Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Madrid"

Correspondant coopération décentralisée
Antonin BAUDRY
Courriel : antonin.baudry[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Antonin BAUDRY
Courriel : antonin.baudry[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Echanges éducatifs, culturels et sociaux
Année de première signature de la convention
1991
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Education, emploi, formation professionnelle
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
1991
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
L'inauguration d'un Point relais Europe au sein du Centre jeunesse municipal a permis de faire évoluer le jumelage en projet de coopération durable entre les deux territoires. l'investissement des municipalités respectives a permis de définir des axes de travail commun mêlant dynamiques de territoires et projets construits. Ces axes ont été intégrés dans le Projet éducatif local (PEL) 2013-2017 de la Ville de Saint Jean de Védas.
Historique
Les relations entre 1991 et 2011 ont surtout été coordonnées par les Comités de jumelage respectifs. Le discours prononcé par Isabelle GUIRAUD, Maire de Saint Jean de Védas, le 23 juin 2012 à l'occasion du 20ème anniversaire du jumelage marque ainsi un tournant dans l'histoire des relations entre les deux communes (extrait ci-contre) :

"Un jumelage, c’est la rencontre de deux communes qui entendent proclamer qu’elles s’associent pour agir dans une perspective européenne pour confronter les problèmes et pour développer entre elles des liens d’amitié de plus en plus étroits ». C’est ainsi que Jean BARETH, l’un des pères fondateurs du Conseil des communes et des régions d’Europe décrit les coopérations entre territoires.
Depuis plus de 20 ans en effet, les communes de Saint Jean de Védas et de Librilla entretiennent des relations privilégiées. Appartenant au même espace européen, elles ont été réunies malgré la distance qui les sépare par les grands chantiers de la construction et par des défis solidaires. Car les relations qui se sont construites ont certainement contribué à rapprocher les nations françaises et espagnoles, s’appuyant sur les points communs pour conjuguer les oppositions, affirmant des valeurs partagées pour s’enrichir des contradictions qui nous rendent à la fois semblables et singuliers.

Avec la création du Comité de jumelage en 1991 et le dynamisme qui le caractérise, des échanges réguliers ont été entretenus et des liens durables se sont construits. Des jeunes de l’AJV aux associations telles que La Pena Lou Terra (mais la liste des Védasiens ayant participé à l’aventure commune à nos deux cités serait longue), tous gardent en mémoire un accueil chaleureux et des liens sincères.

Le destin commun de nos deux villes était pourtant une évidence. Ils dépassent le seul jumelage pour s’inscrire dans l’histoire des peuples d’Europe. Car ne serait-ce qu’au siècle dernier, les liens entre Librilla et Saint Jean de Védas auraient pour point d’encrage l’année 1963. Notre territoire c’est alors fait fort d’accueillir des ouvriers agricoles appelés par le développement économique de la région et fuyant le franquisme. Il a depuis fait de cette force un atout, amenant identités librillana et védasienne à se confondre en une seule et même entité. Si bien que la culture védasienne puise une partie de ses racines et de ses aspirations dans l’histoire de Murcie. Au quotidien, nombre de Védasiens maîtrisent ainsi la langue castillane et s’emploient à la transmettre. Sans doute, est-ce également pour cela, qu’une certaine émotion éprend la plupart d’entre nous à la seule évocation du nom de Librilla, de la richesse de son patrimoine humain, culturel, historique et environnemental.

