Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Beyrouth"

Correspondant coopération décentralisée
Martine HERLEM-HAMIDI
Courriel : martine.herlem[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Denis GAILLARD
Courriel : denis.gaillard[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
mise en place du centre socioculturel de Brital
Année de première signature de la convention
2002
Thématique d'intervention
Culture et Patrimoine
Sous-thématique d'intervention
Infrastructures, équipements et manifestations culturelles
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2002
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
29/09/2016
Contexte
La ville de Brital, située dans la plaine de la Bekaa à une dizaine de kilomètres au Sud de Baalbeck compte 23 000 habitants. L’agriculture constitue la première source de revenus à Brital avec une superficie agricole utile de 1 685 hectares et un cheptel de 1 479 UGB (Unités de Gros Bétail) mais la région est touchée par l'exode rural surtout vers la capitale Beyrouth. Le taux d’inactivité est assez élevé, en particulier chez les jeunes. Le secteur industriel proprement dit est réduit à une laiterie et à un ensemble d’activités à caractère artisanal. Aujourd’hui, Brital devient de plus en plus une ville de commerce.

La population de Brital est plutôt jeune, enracinée dans sa commune, ce qui représente une opportunité pour initier une panoplie d’activités socioculturelles destinée à ce public, d’autant plus que la ville de Brital se trouve marginalisée et géographiquement loin de Baalbek, la capitale de la Békaa. Par ailleurs, le rapport des experts sur la situation socioculturelle de la ville en 2009 informe des progrès réalisés dans le secteur éducatif depuis 1987, ce qui permet d'envisager également un intérêt accru pour le développement d'un secteur socioculturel.

Toutefois, il est noté que le taux des élèves dé-scolarisés est assez élevé, du fait de la situation économique difficile, du découragement des jeunes, de leurs besoins financiers. Les écoles publiques souffrent du manque de cadres enseignants compétents et d’administration rigoureuse. Les taux d’analphabétisme et d’illettrisme sont très élevés parmi les gens âgés de plus de 50 ans.

De plus, le fait que Brital soit à proximité de la frontière syrienne, en a fait, comme plusieurs villes de la région, un lieu de refuge pour nombre de réfugiés syriens.

M.Hussein SALEH, Agent de développement local et responsable du Bureau Municipal de Développement Local, a suivi plusieurs formations, dans divers domaines, à la ville d’Eybens et au Liban, dans le cadre des projets avec Eybens et par l’intermédiaire de Cités et Gouvernements Locaux Unis/Bureau technique des villes libanaises (CGLU/BTVL). Le BMDL a déjà mis en place de nombreuses activités, en concertation avec les élus locaux, et avec le soutien d’une quinzaine de bénévoles actifs. Les actions entreprises ont visé, entre autres, à promouvoir le rôle des associations de la société civile dans la ville, à mettre en place des sessions de formations professionnelles, à donner des cours de langues étrangères…à sensibiliser les habitants de la ville aux activités culturelles et à les mobiliser autour du centre socioculturel en construction.
Historique
La relation de coopération qui lie les villes d’Eybens (France) et Brital (Liban) remonte à 2002, et s’inscrit dans un cadre plus large d’implication de la ville d’Eybens dans un programme de coopération qui la liait aux trois villes de Jdeidé, Brital et Beddaoui. Efficace, elle a permis d’installer durablement le Bureau municipal de développement local (BMDL) de Brital, par l’intermédiaire du Bureau de Cités et Gouvernements Locaux Unis au Liban/Bureau Technique des Villes Libanaises (CGLU/BTVL).

Ce BMDL a déjà mis en place de nombreuses activités, en concertation avec les élus locaux, et avec le soutien d’une quinzaine de bénévoles actifs. Les actions entreprises ont visé, entre autres, à organiser des sessions de formations professionnelles, à donner des cours de langues étrangères…
Depuis 2007, des activités socioculturelles et artistiques ont été menées à Brital, avec le soutien de la ville d’Eybens.

