Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Bamako"

Correspondant coopération décentralisée
Sherazade BENALLA
Courriel : sherazade.benalla[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Françoise GIANVITI
Courriel : francoise.gianviti[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet intercommunal de centre d’appui à la gestion à la formation et à l’évaluation (CIAGE)
Année de première signature de la convention
1995
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention
Aménagement et valorisation des territoires ruraux

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
1995
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2015
Contexte
Le MALI bénéficie d’un contexte politique stable, permettant la mise en place de projets de développement qui s’inscrivent dans la durée. C’est pourquoi nous sommes présents sur le secteur de développement de DEMBELLA depuis 1990, travaillant sur huit volets d’action, tant sur le plan du développement économique que du développement social et de l’appui à la décentralisation.
La zone sur laquelle nous intervenons (Cercle et Région de SIKASSO) a pour seule richesse l’agriculture. La population est composée majoritairement de Bambaras (cultivateurs) et de Peuls (éleveurs), et d’une infime minorité Senoufo.
Il s’agit d’une zone rurale enclavée, qui doit donc créer des outils locaux pour son développement. Les communes commencent à être équipées d’infrastructures, mais souffrent d’un manque d’expérience et de compétences en matière de gestion, pour structurer leurs actions et leurs projets, qu’ils soient communaux ou émanent de la société civile.
Depuis le début du projet, nous appuyons les populations locales dans la mise en place de structures pérennes permettant la satisfaction des besoins fondamentaux : alimentation saine, accès aux structures de santé et aux écoles, valorisation des ressources naturelles grâce à des activités économiques structurées, implication et renforcement des organisations de la société civile pour un développement local durable. Il s’agit désormais de les aider dans leurs efforts d’autonomisation.
Historique
L’association ARCADE, suite à la demande de 11 villages de la zone de DEMBELLA, effectue une première mission exploratoire en 1991. Au vu de la motivation de la population et de la cohérence du projet, un Accord Cadre est signé avec le Gouvernement du Mali en 1991. En 1995, avec la création des communes au Mali, les communes de la Rochette (73) et de Pontcharra (38) décident de s’engager dans un projet de coopération décentralisée avec la toute jeune commune de DEMBELLA, constituée des 11 villages du projet initial.
Dans les deux communes françaises, élus, personnel et associations s’impliquent dans ce projet, avec des missions de terrain et l’organisation d’évènements en France.
2002 : extension du projet au Sud avec les communes limitrophes de BENKADI, BLENDIO et TELLA et au Nord avec les communes de LE CHEYLAS et ST MAXIMIN.
2005 : Forum « Une Terre pour Vivre », du 18 au 20 Novembre dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale, avec la venue des maires des communes maliennes partenaires et la participation de nombreuses associations locales.
2007 : La Commune de ST PIERRE D’ALLEVARD rejoint le projet de coopération décentralisée et les conventions sont renouvelées entre les 4 communes maliennes, les 5 communes françaises et l’ARCADE, maître d’ouvrage délégué.
Objectif du partenariat
Depuis 1989, nous soutenons la zone de développement de DEMBELLA, qui s’est peu à peu étendue à 4 communes. Aujourd’hui, même s’il reste de nombreuses infrastructures à réaliser, les communes partenaires sont surtout demandeuses d’appui-conseil et de formation. En effet, elles parviennent peu à peu à améliorer leur gestion, à structurer leurs services et la vie associative, à générer elles-mêmes des ressources permettant leur développement et leur autonomisation.
La finalité est donc de mettre en place les prémisses d’une autonomisation, et d’un service local d’appui-conseil aux structures communales comme aux structures de la société civile, en s’appuyant sur des projets concrets (services municipaux, projets d’élevage, d’agriculture, intégration de nouveaux outils et techniques…).
Ces services locaux, avec l’aval des autorités maliennes, permettent de pallier l’isolement de la zone, qui se trouve à 130 km de piste de la première ville, où se trouvent les autorités de tutelle et les services déconcentrés de l’Etat les plus proches.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2009
Il s’agit de mettre en place d’un Centre Intercommunal permettant d'apporter localement un Service Pérenne de Formations et d'Appui à la Gestion et à l’Evaluation pour renforcer les actions d’appui aux collectivités et aux associations en matière de :
- gestion et réalisation de projet
- comptabilité
- création et gestion de services publics (en particulier de l’eau)
- Actions de sensibilisation et de formation
Ce centre doit également permettre de créer une synergie, un échange et une capitalisation d’expérience entre les acteurs.
A la demande des communes maliennes, nous cherchons dans ce cadre à renforcer la participation des femmes au processus de développement, c’est pourquoi nous les appuyons, en synergie avec ce centre, dans la mise en œuvre d’un projet de transformation du pourghère en carburant végétal. Nous les appuyons aussi pour promouvoir la minorité peule en appuyant son projet de coopérative intercommunale d’éleveurs.

- Projet intercommunal de centre d’appui à la gestion à la formation et à l’évaluation (CIAGE)
Objectif de l’action : Renforcer durablement les capacités des acteurs, tant au niveau de la conception et de la gestion de leurs projets, qu’en ce qui concerne des techniques améliorées d’agriculture et de transformation des produits locaux.
Description sommaire : Création d’un Centre Intercommunal d’Appui à la Gestion et à l’Evaluation, permettant de renforcer les capacités des acteurs dans la création et la gestion de leurs projets, mais aussi en proposant des formations (gestion et techniques respectueuses de l’environnement et adaptées à la zone), des campagnes de sensibilisation et en mettant en place des projets dont le suivi se fera au Centre :
- projet pilote de transformation de l’huile de pourghère, géré par l’association des femmes, pour augmenter leur implication dans le développement.
- projet d’embouche bovine, par la coopérative intercommunale des éleveurs peuls, pour renforcer leur intégration sur la zone
- mise en place d’un service municipal de gestion de l’eau – projet pilote
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune rurale de DEMBELLA
Maître(s) d'ouvrage
Pontcharra
Bénéficiaire(s)
L’ensemble de la population des 4 communes concernées, soit 45 000 habitants, En particulier les associations locales : femmes, éleveurs, planteurs, ASACO (association de gestion du centre de santé), jeunes.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Communes Rurales de Dembella, Blendio, Benkadi et Tella Mali Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Communes Rurales de Dembella, Blendio, Benkadi et Tella KEITA Karim

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Pontcharra Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
SAINT PIERRE D'ALLEVARD
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Commune rurale de TELLA


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 18819 0 1995
Pontcharra 18080 0 1995
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 48000 1995
SAINT PIERRE D'ALLEVARD , Commune rurale de TELLA 30425 1995




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013