2012 sera toutefois et manifestement l’année d’un renouveau dans les relations entre les deux territoires. Elle sera celle où les bases d’un nouveau futur commun seront tracées. La municipalité de Saint Jean de Védas souhaite en effet que l’investissement de ces liens débouche sur une véritable coopération décentralisée. Dans les domaines éducatifs, culturels, sportifs, voire urbanistiques et écologiques de véritables échanges de compétences et techniques ont vocation à se structurer. Ils pourraient devenir la colonne vertébrale d’une action locale plurielle recherchant des traits d’union.
C’est l’équipe du Centre jeunesse qui, la première, a misé sur cet approfondissement. Une aspiration à mettre en lien avec le dynamisme en général du Projet éducatif local et de cette structure de loisirs en particulier. Car au-delà, le développement des relations entre les deux communes s’inscrit dans la logique du Point relais Europe que le Centre jeunesse et la Médiathèque Jules Verne animent de façon conjointe. Depuis quelques mois et en liaison avec la Maison de l’Europe, ces deux structures tentent en effet de faire connaître le fonctionnement de l’Union européenne et d’opérer par ce biais un rapprochement entre ses différents peuples.
Un groupe de jeunes de Saint Jean de Védas sera ainsi accueilli dans quelques jours à Librilla dans le cadre d’un séjour. Ils accompagneront pas la suite les adolescents espagnols dans leur découverte du territoire local. Ils participeront en juillet prochain à des ateliers d’animation communs et à la réalisation d’une œuvre artistique symbolisant la fraternité entre nos deux populations. Le Comité de jumelage facilitera quant à lui la possibilité pour les Védasiens de participer aux festivités de San Bartolomé Apostol (le Saint patron du village).
Nous le disions à l’instant… il fut un temps où il n’était pas aussi facile de nous rendre d’une commune à l’autre, où les frontières administratives et politiques étaient tout autres. Saisissons donc les opportunités offertes par la construction européenne, l’histoire qui a façonné la connaissance que nous avons les uns des autres et l’aspiration partagée à l’écriture un horizon commun, pour assumer une unité de destin entre nos deux populations, entre nos deux territoires et entre nos deux nations.

Fuertes de las opportunidades que nos ofrece Europa, de la historia comun que tenemos (y que permitio que nos conocieramos tan bien), construyamos juntos un destino propio... reforcemos la unitad de destino entre nuestros dos poblaciones, nuestros dos territorios y nuestras dos naciones.”
Objectif du partenariat
Un projet global a été défini pour guider cette coopération décentralisée. Il s'appuie sur différentes actions :

• Coopération entre les services

- reconduction d’un échange de jeunes depuis le Centre jeunesse de Saint Jean de Védas et le secteur adolescents de Librilla

Une initiative de ce type avait d’ores et déjà été lancée l’an passé. Le bilan qualitatif réalisé par les équipes d’animation des deux villes a permis de penser le projet 2014 dans la continuité du précédent. Quelques ajustements organisationnels et pédagogiques ont toutefois été envisagés.

Un groupe de 16 Védasien-ne-s âgés de 13 à 17 ans se rendra ainsi à Librilla entre le 15 et le 20 juillet 2013 dans le cadre d’un séjour de vacances (déclaré en tant que tel auprès du Ministère de la Jeunesse et des sports). Il sera hébergé dans les locaux du lycée du centre de la ville et pourra ainsi s’organiser en « gestion libre ». Vingt Librillanos seront accueillis dans la foulée (du 21 au 26 juillet) sur le site des Escholiers élémentaire et du gymnase Jean-Baptiste Mirallès). Un programme d’animation commun a été défini couvrant les deux périodes ; les jeunes inscrits sur cet échange se sont engagés à y participer dans son intégralité. Il prévoit notamment une journée axée sur les sports de pleine nature et la visite de Carthagène (En Espagne) et un bivouac au lac du Salagou et la visite de Arles (en France).

L’esprit de ce séjour s’appuyant par ailleurs sur une logique d’échanges et de rencontres, différents temps sont prévus avec les familles des jeunes des deux territoires. La contribution de ces dernières, sur des temps d’accueil ou de restauration, permet de donner un aspect « solidaire » au projet tout en limitant son impact financier.