En 2009, une étude socioculturelle de la ville de Brital a été lancée et a conclu de la pertinence de mettre en place un centre socioculturel. Avec le soutien de la ville d’Eybens, un projet sur trois ans a été lancé en 2010 pour la construction d’un centre socioculturel. Ce projet a été accompagné par la mise en place d’activités culturelles dans les écoles ainsi que par une formation sur l’animation culturelle.

La mise en place des activités culturelles à Brital a permis de créer une certaine dynamique locale au niveau de la culture et au niveau plus large des activités « extra-scolaires ». Les enfants et les jeunes sont les premières personnes bénéficiaires de cette dynamique mais plus largement, l’ensemble de la population de la ville est de plus en plus sensible à ces changements dans leur ville.
De même, les activités culturelles développées permettent à la municipalité de Brital à travers son Bureau Municipal de Développement Local, de faire connaitre le futur centre culturel et son rôle aux habitants.

Parallèlement aux Assises de la Coopération décentralisée qui ont eu lieu à Beyrouth les 1er et 2 octobre 2012, le Maire d’Eybens et le Maire de Brital ont réaffirmé leur engagement à poursuivre leur relation de partenariat basée sur l’accompagnement des projets de développement local pour mettre en place des services publics ouverts à l’ensemble de la population de Brital. Cet engagement s’est traduit par la rédaction d’une déclaration d’intention pour une durée de 3 ans qui a été signée par M. Abbas ISMAIL, Maire de Brital et Mme Anne-Marie SCOTTO, Conseillère Municipale d’Eybens le 4 octobre 2012 dans les locaux du Bureau de CGLU/BTVL.
Objectif du partenariat
La construction du centre socioculturel de Brital, espace polyvalent fonctionnant toute l’année et lieu de rassemblement dédié aux habitants de la commune mais aussi à ceux des communes alentours, devrait s’achever au cours de l’année 2013.

Le présent projet consiste pour la ville d’Eybens à accompagner sa ville partenaire libanaise pour le lancement et la gestion de ce centre afin de permettre à la future équipe responsable du fonctionnement du centre de planifier et gérer les activités qui s’y dérouleront.
Cet accompagnement se fixe également comme objectif de mobiliser les jeunes de Brital à la vie publique locale et de préparer des échanges d’expérience entre les deux villes partenaires sur l’engagement de la jeunesse dans la vie publique locale.
Description détaillée du partenariat
A la suite d'une expertise par un spécialiste des politiques publiques, la municipalité de Brital a décidé de construire un centre socioculturel municipal qui permettra de poursuivre et amplifier la dynamique créée au sein de la population par les actions socioculturelles initiées les années précédentes.

La fin des travaux du centre est prévue à l’automne 2013. Il s'agit maintenant d’accompagner la municipalité de Brital pour le lancement, la promotion et la gestion de son centre socioculturel ainsi que pour la mobilisation des jeunes de la ville à la vie publique locale.
- Séminaire de lancement du centre socioculturel de Brital
Objectif de l’action : Faire connaître le centre socioculturel de Brital à des acteurs publics, associatifs, privés, nationaux, internationaux ;
Appuyer la municipalité de Brital dans sa réflexion sur les besoins en équipement, la nature des activités et le fonctionnement du centre ;
Identifier des partenariats à mettre en place et le lancement d’un regroupement des « amis du centre socioculturel de Brital » ;
Appuyer la municipalité de Brital à rédiger un plan d’action pour le centre.

Description sommaire : Organisation d’un séminaire d’une journée pour une centaine de personnes à Brital.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Brital
Maître(s) d'ouvrage
Eybens
Bénéficiaire(s)
La municipalité de Brital, le Bureau Municipal de Développement local, l’équipe en charge de la gestion du centre socioculturel, les habitants de Brital et de la Région.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Brital Liban Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Brital odeimi Houda houda.odeimi@bt-villes.org

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Eybens Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Brital


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 2002
Eybens 16300 0 2002
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10000 2002
, Brital 23945 2002




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013