Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Yaoundé"

Correspondant coopération décentralisée
Serge GRAZIANI
Courriel : serge.graziani[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Regis DANTAUX
Courriel : regis.dantaux[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui au développement des établissements technologiques de l’enseignement supérieur du Cameroun
Année de première signature de la convention
1997
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Education, emploi, formation professionnelle
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
1997
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
La Région passe par le biais de l'Institut Régional de Coopération Développement (IRCOD) qui mutualise les actions de coopération de diverses collectivités alsaciennes. Le montant indiqué ci-dessous correspond à un financement mutualisé IRCOD (cf. rubrique "structures intercommunales"/IRCOD).

Historique
Les IUT alsaciens accompagnent depuis 1987 l’émergence des formations technologiques niveau DUT ou licence au Cameroun. D’abord centré sur l’IUT de Douala, le champ d’actions du projet s’est progressivement étendu à deux autres IUT du Cameroun (Bandjoun et Ngaoundéré) dans un souci de répartition équilibrée des formations assurées sur le territoire camerounais.
En 2001, à la faveur des résultats positifs et tangibles constatés à l’IUT de Douala, la Banque mondiale lui a proposé un plan de développement ambitieux au sein duquel l’Ircod et les IUT alsaciens ont poursuivi activement leur action en faveur de l’IUT de Douala dans le cadre du financement ainsi obtenu. L’expertise alsacienne et franc-comtoise a permis la création de trois nouveaux départements supplémentaires et le renforcement des quatre départements existants.
Les contacts noués en 2004 avec les directeurs des IUT de Bandjoun et de Ngaoundéré ont permis de dégager les lignes directrices des partenariats avec les IUT alsaciens sur la base de leurs projets d’établissements respectifs. Les échanges entre les équipes pédagogiques camerounaises et alsaciennes ont contribué à la définition du contenu et à l’ouverture progressive de deux nouveaux départements dans chacun des IUT camerounais.
Sur la base des liens de partenariat déjà anciens liant les universités alsaciennes et plusieurs établissements technologiques de l’enseignement supérieur du Cameroun, des échanges organisés dès 2006 entre le directeur de l’ENSP (Ecole Nationale Supérieure Polytechnique) de Yaoundé et le directeur de l’IUT de Haguenau, responsable de la coopération interuniversitaire de l’IRCOD Alsace ont permis de présenter les grandes lignes du projet de ZFU et d’évoquer la manière dont l’institut et les universités alsaciennes pourraient être associées à la conception et à la mise en œuvre de ce projet. Les directeurs de l’ENGEES (Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg) et de l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Strasbourg étaient également associés à cette réunion. Les partenaires alsaciens ont ensuite été régulièrement informés de l’évolution du dossier au Cameroun, notamment sur ses composantes administratives.
Une mission d’étude des directeurs des IUT de Strasbourg, du 23 au 30 janvier 2010 a permis de préciser les actions à mettre en œuvre pour le renforcement des ETES (Etablissements Technologiques de l’Enseignement Supérieur) au Cameroun.
Enfin, le séjour au Cameroun fin 2011 du directeur de l’IUT de Haguenau a permis de programmer une série de voyages d’études en Alsace, à partir de 2012, au bénéfice des chefs de départements concernés des IUT camerounais. Avec leurs collègues alsaciens, ils travailleront à la définition des contenus pédagogiques des filières de formation à aménager.
Objectif du partenariat
Accompagner la dynamique de modernisation de l'enseignement technologique en consolidant et développant une offre de formation adaptée aux nouveaux besoins émergents
Description détaillée du partenariat
- Création de nouvelles filières porteuses
- Consolidation des filières de formation existantes
- Renforcement des compétences des équipes pédagogiques et favoriser une mise en cohérence du contenu des filières et des approches pédagogiques entre les établissements camerounais
- Participer à la définition de programmes et de thèmes de recherche adaptés aux besoins émergents et à la mise en place d'un environnement pédagogique favorable
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
IRCOD (antenne de Yaoundé)
Maître(s) d'ouvrage
IRCOD
Bénéficiaire(s)
- Les équipes pédagogiques et les enseignants des établissements technologiques de l’enseignement supérieur (ETES) de Yaoundé, Douala, Bandjoun et Ngaoundéré ;- Les élèves des ETES concernés ;- L’économie camerounaise qui trouvera une offre de compétences professionnelles adaptée à ses besoins de développement.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Communauté Urbaine de Douala Cameroun commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Communauté Urbaine de Douala Ntone Ntone Fritz fntone@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional du Grand Est commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Région Alsace, Communauté urbaine de Strasbourg, Universités alsaciennes, IUT
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Communauté urbaine de Douala, Universités camerounaises, Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé
Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional d'Alsace



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Conseil régional du Grand Est 14200 0 1997
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 4666 1997
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 4666 1998
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 4668 1999
universités camerounaises 124435 1997




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013