Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Niamey"

Correspondant coopération décentralisée
Courriel :
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent BONNEAU
Courriel : laurent.bonneau[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Jumelage
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention
Agriculture et agroalimentaire

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2009
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Contexte de Dogondoutchi

o Situation géographique

Au Niger, située dans la frange Est de la région de Dosso, sur la route nationale N°1, la commune urbaine de Dogondoutchi est distante de 278 km de Niamey, la capitale. Ses coordonnées géographiques sont : 4° 1’ 40’’ de longitude Est et 13° 38’ 40’’ de latitude Nord.
La Commune Urbaine de Dogondoutchi couvre environ 1000 km2 de superficie. Elle est créée en 1972 et opérationnelle à partir de juillet 1988.
Elle compte une population de 60.068 habitants (RGP/H 2001).

o Climat

Le climat est de type sahélo- soudanien, très sec (20% à 30% d’humidité) avec des pluies étalées seulement sur trois mois, de juillet à septembre, avec une hauteur moyenne de pluie variant de 550 à 600 mm d’eau. La température baisse progressivement dès novembre, c’est la saison froide qui va jusqu’en février.

o Sol
Le socle de la commune de Dogondoutchi est composé de trois principaux types de sol :
- Sols sablonneux qui occupent la plus grande partie du terroir
- Sols des vallées qui sont hydro morphes (sol humide) à faible profondeur (15 à 17 m) dans les parties Nord et Est
- Sols latéritiques qui sont situés sur les plateaux et servent d’aire de pâturage aux animaux.

o Végétation
La végétation est clairsemée et dégradée, caractéristique du climat sahélien. C’est une végétation arbustive d’épineux, avec présence de gaos, roniers, eucalyptus, dans les champs et les plateaux.

o Population
La commune de Dogondoutchi compte 60.068 habitants répartis dans 11 quartiers, 17 villages administratifs et 3 tribus peulhs. La population est en majorité haoussaphone, composée des Arawa, Goubawa, Gobirawa et Kourfayawa. D’autres ethnies sont aussi présentes telles que les Djerma, les Peulh et les Touareg. L’agglomération de Dogondoutchi (les quartiers de Dogondoutchi et les villages de Maizari, Bozaraoua koré et Tanchia) compte à elle seule 24994 habitants.
Les résultats du RGPH-2001 sont les suivants :

o Les quartiers
Doutchi est divisé en 11 quartiers d’une population totale de 17 479 habitants.


o Les villages

La commune de Doutchi est constituée de 17 villages de 31000524 habitants

o Les tribus peulhs
Trois tribus peulhs regroupent 1825 habitant


o Activités économiques

Les populations de Dogondoutchi s’adonnent pour la plupart à l’agriculture avec le mil comme principale culture vivrière. L’arachide et le haricot sont les principales cultures de rente. Le maraîchage est pratiqué dans les bas-fonds et autour de la mare Tapkin Saw durant toute l’année.
L’élevage est la deuxième activité des populations de la commune. Les espèces élevées sont les bovins, les caprins, les ovins et la volaille. D’autres activités sont aussi pratiquées telles que :
- Le commerce
- L’artisanat
- La pêche

