Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Rabat"

Correspondant coopération décentralisée
Frédérick BOUIN
Courriel : frederick.coopdec[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Bertand COMMELIN
Courriel : bertrand.commelin[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Apprendre à se connaitre et à travailler ensemble
Année de première signature de la convention
2009
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2009
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
1. La ville d’Ahfir :

Ville de 20.000 habitants située à 35 km au nord d’Oujda, c’est une agglomération d’origine rurale qui voit se développer son urbanisme et, de ce fait, se pose la question de tous les équipements structurants qui lui seraient nécessaires ; c’est donc une sorte de ville nouvelle.

La ville appartient à la Province de Berkane, elle-même très rurale et à la Région de l’Oriental, longtemps restée à l’écart des préoccupations du développement du Maroc. Enfin, le territoire de la commune jouxte, sur plus d’une dizaine de kilomètres, la frontière avec l’Algérie, frontière fermée depuis de longues années. Cette situation conduit naturellement les responsables municipaux à rechercher des partenaires extérieurs pour sortir de leur relatif isolement.

Le territoire d’Ahfir jouxte également le territoire de Saïdia, collectivité siège d’un énorme projet immobilier pour le développement du tourisme, ce qui est pour Ahfir une opportunité mais également une préoccupation.


2. La ville d’Hérouville Saint-Clair :


C’est une ville de 24.000 habitants située à la périphérie de Caen, Capitale de la Région Basse-Normandie ; il s’agit d’une « vieille » ville nouvelle (décret de création 1963).

Ces deux caractéristiques ont conduit Hérouville Saint-Clair à poursuivre constamment deux objectifs :

- se distinguer de Caen, et donc se construire une véritable identité ;
- ne pas être une ville dortoir mais une vraie ville avec une politique socio-économique et culturelle de développement particulièrement dynamique.

Aujourd’hui, sur le plan des équipements, Hérouville Saint-Clair dispose de :

- une vaste zone de développement de haute technologie ;
- des structures culturelles remarquables : Centre Dramatique de Normandie, Centre d’art contemporain, cinéma d’Art et d’essai Café des images, médiathèque comptant plus de 7.000 inscrits, Ecole de musique…
- une vie associative diversifiée et dynamique : plus de 400 associations, une maison des associations…
- une capacité particulière à accueillir et intégrer les populations d’origine étrangères, comme en témoigne la « Fête des communautés » qui a fêté en 2008 ses 30 ans d’existence

Enfin la ville s’est ouverte à l’international depuis longtemps :

1970 : jumelage avec Garbsen (RFA)

1986 : Convention de partenariat avec la Communauté rurale d’Agnam (Département de Matam, Sénégal) ;

1991 : Convention de coopération décentralisée avec la ville de Tikhvine (65.000 habitants, située à 230 km de Saint-Pétersbourg, Russie) ;

Ces deux partenariats de coopération, inscrits dans la durée, sont aujourd’hui particulièrement vivants, avec deux projets en cours :

- l’aide à la construction d’un lycée à Agnam (appel à projet 301 : 2010-2012) ;
- la mise en œuvre de la 3ème année du projet « création de coopératives de gestion de copropriétés et appui à la mise en place d’une communauté de communes » à Tikhvine.

La ville d’Hérouville Saint-Clair dispose donc de personnes ressources de haut niveau et d’une longue expérience de la coopération décentralisée, jalonnée par de nombreux succès.

3. Contexte régional :

Les régions d’Oujda et de Basse-Normandie ont des similitudes importantes dans plusieurs domaines :

- une large façade maritime ;
- plusieurs petits ports de pêche comme Sidi Hsaine au Maroc ou Port en Bessin en France ;
- une bonne répartition entre villes et campagnes ;
- des cultures communes (betterave à sucre)
- un développement touristique important avec des stations comme Deauville ou Saïdia ;
- une ville-centre (Oujda et Caen) qui joue un fort rôle d’animatrice pour tous les types de développement, avec des Conseils Régionaux dont les vues sur l’organisation du territoire sont très proches.

