Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Pretoria"

Correspondant coopération décentralisée
Lucie BROECHLER
Courriel : lucie.broechler[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Frank MARCHETTI
Courriel : frank.marchetti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Construction de deux expositions scientifiques
Année de première signature de la convention
2004
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Education, emploi, formation professionnelle
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2004
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Le Gouvernement sud-africain a décidé de renforcer les centres de science et de les utiliser pour développer l’initiation à la science et à la technologie. En 2006, la Région Ile-de-France, avec la Province du Gauteng, a contribué à la cession des droits et à la mise en place d’un transfert d’expertise et de savoir-faire pour quatre expositions permanentes créées par la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette (CSI). Les quatre expositions concernées ont été choisies par le Département Education de la Province du Gauteng et le Sci Bono Center, organisme associé à la Province, en charge de la politique d’éducation à la science et aux technologies.
Historique
Objectif du partenariat
Fabriquer les deux premières expositions en Afrique du Sud ; former les sud-africains à la fabrication de modules d’expositions et renforcer les corps de métiers compétents sur place ; permettre aux administrés du Gauteng d’avoir une vrai Cité des
Sciences.
Description détaillée du partenariat
- Adaptation des modules des expositions à la réalité sud-africaine : il a fallu dans un premier temps adapter certains modules des expositions pour les rendre plus facilement fabricables en Afrique du Sud (pas les mêmes savoirs ni les mêmes matériaux), avec l’accord de la SCI. Ensuite, certains modules doivent être aisément transportables dans des écoles publiques et des bibliothèques en dehors de Johannesburg pour permettre un accès à la culture scientifique plus aisée. Déconcentrer certaines parties de chacune des expositions permet d’avoir un impact plus grand sur le territoire de la Province du Gauteng. Tous les documents pédagogiques vont être traduits en anglais, langue de communication la plus aisée en Afrique du Sud.

- Présentation de la seconde exposition : « Electricité, qu’y -a-t-il derrière la prise » : le coût total de cette exposition est de 135 000 €. Elle permet la création de 26 modules qui sont organisés en 3 parties sur une surface d’exposition de 250 m². Elle aborde ce sujet à travers diverses approches : technique, scientifique et pratique. La première partie est composée de 7 éléments et se veut être une approche sur ce qu’est l’électricité : « apprivoiser le courant ». La seconde partie est composée de 14 éléments et explique le mode de fonctionnement de l’électricité « comment ça marche ? ». La troisième partie est composée de 5 modules et propose de découvrir au quotidien ce qu’est l’électricité et ce que sont ses dangers « l’électricité au quotidien ».

- Présentation de la première exposition « Jeux sur Je » : cette exposition grand format de 400 m² est grand public. Il s’agit de découvrir ses talents à 2 ou 3 joueurs. Chacune des quinze tables de l’exposition est consacrée à un jeu de société choisi pour les atouts et les compétences qu’il sollicite. Les quinze jeux de société sont regroupés en 5 familles : communication et interaction, stratégie et tactique, création et innovation, équipe et coopération, réactivité et gestion de crise. Chacune de ces parties ou familles est composée de 3 éléments. Pour illustration, la partie « réactivité et gestion de crise » est composée de 3 éléments : « gérer son temps », « se maîtriser » et « discerner ».
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Bénéficiaire(s)
La population du Gauteng et plus particulièrement le monde éducatif

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Province du Gauteng Afrique du Sud commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional d'Ile-de-France commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Conseil régional d'Ile-de-France 80000 0 2004
Province du Gauteng 148000 2004




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013