Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Lomé"

Correspondant coopération décentralisée
Antoine BOUDOU
Courriel : antoine.boudou[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Gilles GANIVET
Courriel : gilles.ganivet[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
PROJET D’AMELIORATION DE L’ACCES A L’EAU POTABLE ET A L’ASSAINISSEMENT PRESERVATION DES RESSOURCES NATURELLES DU CANTON DE KOUVE AU TOGO.
Année de première signature de la convention
2003
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2013
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Les coûts de la maladie en Afrique s’élève à 12 millions de dollars américains par an et ralentit la croissance économique des pays d’Afrique de 1,3% par an. Ces maladies s’étendent dans le monde entier. Elles peuvent être contrôlées facilement grâce à une meilleure hygiène mais aussi des approvisionnements adéquats en eau potable qui doivent être disponibles. Pour servir les 5 milliards d’êtres humains supplémentaires qui vivront sur la planète d’ici 2050, il faut donner chaque jour à 383000 nouvelles personnes accès à des systèmes d’assainissement adéquats. Le Togo s’inscrit dans cette situation avec seulement 24% de sa population urbaine (2008) et 3% seulement en milieu rural qui ont accès à un assainissement adéquat.

Dans le canton de Kouvé, situé à 80 km au nord-est de la capitale LOMÉ :
- en matière d’eau, la part de la population disposant de 20 litres d’eau potable par jour et par habitant, pendant 15 jours par mois, en moins de trente minutes de marche, ne dépasse guère les 20%. L’eau potable n’est pas en quantité suffisante et cela renvoie à l’usage des eaux recueillies des toits en zinc des cases dans des citernes, exposées à toutes sortes de contamination ou à des eaux de ruissellement stockées dans des contenants de volume très variable, à ciel ouvert, pendant la saison des pluies. Ces eaux sur leur passage ramassent des tas d’immondices, des matières fécales des animaux domestiques en divagation et autres insalubrités qui affectent dangereusement leur qualité. Ces eaux servent fréquemment d’eau de boisson, ce qui entraîne de graves maladies diarrhéiques visant principalement les enfants. La maladie de chaque enfant ou d’une personne adulte immobilise, pour des raisons socio culturelles, 4 ou 5 actifs qui ne participent plus à la vie économique de la communauté déjà fragilisée par les affres de la pauvreté.

- pour ce qui concerne les ordures ménagères, la production des ordures ménagères sous forme de déchets solides dans le canton de Kouvé est de 10,77 T par jour, selon les résultats d’une étude effectue en 2012. Aucune pratique conventionnelle en matière de gestion d’ordures ménagères n’est en cours dans les 13 quartiers du canton de Kouvé. Mis à part certaines écoles où les déchets scolaires sont jetés dans les dépotoirs. Les ordures dans les quartiers et villages sont rejetées de manière anarchique par les ménages dans la nature, malgré les efforts d’un groupement dénommé GOMEK (Gestion des Ordures MEnagères de Kouvé) qui tente difficilement de ramasser et d’entreposer les ordures ménagères.

- concernant la gestion des déchets fécaux humains, suite à l’étude-diagnostic (financée par le MAE, le Conseil Général de l’Allier et la commune de Cusset) réalisée par l’ONG F.I.A.D.I, (Femmes Initiatives et Actions pour un Développement Intégral) en 2011/2012, a permis de relever quatre types d’ouvrages d’assainissement autonomes. Il s’agit :
- de latrines traditionnelles (fosses étanches, fosses septiques)
- de latrines type ECOSAN (que l’église méthodiste est en train de construire pour les associations de femmes).

Dans le cadre du partenariat de coopération décentralisée avec la commune de Cusset (France), il a été construit en 2003, (financées par le Ministère des Affaires Etrangères, le Conseil Général de l’Allier et la commune de Cusset) 13 latrines communautaires de type étanche dans les 13 quartiers du canton et un bloc de latrines publiques à fosses étanches à Kouvé au niveau de la place publique. Ces latrines publiques (3 à 5 familles) en nombre insuffisant limitent que très partiellement la défécation sans précaution. Les déchets humains sont parfois éparpillés par les animaux et constituent des nids pour la ponte de certains insectes. Cela cause des nuisances à la vue et à l’odorat.

Le contact de la matière fécale humaine et des ordures ménagères avec le sol provoque une contamination de la nappe phréatique par percolation à l’occasion de chaque pluie pendant la saison des pluies. Tout cela pose un véritable problème de santé publique.
Historique
Ce programme est initié sur la base des résultats d’une étude-diagnostic, financée par le MAE, le Conseil Général de l’Allier et la commune de Cusset. Elle s’est déroulée au cours de l’année 2012 et a relevé une insuffisance de disponibilité d’eau potable, un réseau d’eau défectueux, un entreposage anarchique des ordures ménagères et autres immondices et une défécation sans précaution. Cette étude-diagnostic préconise une réhabilitation du réseau d’eau existant et son extension, la réhabilitation des 13 équipements d’assainissement existants avec la mise en place de nouvelles infrastructures d’assainissement.
La mise en place du programme proposé, qui constitue une première étape, renforce le partenariat qui s’inscrit dans une perspective de développement et d’échanges à long terme.
Objectif du partenariat
Objectif global du projet est de contribuer à améliorer durablement la qualité de vie des populations du canton de Kouvé.