DANS LE DOMAINE DE LA POPULATION :

Sans être comparable à la région parisienne, la Basse-Normandie a été à partir de 1965 une terre d’accueil pour des ouvriers marocains (puis leurs familles) dans les secteurs de la métallurgie et de l’automobile, de sorte qu’aujourd’hui, de nombreuses personnes d’origine marocaine sont élus locaux ou jouent un rôle éducatif et social (enseignants et travailleurs sociaux) et assistent les associations qui se préoccupent de lien social (pour les enfants et les jeunes marocains et français) comme, à Hérouville Saint-Clair, les associations Trait d’union et Al Qantara, AMAN et ARGAN.

Par ailleurs à Ahfir, la période du protectorat français a laissé des symboles respectés : jardin français de Martinprey, église, cimetière… des liens historiques et humains sous-tendent donc ce nouveau partenariat.

Enfin, au titre régional, Hérouville Saint-Clair et Ahfir ont noué des liens solides avec le Conseil Régional de Champagne-Ardenne et le Conseil Régional de l’Oriental, grâce aux rencontres récentes avec Jean-Paul Bachy, Président du Conseil Régional de Champagne-Ardenne et avec Tayeb Rhafès, Président du Conseil Régional de l’Oriental, ceci grâce au soutien de :

- Monsieur Yves de la Croix, Directeur de l’Institut Français d’Oujda
- Monsieur Mohammed Zaoui, représentant de Champagne-Ardenne à Oujda
- Monsieur Bertrand Lavezzari, Consul Général de France à Fès
- Monsieur Nicolas Frelot, 2ème conseiller de l’Ambassade de France à Rabat.

4. Contexte international :

La ville d’Hérouville Saint-Clair est adhérente depuis l’origine à « Cités Unies France » et membre du groupe Pays Maroc.

La ville d’Ahfir, de son côté, a participé à la naissance du CGLU (2-5 mai 2004), comme représentant de la Province de Berkane, au 15ème sommet de l’organisation des villes arabes (février 2004, Soudan) ; elle est également adhérente de l’union internationale des villes et des autorités locales arabes.

C’est dire que, depuis de nombreuses années les deux villes ont fait des efforts importants pour s’ouvrir à des relations internationales structurées et durables.

Historique
1. La ville d’Ahfir

Depuis 2003, celle-ci recherchait une collectivité partenaire française pour la mise en œuvre d’une coopération décentralisée : des contacts avec la ville des Ulis n’ont pas abouti, un partenariat avec Cordoue (sur l’artisanat) est en cours d’étude et une modeste donation a été faite par ANGAD France (un corbillard !).

2. La ville d’ Hérouville Saint-Clair

A la suite des élections municipales de 2008, la ville a souhaité répondre à une demande forte d’habitants d’origine marocaine (et plus largement, maghrébine) pour la création d’un lien de coopération avec une collectivité marocaine.

Sur décision du Maire, Monsieur Rodolphe Thomas, a donc été conduite, sous la responsabilité directe de deux de ses adjoints, Monsieur Siméoni Koueta Noussithé et Madame Sylviane Lepoittevin, une mission exploratoire dans la région d’Oujda, nos partenaires de la DAECL (délégation à l’action extérieure des collectivités locales du MAEE) et Monsieur le Consul Général de Fès nous ayant conseillé les villes d’Ahfir et de Zaio.

La lettre de demande de rendez-vous, envoyée par Hérouville Saint-Clair, spécifiait que nous serions attentifs aux capacités à monter des projets, aux similitudes d’objectifs, aux relations avec la société civile, en particulier les femmes et les jeunes…

Sur proposition unanime des membres de la commission, le Conseil Municipal d’Hérouville Saint-Clair, lors de sa séance du 17 novembre 2008, a choisi la ville d’Ahfir qui répondait à ces critères et autorisé Monsieur le Maire à signer une convention de coopération décentralisée (délibération jointe, annexe 2).