- échanges de fonds documentaires entre la Médiathèque Jules Verne et la bibliothèque de Librilla :

Les bibliothécaires des deux communes proposent de mettre à disposition de leurs usagers un ensemble d’ouvrages issus de la ville jumelle. Le stock de livres sera renouvelé chaque année à l’occasion des voyages et des transferts. La démarche devrait faciliter le maintien et/ou le développement de la pratique de la langue castillane (à Saint Jean de Védas) et française (à Librilla). L’équipe de la Médiathèque est entrée en contact avec le comité de jumelage et la bibliothèque de Librilla afin de s’accorder sur le type d’ouvrages espagnols à privilégier. L’équipe de Librilla prévoit quant à elle de se mettre en lien avec le professeur de français (nouvellement recruté par le Comité de jumelage de Librilla) et les enseignants en langue française de Alhama de Murcia afin de s’accorder sur les ouvrages. Le premier échange de livres est prévu en août prochain.
- participation à une même action « plus d’arbres plus de vie » en 2014 :

La Ville de Librilla fait de l’environnement l’un des axes de sa politique de territoire. Un projet de réaménagement de maison forestière est par exemple en court de finalisation. Le site permet d’initier un travail sur la faune et de la flore locale. La Ville a donc marqué un intérêt pour une déclinaison de l’action « plus d’arbres plus de vie » sur son territoire dès 2014. Une liaison devrait se mettre en place dans les prochains mois avec les écoles de la commune. L’ambition serait de réussir à organiser la même action au même moment dans les deux villes (en février ou mars 2014).

• Mise en réseau des acteurs

Le voyage a été l’occasion de prendre différents contacts sur place. Quelques associations (à Saint Jean de Védas ou à Librilla) souhaitent en effet entretenir des liens avec leur équivalent de l’autre côté de la frontière. L’équipe du Pôle éducation/cohésion sociale s’emploie à la mise en relation des acteurs tout en laissant ces derniers s’organiser dans la conduite de projets éventuels.

- échanges entre aînés : une mise en relation du Club des aînés et de l’association des anciens de Librilla sera prochainement réalisée en vue de projets de voyages. Les locaux respectifs des deux entités permettent en effet des temps d’animation communs. L’association de Saint Jean de Védas avait souhaité qu’un contact soit pris avec l’association espagnole ;

- participation aux courses à pied respectives : le club d’endurance de Librilla et de Védas endurance participent sur leurs territoires respectifs à l’organisation de courses pédestres. Dans les deux communes, un 10 000 mètres (foulées d’automne de Saint Jean de Védas et corrida du 15 août à Librilla) et un trail (semi marathon de la nature au mois de mars à Librilla et pistole volante de Saint Jean en avril) sont proposés. Les deux clubs devraient mettre les deux calendriers en parallèle en vue d’une représentation sur les courses ;

- réflexion autour de tournois de football et de futsal : S’il n’existe pas de club de football à Librilla, la commune se distingue dans la région pour ses résultats en futsal (football en salle). Le club propose qu’un tournoi soit organisé sur Saint Jean de Védas avec les clubs recensés dans les environs. Une liaison a été mise en place avec le Racing club védasien à cet effet (faute de club de futsal sur Saint Jean de Védas). Ce dernier envisage également d’inviter le club de Librilla à son tournoi international de juin prochain ;

- participation aux festivités : la compagnie Media luna de Librilla souhaiterait intervenir sur les festivités locales. Après visionnages de leurs récentes interventions sur les fêtes de San Bartolomé, le contact a été donné au Comité des fêtes de Saint Jean de Védas.

• Liaisons et connexions entre les populations

Sur un plan moins formel, différentes liaisons sont en cours ou en discussion sur un mode « citoyen ».

- contacts entre jeunes : Librilla compte deux groupes de musiques actuelles composés de jeunes. Les One body two heads sembleraient partants pour une participation à l’éco festival de musiques organisé par le Centre jeunesse et les jeunes de Mouv art dans le cadre de la Semaine de l’éducation. L’événement fédère déjà les quatre groupes de musiques alternatives du territoire réunissant les 13-25 ans. Le groupe One body two heads sera prochainement mis en relation avec les Sun glasses (groupe védasien) en vue d’une éventuelle participation à l’édition 2013 du festival ;

- participation de la Pena Lou Terral aux fêtes de San Bartolomé : L’association védasienne participera aux fêtes locales de Librilla en août prochain. Le déplacement est pour partie subventionné par la Ville de Saint Jean de Védas. La Pena prévoit l’organisation d’un bus collectif permettant aux Védasiens de participer à ces festivités. La diffusion de cette information sera effective dans les prochaines semaines (avec relais depuis le Centre jeunesse).