De manière spécifique, le projet se propose de fournir de l’eau potable à au moins 58% de la population dans un environnement assaini, d’éloigner les insalubrités de la population, dans sa totalité, de permettre à 25 ménages de disposer et d’utiliser des latrines familiales. Compte-tenu des résultats de l’étude-diagnostic du système déficitaire d’adduction d’eau et d’assainissement, il est apparu pertinent dans le cadre d’un large partenariat, de résoudre les problèmes d’accès à l’eau potable en quantité suffisante et d’assainissement.

Au-delà des investissements financiers exigés pour pouvoir atteindre ces objectifs, il y a une nécessité de mener certaines activités décrites plus bas.

La finalité générale de ce projet vise à améliorer durablement la qualité de vie et les conditions sanitaires de la population de Kouvé.

- la transformation du système d’Alimentation existant de la TdE de refoulement et distribution séparé de la Zone II en refoulement distribution au niveau de Kouvé afin de résoudre le problème de manque de pression ;
- la réhabilitation de latrines, la construction de latrines, la création de dépotoirs ;
- l’évacuation des excréta.
Objectif spécifique : former les populations du canton de Kouvé aux bonnes pratiques de l’hygiène en préservant la ressource eau et l’environnement afin qu’elle s’approprie la démarche et les installations pour disposer d’une eau potable en suffisance dans un environnement assaini.
Description détaillée du partenariat
Le projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement et de préservation de la ressource en eau de la ville de Kouvé au Togo est la poursuite des actions d’appui au développement menées par la commune de Cusset depuis dix ans en direction des populations de Kouvé.

Ce programme concerne la remise en état du réseau d’eau potable, la réhabilitation des ouvrages et la construction d’infrastructures d’assainissement. Ce programme est accompagné d’un programme d’éducation à l’hygiène afin d’améliorer les conditions sanitaires de la population rurale du canton de Kouvé tout en préservant la ressource en eau.

- Acquisition de matériel roulant
Objectif de l’action : Faciliter le suivi du projet et l’évacuation des ordures ménagères et des déchets fécaux
Description sommaire : à finaliser
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
COMITE DE VILLAGEOIS DE DEVELOPPEMENT (CVD)
Maître(s) d'ouvrage
Cusset
Bénéficiaire(s)
Les groupes cibles du projet sont constitués :- d’environ 2000 ménages de dix personnes en moyenne, soit environ 20.000* personnes, les femmes et les enfants constituent deux groupes vulnérables corvéables à merci pour l’approvisionnement en eau des familles. - les élèves des 12 groupes scolaires primaires soit 4500 élèves ;- les élèves des 2 collèges et du lycée soit 900 élèves.*Les données sur la population du canton de Kouvé sont très variables. Des études effectuées par KFW, validées par le gouvernement togolais font état d’une population de 54 000 habitants. Certaines estimations de la population des votants indiquent un chiffre de 25 000 habitants. Les statistiques du dernier recensement de la population au Togo de 2010, censées fournir des données récentes fiables ne sont pas publiées de manière désagrégée afin de donner une lecture des populations par canton. De cette manière, les chiffres sur la population à Kouvé varient entre 20 000 et 54 000 habitants.Ces groupes cibles sont confrontés à la difficulté d’accès à l’eau potable en quantité suffisante, à gérer les ordures ménagères produites et à pouvoir faire aisément la défécation avec précaution.Les parties prenantes représentent 20.000 personnes du canton de Kouvé, les comités de développement villageois et des quartiers, les écoles, les marchés, les organisations des femmes et jeunes filles, le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, Ministère de la Santé, Ministère des Affaires Sociales, Ministère de l’Environnement, Ministère de l’Education et leurs directions respectives, la TdE, les entreprises de réalisation, les bureaux d’étude, les artisans locaux, les artisans des zones de réplication de l’action.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
PREFECTURE DE YOTO Togo commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
PREFECTURE DE YOTO toudeka Gado Komlan gadokomlantoudeka@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Cusset commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
CONSEIL GENERAL DE L'ALLIER, AGENCE DE L'EAU LOIRE-BRETAGNE
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
PREFECTURE DE YOTO, MINISTERE DE L'EAU, DE L'ASSAINISSEMENT ET DE L'HYDRAULIQUE VILLAGEOISE, DIRECTION REGIONALE DE L'EAU ET DE L'ASSAINISSEMENT REGION MARITIME


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 19250 2013
Cusset 29250 0 2013
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 28000 2013
CONSEIL GENERAL DE L'ALLIER, AGENCE DE L'EAU LOIRE 111250 2013




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013