Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Correspondant coopération décentralisée
Marion ANVROIN
Courriel : marion.anvroin[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BARBOT
Courriel : laurent.barbot[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Renforcement de la Maitrise d’ouvrage de la ville de Tenkodogo dans la mise en œuvre de sa politique de développement local en matière d’accès à l’eau
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Gouvernance locale et appui institutionnel
Sous-sous-thématique d'intervention
Appui institutionnel

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
La commune de Tenkodogo est localisée dans la partie nord de la province du Boulgou, dans la région du Centre-Est au Burkina Faso. Elle est située à environ 185 Km de Ouagadougou la capitale, à 100 Km au Nord de la frontière du Togo et à 80 Km de la frontalière du Ghana. Aujourd’hui chef-lieu de la province du Boulgou et de la région du Centre Est, Tenkodogo a été érigé en commune en 1973 et fait chef-lieu de département en 1974.

La commune s’étend sur une superficie de 1147 km². Elle est limitée à l’Est par les communes de Bissiga et de Lalgaye, à l’Ouest par celle de Garango, au Sud par celles de Bagré et de Bané et au Nord par celles de Dialgaye et de Tensobtenga. Elle occupe de ce fait une position géostratégique qui favorise les échanges avec le Togo et le Ghana, du fait de son statut et de sa localisation.

La commune est traversée par deux principales routes que sont la RN 16 de direction Nord -Sud et la RN 17 de direction Ouest- Est. La RN 16 charrie un important trafic car, elle conduit à la frontière entre le Burkina Faso et le Togo.

Le territoire communal est traversé par un réseau hydrographique intense.
Ce réseau hydrographique jalonné de pentes importantes favorise un bon drainage des eaux pluviales et de ruissellement qui transporte des matériaux colluviaux, sources de sédimentation et de pédogenèse. Les conditions hydrographiques font de la commune une zone à potentiel agricole important qui nécessite des moyens pour une exploitation optimale.

Cependant, « malgré les atouts, les potentialités et les efforts déployés par les services et partenaires, mentionnés plus haut l’activité agricole, apanage de la plus grande majorité de la population a une très faible productivité. Sa performance économique reste dérisoire.
Les principales causes de cette situation se rapportent à la non maîtrise de l’eau, l’irrégularité des pluies, aux insuffisances des retenues d’eau, à l’absence des bonnes pratiques agricoles, à l’insuffisance d’encadrement et de financements des exploitations, à l’organisation insuffisante des producteurs » (Plan de développement communal de la commune de Tenkodogo, sept. 09).
Historique
Les communes de Rivière et de Ouéguédo sont jumelées depuis 16 ans. Au cours de ces années la commune de Rivière et le Comité de Jumelage ont, à de nombreuses reprises, apporté leur soutien aux projets mis en œuvre à Ouéguédo.
Jusqu’en 2004, le village de Ouéguédo était autonome, et lié par jumelage à la Ville de Rivière. Depuis 2004 et les lois de décentralisation, la Commune de Ouéguédo a été intégrée à la Commune intégrale de Tenkodogo.
En parallèle, la Ville de Rivière est entrée en 2001 au sein de la Communauté de Communes Chinon-Rivière-St Benoit la Foret. L’intérêt commun et les liens historiques à Chinon et à Rivière avec le Burkina Faso ont incité les deux communes à se rencontrer, avec d’autres acteurs techniques et de la société civile au sein d’un Comité de Pilotage des actions menées auprès des partenaires burkinabé, afin de coordonner et mettre en cohérence leurs actions.

Le nouveau contexte de la décentralisation au Burkina Faso (communalisation intégrale) a octroyé de nouvelles compétences aux communes, mais avec une absence de transferts équivalents des moyens humains et financiers. La ville de Tenkodogo, en devenant « commune intégrale », a intégré dans ses limites communales 83 villages, atteignant près de 130 000 habitants. Les problèmes de gestion de la ville sont multipliés, avec la nécessité pour la municipalité de trouver des solutions ou des outils pour améliorer les conditions de vie de la population.
En 2008, le travail réalisé par l’ONG Wateraids, à la demande de la municipalité de Tenkodogo dans le cadre de la mise en place du plan de développement communal sur l’accès à l’eau et l’assainissement a fait apparaître un déficit d’installation dans les villages de Tenkodogo.
Ce diagnostic a été confirmé dans l’étude du Plan Communal de Développement réalisée en Aout-Septembre 2009.
Par ailleurs, les secteurs de l'agriculture et de l'élevage constituent les activités les plus importantes dans lesquelles le Burkina Faso puise ses principales ressources. Ces secteurs d'activités qui occupent près de 90% de la population souffrent de la baisse progressive des pluies enregistrées au cours de ces dernières années et du caractère irrégulier de ces pluies.
Objectif du partenariat
Renforcer les capacités de maitrise d’ouvrage de la ville de Tenkodogo afin de permettre à la ville de mener sa politique de développement communal et d’améliorer les conditions de vie de sa population, notamment dans le domaine de l’accès à l’eau.