- mise en place d’un service volontaire européen à Saint Jean et à Librilla : la poursuite du développement du Point information jeunesse et des actions participatives sur le territoire pourraient justifier l’accueil d’un jeune de Librilla en service volontaire (sur une mission dont le contenu et la durée seraient à définir). La démarche pourrait être complétée par l’accueil d’un jeune de Saint Jean de Védas à Librilla. Il est à noter que ce dispositif n’engendrerait aucun coût pour la commune, toutes les dépenses (déplacements, indemnités) étant intégralement prises en charge par l’Union européenne et ses relais au niveau régional. Cette action permettrait par ailleurs de renforcer les liens entre les deux communes.

• Dynamiques de territoires

Si les relations entre les comités de jumelage des deux villes ont été continues entre 1991 et 2013, le fait que les municipalités s’investissent dans les échanges est relativement récent. Les élus de la Ville de Librilla ont exprimé, lors de la rencontre d’avril 2013, un réel intérêt pour une « politisation du jumelage » et d’une coopération entre les deux territoires.

Des amitiés se sont nouées entre les services éducatifs des deux communes. Les relations entretenues ont permis, à ce jour, des discussions sur les approches pédagogiques respectives. Le coordinateur des activités éducatives de Librilla avoue apprécier les « façons de faire » de l’équipe du Centre jeunesse (avec implication des jeunes, objectifs pédagogiques et responsabilisation des publics) et intègre désormais a minima ces principes dans les nouvelles actions qu’il met en place. L’équipe du Centre jeunesse projette quant à elle de se référer à différentes approches liées à la tradition des campos libres espagnols. Au-delà de l’échange de jeunes, un échange de pratiques se met donc en place.

Le jumelage tend par ces différents biais à prendre tout son sens. Associations, populations et services devraient ainsi, dans les prochains mois, être davantage en relation. Ce renouveau a conduit le Comité de jumelage de Librilla à envisager l’apprentissage de la langue française sur son territoire. Ils seront lancés depuis la bibliothèque en septembre prochain. Cette initiative à la fois symbolique et stratégique devrait renforcer le nombre de locuteurs en langue française au sein de la population.

Le prochain point annuel sur les dynamiques de travail partagé est prévu en avril 2014. Il est envisagé sur la commune de Saint Jean de Védas avec des élus et des techniciens des deux territoires. Différents paramètres semblent réunis pour une éventuelle coopération décentralisée dépassant les relations actuelles. Si le jumelage avec la Ville de Librilla a un sens pour les populations de Saint Jean de Védas (compte tenu de l’histoire avec la région du Levante) il gagnerait à être approfondi. Cette démarche gagnerait par ailleurs à être complétée par la recherche d’un jumelage avec une autre commune européenne.
Description détaillée du partenariat
Le champs éducatif (et plus particulièrement l'action du Centre jeunesse) fait office de champs pilote pour l'année 2013. Un projet pédagogique a d'ailleurs été défini pour l'échange de jeunes envisagé pour juillet 2013.

Présentation : Depuis 2012, le Centre Jeunesse est devenu Point Relais Europe. Cette nouveauté traduit une volonté de permettre aux jeunes d’être informés sur les possibilités et les opportunités qu’offre la construction européenne. Le Centre Jeunesse a donc pour mission de diffuser des informations sur la mobilité européenne, de conseiller et d’accompagner les jeunes dans leurs projets européens (études, stages , échanges, volontariat,…). A l’occasion du 20ème anniversaire de la création du jumelage entre la ville de St jean de Védas et de Librilla, nous avons souhaité mettre en place, dans le cadre de l’accueil de loisirs 11-17ans, un échange entre nos jeunes védasiens et ceux de Librilla afin de leur permettre de se confronter à la réalité européenne par des rencontres et des échanges interculturels sur des temps de vacances et de loisirs. C’et échange s’est déroulé en juillet 2012. La réussite de ce premier échange nous conduit à renouveler ce projet pour l’année 2013. Ce jumelage se déroulera donc en 2 temps : un séjour de 6 jours à Librilla dans le sud de l’Espagne en compagnie d’un groupe de jeunes espagnols qui viendra ensuite à Saint Jean de Védas durant 4 jours (les jeunes devront donc être présents à Saint Jean de Védas durant le séjour des Espagnols pour pouvoir les accueillir en retour).

