIL REGIONAL POITOU CHARENTE, ASSOCIATION MONC 15000 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013