Les objectifs spécifiques sont de :
- permettre un meilleur approvisionnement en eau par la remontée des nappes phréatiques dans les puits et les forages.
- Répondre aux besoins en eaux des populations
- Consolider et renforcer les activités agro-pastorales de proximité
En parallèle de l’investissement propre, le projet mettra en place des actions de formation et de sensibilisation visant à :
- Avoir une action durable sur la politique de l’eau par l’éducation et la formation à la gestion de la ressource auprès des populations et des agriculteurs
- Permettre l’appropriation par les populations et les responsables des équipements et des méthodologies développés par le projet
- Donner les moyens méthodologiques et techniques permettant l’autonomisation progressive de la Ville.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de coopération décentralisée Rivière-Tenkodogo.
Il a pour finalité de renforcer l’appui institutionnel à la municipalité de Tenkodogo et d’améliorer l’accès à l’eau des populations.
Il comprend :
- Un large volet d’appui institutionnel auprès des élus et des agents municipaux par le biais d’un plan de formation.
- La construction d’équipements (retenue d’eau et aménagements annexes) favorisant l’accès à l’eau pour les activités agro-pastorales et l’usage domestique. Cette action sera concentrée sur le quartier-village de Ouéguédo.
- La mise en place d’actions de sensibilisation à la gestion de la ressource hydraulique auprès de la population et des agriculteurs.
Le montant total de ce projet s’élève à 338 240 euros

- Appui à la maîtrise d’ouvrage de Tenkodogo dans la création et la gestion d ‘équipements hydrauliques
Objectif de l’action : - Améliorer le niveau de rechargement de la nappe et le taux d’équipement d’accès à l’eau de Tenkodogo.
- Améliorer les conditions de vie de la population
- Former et créer une dynamique de projet au sein de la direction des services techniques municipaux.
- Encourager et dynamiser le tissu économique local, particulièrement dans le secteur agro pastoral, par l’amélioration des conditions de maîtrise de la ressource hydraulique
- Compenser un équilibre entre les actions menées en secteur urbain et en secteur rural enfin d’éviter des disparités trop grandes dans les modes et les conditions de vie

Description sommaire : Dans le souci de résoudre en partie le problème du manque d’eau, le Conseil Municipal de Tenkodogo (Province du Boulgou) dans sa politique de développement à en projet la réalisation d'infrastructures hydro-agricoles dans un certain nombre de villages de son ressort communal. C'est ainsi qu'un site de construction d'une retenue d’eau a été identifié dans le village de Ouéguédo situé à environ 6 Kms de Tenkodogo. Ce site devra également faire l'objet d'un aménagement hydro-agricole à l'aval de la retenue d’eau projetée.
Ces aménagements visent à répondre aux besoins en eau identifiés au travers d’une étude menée par la Direction régionale de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques de la Région du centre Est en Aout 2009, notamment :

- Besoins en eau des populations
La population du village de Ouéguédo est actuellement confrontée à un problème d'approvisionnement en eau. Malgré l'existence d'un puit creusé par les villageois sur le versant droit, en saison pluvieuse certains villageois creusent des trous dans le lit du cours d'eau aux endroits où il y a du sable humide afin de puiser l'eau.
Ainsi, l'eau de la retenue projetée devra satisfaire aux besoins en eau de la population (besoin en eau domestique sans la boisson) tout en rechargeant les nappes alimentant les puits.

- Besoins en eau des cultures
La retenue à plusieurs buts, agro-pastoral et à utilisation domestique. Les besoins en eau des cultures sont estimés à partir d'hypothèses de calendriers culturaux.
Les spéculations retenues ici sont le maraîchage en contre saison et en hivernage la riziculture.

- Besoins en eau du cheptel
La retenue doit aussi servir à abreuver le bétail. Le cheptel susceptible de s'abreuver peut provenir des villages environnants mais aussi des troupeaux en transhumance.
Les besoins calculés sur la base du cheptel de Ouéguédo sont majorés pour tenir compte de la transhumance.
Le travail mené sur la réalisation de ces équipements, en plus de répondre à des besoins identifiés, servira de « cas pratique » pour le renforcement des méthodologies et pratiques des techniciens et élus de la Ville prévu dans les actions 2 et 3.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Direction des Services Techniques Municipaux de TENKODOGO
Maître(s) d'ouvrage
Ville de Rivière
Bénéficiaire(s)
La population de Tenkodogo Les agriculteurs La direction des services techniques municipaux Les élus et les agents municipaux de la ville de Tenkodogo.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Tenkodogo Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Tenkodogo ZAKANE Alassane mairie_tenkodogo@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté de communes rivière Chinon Saint Benoit la Foret commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
TENKODOGO


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 311160 0 2010
Communauté de communes rivière Chinon Saint Benoit la Foret 0 0 2010
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 23000 2010
, TENKODOGO 4080 2010




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013