Du 21 au 27 octobre, notre chargé de mission, Jean Deshayes, a participé au colloque de la coopération décentralisée à Oujda et rencontré la plupart des acteurs régionaux et locaux.

La convention de partenariat de coopération décentralisée a été signée à Hérouville Saint-Clair le 31 janvier 2009. La réciproque aura lieu à Ahfir le 21 février à l’issue des « assises de la coopération franco-marocaine » d’Agadir.
Objectif du partenariat
Suite à la signature de la convention de coopération décentralisée entre Ahfir et Hérouville Saint-Clair le 31 janvier dernier, les deux signataires ont décidé de consacrer l’année 2009 à trois objectifs clairs :

- Mieux se connaître en organisant des missions de découvertes et d’étude, d’une semaine sur place, à Ahfir et à Hérouville Saint-Clair pour trois catégories de personnes :

- des élus
- des fonctionnaires territoriaux
- des représentants actifs de la société civile
dont une ou plusieurs femmes)

- Débuter les rencontres individuelles d’habitants d’Ahfir et d’Hérouville Saint-Clair avec le soutien de la population marocaine d’Hérouville et de l’agglomération caennaise et d’une association d’Ahfir, CMS (Chantiers Sociaux Marocains) qui a, parmi ses objectifs « la réalisation d’échanges culturels fructueux qui consolident l’amitié et la paix entre les gens et les peuples ».

- Apprendre à travailler ensemble en avançant pas à pas, en concertation, dans la préparation d’un projet triennal pour 2010-2012, qui, sur proposition d’Ahfir, pourrait être la conception et la réalisation d’un « centre culturel » à Ahfir.


Description détaillée du partenariat
La ville d'Hérouville Saint-Clair (FRANCE, Calvados) et la ville d'Ahfir (MAROC, Région d'Oujda) ont signé le 31/01/09 une convention de coopération décentralisée (voir annexe 1).
Le 1er projet commun pour 2009 peut être défini ainsi : "apprendre à se connaitre et à travailler ensemble". Il s'agit donc d'abord de déterminer des temps de rencontre pour des représentants des deux villes (élus, fonctionnaires, acteurs de la société civile, jeunes) et de préciser les objectifs de ces rencontres.
Il s'agit ensuite de choisir un projet triennal commun qui pourrait être présenté à l'appel à projet 2010-2012.
Le sujet proposé par nos partenaires marocains est la "construction d'un centre culturel". L'élaboration progressive et participative de cette future réalisation sera une autre occasion de mieux nous connaître et nous comprendre.
- « Apprendre à se connaître en tant qu’acteurs de collectivités locales », responsables de la gestion d’un territoire et du mieux être de ses habitants
Objectif de l’action : Permettre aux trois types d’acteurs des deux collectivités locales, élus, fonctionnaires territoriaux et acteurs dynamiques de la société civile, de se rencontrer pour apprendre à se connaître et à communiquer et pour apprendre à connaître la ville partenaire.
Description sommaire : Pour ces personnes il s’agit d’organiser, aux périodes de l’année les plus favorables, des missions d’observation et d’étude, d’une semaine ou plus, en fonction des besoins, des demandes et des moyens.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune urbaine d'Ahfir
Maître(s) d'ouvrage
Herouville Saint Clair
Bénéficiaire(s)
Bénéficiaires directs : les élus, les fonctionnaires territoriaux, les acteurs principaux de la société civile des deux villes. Bénéficiaires indirects : les adhérents des associations d’amitié, d’animation culturelle et d’action sociale et les structures publiques correspondantes.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune urbaine d'Ahfir Maroc commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune urbaine d'Ahfir KISSAMI El Houcine kissfun@hotmail.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Herouville Saint Clair commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat





Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013