Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Pretoria"

Correspondant coopération décentralisée
Lucie BROECHLER
Courriel : lucie.broechler[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Frank MARCHETTI
Courriel : frank.marchetti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Prévention du VIH-SIDA
Année de première signature de la convention
2001
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2001
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
L’association Aids’ Consortium existe depuis 15 ans. Elle a permis de mettre en place un conseil gratuit auprès des populations les plus défavorisées touchées par le fléau du Sida. « Aids’Consortium » est aujourd’hui l'une des structures les plus importantes missionnée par la Province du Gauteng comme étant le centre de prévention et d’information sur la pandémie. Depuis 2002, la Province du Gauteng est partenaire de ce projet global et a renforcé d’une part les demandes de soutien aux organisations de base, d’autre part l’appui financier à ce programme. Quant à la Région Ile-de-France, elle soutient, depuis 2001, la mise en place de sessions de formation de formateurs dans le cadre d’un programme global de prévention du VIH mis en place par la Province du Gauteng.
Historique
Objectif du partenariat
Former les responsables des communautés de base pour renforcer leurs compétences ; prévenir les logiques d’exclusion.
Description détaillée du partenariat
- Mise en place du programme-repérage des communautés de base : Mois 1 à 3 : « Aids’ Consortium » travaille en direct avec l’Unité de lutte intersectorielle de lutte contre le SIDA de la Province du Gauteng pour identifier les 120 communautés de base qui pourront avoir accès au programme. Des rencontres ont lieu dans les villes de la Province pour identifier les besoins et les actions à mener. Les 120 organisations membres d’Aids’Consortium qui ont été repérées sont alors conviées à des réunions de présentation des modules de formation. Le niveau d’anglais, langue officielle de communication, est testé. Un engagement écrit est signé entre chacune des organisations et « Aids’Consortium ». Quatre groupes sont alors créés pour fractionner les programmes de formation.
- Ateliers d’orientation : Mois 3 à 6 : ces ateliers, au rythme de 2 jours par semaine, permettent une présentation d’ « Aids’Consortium » et des services offerts, une explication du mode de fonctionnement et du contenu du centre-ressource, etc. Ces ateliers permettent aussi de s’assurer de la compréhension du mode de fonctionnement de la période de formation et des engagements réciproques pris, tant par chaque organisation que par « Aids’Consortium ».
- Modules de formation : Mois 3 à 9 : les 4 groupes ont 9 modules à suivre : fondamentaux sur le HIV : 5 jours ; gestion de projets : 2 jours ; gestion des ressources humaines : 2 jours ; gestion administrative : 2 jours ; création et présentation d’un budget : 3 jours ; recherche de co-financement et connaissance du système institutionnel local et national : 3 jours ; bonne gouvernance : 2 jours ; informatique et bureautique : 5 jours.
- Procédure de tutorat : Mois 9 à 12 : des tuteurs, personnes précédemment formées par « Aids’ Consortium », contre indemnités modestes, suivent pendant 3 mois la mise en place de ces modules dans la création ou l’amélioration de projets de prévention du VIH menées par les organisations nouvellement formées. Des ateliers de perfectionnement sont régulièrement organisés pour améliorer les capacités des «tuteurs ». A l’issue de cette procédure, une remise de diplôme officielle est organisée.
- Evaluation du programme tous les trois ans par des cabinets extérieurs.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Bénéficiaire(s)
Communautés de base du territoire du Gauteng

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Province du Gauteng Afrique du Sud commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional d'Ile-de-France commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Conseil régional d'Ile-de-France 80000 0 2001
Province du Gauteng (budget pour 2007) 155000 2001
Autre 18000 0 2001




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013