Public visé: 11-17 ans
Ce projet rassemble donc un groupe de 16 jeunes (maximum) de la commune de St Jean de Védas et se réalisera en compagnie d’un groupe de 16 jeunes (max) de la commune de Librilla.

Dates et lieu d’hébergement à Librilla : Du Lundi 15 juillet au Samedi 20 juillet 2013. Hébergement dans le Collège de Librilla (les jeunes espagnols participeront aux activités mais retourneront tous les soirs au sein de leur familles)

Transport : Le départ du groupe de jeunes de St Jean de Védas se fera le lundi 15 juillet 2013 en train pour une arrivée à Librilla dans la soirée. Le trajet Librilla-St Jean de védas se fera en car avec les jeunes des 2 groupes le samedi 20 juillet 2013. (Les Librillanos resteront à St Jean de Védas jusqu’au 25 juillet et seront hébergés dans l’école élémentaire des Escholiers)

L’encadrement : Les jeunes du Centre Jeunesse de St Jean de Védas seront encadrés par 2 animateurs diplômés BAFD et BAFA. Les animateurs auront la responsabilité des jeunes de leur structure.

Les objectifs pédagogiques :

Promouvoir la citoyenneté active des jeunes en général, et leur citoyenneté européenne en particulier
 Favoriser la participation de tous aux tâches collectives
 Responsabiliser les jeunes sur leurs comportements
 Favoriser les échanges et les confrontations d’idées entre jeunes

Développer la solidarité et encourager la tolérance chez les jeunes, notamment afin de renforcer la cohésion sociale au sein de l’Union Européenne
 Permettre à chacun de trouver sa place au sein du groupe
 Miser sur la complémentarité des aptitudes et des compétences
 Favoriser la communication et la compréhension mutuelle entre les jeunes et le dialogue avec l’équipe
 Favoriser les dynamiques de groupe faisant appel à la cohésion
 Permettre le respect de chacun dans sa dimension physique, affective, morale et culturelle

Favoriser le positionnement critique et l’acquisition de savoirs
 Permettre la connaissance de l’environnement par le biais d’activités sportives, ludiques et culturelles
 Favoriser la découverte et l’échange culturel
 Promouvoir l’échange avec les jeunes sur des problématiques contemporaines

Déroulement : Globalement, et en dehors des 2 journées de transport, il est prévu d’organiser 4 journées de cette manière :
- 1 journée à Librilla (temps de repos, accueil à la mairie, régulation,…)
- 1 journée de découverte de la Région (Carthagène)
- 1 journée de loisirs (spéléo)
- 1 journée familiale (pique-nique à la plage)
- Le soir, 2 veillées communes avec les jeunes espagnols,2 soirées-repas dans les familles espagnoles et 1 soirée calme entre français

La vie quotidienne du réveil au coucher : Les rythmes des 2 pays étant différents, il est prévu de définir des horaires médians de fonctionnements afin de ne pas trop perturber les rythmes des jeunes tout en prenant en compte les spécificités des rythmes des 2 groupes. En ce qui concerne le réveil, il se fera à partir de 8h30 jusqu’à 9h30 maxi pour que les jeunes aient le temps de déjeuner et de se laver afin d’être prêt pour 10h00.
En dehors des sorties, les ateliers se dérouleront de 10h30 à 13h00. Le repas du midi aura lieu de 13h30 à 14h15. Les activités se dérouleront à partir de 15h00 jusqu’à 19h30 maximum. Un goûter sera proposé vers 17h30. Le repas du soir aura lieu à partir de 20h30 et les veillées commenceront vers 21h30 pour se terminer vers 23h00. De 23h00 à minuit les jeunes pourront au choix se reposer, faire leur toilette, jouer… Afin de respecter le rythme de vie de chacun, le « couvre feux » est prévu vers 00h00, où tous les jeunes devront être couchés.