o Infrastructures économiques et sociales
Le commerce de Dogondoutchi compte plusieurs services étatiques et privés, plusieurs équipements économiques et sociaux parmi lesquels :
- Un marché hebdomadaire
- Une pharmacie populaire et un dépôt privé
- Un hôpital de district
- Deux centres de santé
- Trois salles de soin privées
- trois mutuelles d’épargne et de crédit
- Une radio privée
- Quinze écoles primaires publiques
- Deux écoles franco-arabes
- une école primaire privée (E mission)
- trois écoles maternelles
- Deux collèges publics
- Un collège franco-arabe
- Deux complexes scolaires privés (collèges et lycée)
- Un lycée public
o Potentialités
- Disponibilité d’importantes nappes phréatiques
- Présence de terres cultivables
- Présence de mares semi – permanentes
- Présence de grandes aires de pâturage
- Trois mutuelles d’épargne et de crédit
- Développement de petites activités régénératrices de revenus
- Taux de scolarisation plus de 70%
- Prise de conscience des populations des problèmes de développement
- Encadrement technique disponible
o Contraintes
- Etat de pauvreté de la population
- Nombreux villages sans points d’eau modernes
- Dégradation de l’environnement
- Taux de chômage des jeunes élevé
- Problème d’assainissement urbain
- Moyens archaïques de production agricole
Historique
Les communes de Dogondoutchi (Niger) et d’Orsay (France Essonne) ont commencé leur coopération en 1993 sur la base d’un projet de mise en place de micro crédits et d’assainissement de la ville. En 1996, l’Association « Echange avec Dogondoutchi-Niger » a pris le relais de la commune d’Orsay avec le soutien de la Mission de Coopération Française de Niamey dès 1996, et le département de l’Essonne depuis 1998.
L’Association Française des Volontaires du Progrès, AFVP Niamey, a été le maître d’œuvre sur place de l’opération de 1993 à 2002. L’ONG nigérienne RAIL, Réseau d’Appui aux Initiatives Locales a été créée en 2001 par des salariés nigériens de l’AFVP : Cette ONG a pris le relais de l’AFVP pour la maitrise d’œuvre des projets d’échanges entre Orsay et Dogondoutchi. Les échanges entre Orsay et Doutchi décrits en détail dans les documents joints ont portés sur :
- L’assainissement avec les latrines et le ramassage des ordures.
- La maîtrise des eaux de ruissellement pour lutter contre les inondations de la ville et l’augmentation de la production agricole par mise en terrasse.
- L'amélioration de l'exploitation de la mare Tapkin Saw
- Les bibliothèques dans les écoles primaires et secondaires.
- La Santé avec la prévention du paludisme par des moustiquaires et la sous nutrition des enfants (soutien du programme MISOLA)
- Les échanges scolaires entre les établissements de Doutchi et d’Orsay au niveau du primaire, des collèges et du Lycée
- La diffusion du savoir faire accumulé à Doutchi depuis 12 ans vers d’autres communes dans une démarche SUD - SUD
En Octobre 2009, les Conseils municipaux d’Orsay et de Dogondoutchi ont votés le jumelage de Doutchi et d’Orsay
Objectif du partenariat
Ce projet est le fruit d’une expression des besoins élaborée depuis 2009 avec la commune de Dogondoutchi.
Les priorités retenues par Dogondoutchi tiennent compte de l’expérience acquise depuis 1993 avec la mise en place de la Mutuelle pour favoriser l’esprit d’entreprise de chacun et des grandes capacités de mobilisation collective avec les travaux de Maitrise des eaux de ruissellement menés à partir de 2002.
La finalité de ces projets est d’assurer l’accès à l’eau et la sécurité alimentaire des populations de la commune de Dogondoutchi par ses propres moyens, indépendamment des aides extérieures au développement.
L'accès à la culture est également promu par l'intermédiaire du programme "Lire pour le plaisir" et de jumelages de classes (élémentaires, lycées et collèges).
Description détaillée du partenariat
Amélioration de la production agricole
Les champs écoles des céréales portent cette année sur 230 hectares et 170 agriculteurs. Ils ont produits 60% de plus que les champs traditionnels malgré les difficultés d’approvisionnement des engrais et des semences en temps et heures.
Les études menées par le RAIL avec le soutien du CG91 et du MAEE pour le développement du maraîchage à Doutchi ont abouti à soumettre au gouvernement Nigérien en janvier un projet d’envergure pour créer 80 hectares de maraîchage alimentés 12 mois sur 12 par dix forages profonds de 60m3/h.
Un premier contact avec l’Agence Française de Developpement en octobre a permit d’identifier un appui de l’AFD pour les trois premiers champs de huit hectares : le financement doit etre finalisé en 2015 avec les partenaires Nigériens.

Accès à l’eau potable
2013 a vu l’achèvement de la première étape de 3 ans du programme d’accés à l’eau potable des 40 000 habitants des villages ruraux de la commune de Dogondoutchi avec 75 points d’eau potable réhabilités ou créés avec le soutien de l’AESN.
Compte tenu de ces réalisations, l’AESN a notifié le projet 2014-2015 pour équiper les 19 derniers sites villageois non encore équipés : Le premier versement a eu lieu en avril 2014 mais les travaux n’ont commencé qu’en novembre une fois qu’il a été acquis avec l’administration nigérienne que ces travaux ne seraient pas soumis à la TVA comme ceux de la première étape.

Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC)
L’objectif globale de l’ATPC est de mettre fin à la défécation à l’air libre dans les villages d’intervention ou l’eau potable a été introduite avec le support de l’AESN. Les animations-formations de l’approche ATPC dans les villages se sont déroulées avec la participation active de toutes les couches sociales (femmes, enfants etc.).
Ces séances ont aussi permis de convaincre les populations sur les merveilles d’un meilleur cadre de vie.

Echanges Culturels
Le programme « lire pour le plaisir » dans le primaire avec 66 malles (6 000 livres) circulant dans les 63 écoles de la commune a toujours autant de succès pour donner aux jeunes le goût de la lecture sur des livres bien choisis, maintenant entiérement achetés à Niamey.

Six classes primaires de Doutchi échangent des courriers avec six classes d’Orsay grâce à la motivation de professeurs : Chaque élève a un correspondant attitré avec sa photo.

Voyages à Niamey et à Orsay
JL Boy-Marcotte est allé une semaine à Niamey en janvier pour mettre en forme le projet Maraichage. Il y est retourné en octobre à l’occasion des assises de la coopération Niger-France ce qui lui a permis de rencontrer les organismes impliqués dans le projet maraichage.
En novembre nous avons reçu Mme Hadiza Yacouba, institutrice dans une classe jumelée, et Mr Lifida Kiao, surveillant générale du lycée et membre du comité d’assainissement, à l’occasion de la semaine de la solidarité
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune urbaine de Dogondoutchi
Maître(s) d'ouvrage
Orsay
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires du projet sont les 60 000 habitants de la commune de Dogondoutchi.La qualité des actions menées fait de Doutchi une commune de référence : En Aout 2008, 40 communes nigériennes sont venues passer une semaine à Doutchi pour échanger sur les réalisations faites : Digues de maitrise des eaux de ruissellement, latrines.L’équipe RAIL qui opère à Doutchi fait ainsi bénéficier d’autres communes du Niger et même du Mali (Douentza) de son expérience dans une coopération Sud - Sud

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune urbaine de Dogondoutchi Niger commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune urbaine de Dogondoutchi Souley Bagoudou

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Orsay commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Agence de l'eau Seine Normandie


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Echanges avec Dogondoutchi Niger/AESN/CG91 160412 2015
Orsay 3000 0 2015
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2015




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013