Les tâches quotidiennes : Les jeunes participeront activement aux tâches quotidiennes le matin pour le petit déjeuner et lors des tâches ménagères après les repas et les activités. Ils participeront au choix des menus, à l’achat des courses et à la réalisation des repas.
Ils devront également veiller au rangement de leurs chambres et de leurs affaires. Un travail au sein du groupe sera mis en place afin d’organiser les différents temps de vie quotidienne.

Le programme d’activité : Rappelons tout d’abord qu’il a été décidé d’adopter des fonctionnements similaires lors des séjours en France et en Espagne afin, notamment, de permettre d’entrer véritablement dans un échange sur les cultures des uns et des autres à partir d’un socle commun. Cela permet également d’éviter des problématiques financières de part et d’autre avec des coûts partagés, équivalents et accessibles pour tous.

Le premier jour permettra la découverte du lieu d’accueil et la mise en place d’un temps de partage sur les règles de vie collective entre français et entre franco-espagnols. Ce temps, permettra d’anticiper les tensions qui pourraient survenir grâce au respect de quelques règles de base et au rappel de quelques points de législation n’existant pas dans l’un ou l’autre des pays ou pouvant être appliqués ou interprétés différemment d’une culture à l’autre. Mais ces différences sont aussi une richesse permettant de réaliser un travail fondamental sur la différence et le respect des us et coutumes des 2 pays auprès des jeunes. Ce temps sera donc l’occasion d’un échange sur les différences culturelles permettant aux jeunes de s’exprimer sur les différentes représentations qu’ils ont de la culture de l’autre pays.

Par la suite, d’autres temps d’échange (entre français et entre les 2 groupes) seront mis en place afin d’échanger sur le fonctionnement du groupe, permettre à chacun de s’exprimer sur son vécu et ses impressions, faire état d’éventuels dysfonctionnements, résoudre des problèmes au sein du groupe,… Parce que le séjour est court, des animations de connaissances mutuelles et une course d’orientation par équipe franco-espagnole seront proposés au début du séjour dans le but de faciliter une prise de contact entre les participants et de favoriser les échanges.
Par ailleurs, d’autres animations ludiques seront proposées. Il est souhaité permettre aux jeunes un partage mutuel de la richesse de leurs villes et leurs environs qui font parti de leurs identités culturelles.
Un projet de spectacle sera mis en place au début du séjour (il se prolongera d’ailleurs en France lors de l’accueil des espagnols à St Jean de Védas). Par groupe mixte (français/espagnols), ils devront imaginer une production commune à présenter au terme du projet lors de la dernière soirée.
Les parents seront amenés à s’investir au cours du projet par des d’échange culturel gastronomique notamment, qui permettront à chaque famille de choisir, préparer et faire partager des plats et desserts typiques de leur pays et qu’ils apprécient.

Afin que ce séjour ne soit pas une successions d’activités, quelques temps informels pourront être laissés aux jeunes pendant le séjour afin qu’ils puissent s’organiser selon leurs envies et besoins pour leur permettre d’avoir un peu de temps à eux dans ces quelques jours intenses en activités et émotions. Ces temps permettront également aux jeunes de décompresser, d’évacuer la fatigue accumulée lors du voyage, des inquiétudes liées à la confrontation à l’inconnu et aux difficultés éventuellement rencontrées pour communiquer avec les jeunes de l’autre groupe. Ces temps doivent ainsi prévenir d’éventuelles tensions liées au stress et à la fatigue qui pourrait survenir durant le séjour.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ville de Saint Jean de Védas - Ville de Librilla
Maître(s) d'ouvrage
Centre jeunesse de Saint Jean de Védas - secteur éducatif de Librilla
Bénéficiaire(s)
Jeunes de 12-17 ans des deux territoires

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Librilla Espagne commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Librilla DELANGE Aurélien pij@saintjeandevedas.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Saint Jean de Vedas commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Direction départementale de la jeunesse et des sports, Caisse d'allocations familiales de Montpellier Comité de jumelage Saint Jean de Védas - Librilla
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Comité de hermanamiento Librilla - Saint Jean de Védas


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 1991
Saint Jean de Vedas 1200 0 1991
Participation des familles 3800 1991




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013