Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Consul général à Jérusalem"

Correspondant coopération décentralisée
Jacqueline COULON-LASCAUX
Courriel : jacqueline.coulon-lascaux[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Paul GHONEIM
Courriel : jean-paul.ghoneim[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Amélioration du dispositif de lecture publique au sein de la région de Bethléem
Année de première signature de la convention
2005
Thématique d'intervention
Culture et Patrimoine
Sous-thématique d'intervention
Infrastructures, équipements et manifestations culturelles
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2005
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2015
Contexte
Les Territoires palestiniens et notamment la Cisjordanie
La population de Cisjordanie vit dans une situation d’isolement et de grandes difficultés socio-économiques. L’accès à la culture est rare et difficile et le besoin de lutter contre l’isolement culturel est exprimé de façon récurrente. La création de bibliothèques et de centres culturels, notamment à destination des jeunes, est extrêmement appréciée, car malgré toutes les contraintes, le niveau d’éducation reste élevé et l’accès à la culture et aux savoirs est au centre des préoccupations de cette population.
Néanmoins, nous pouvons parler, à propos de la lecture publique, de « territoires inoccupés ». On note en effet la quasi absence de réelles bibliothèques publiques (cf Etude du British Council de 1996). En effet lorsqu’elles existent, les bibliothèques toutes catégories confondues ne répondent globalement pas à un minimum de normes, de services nécessaires et de compétences professionnelles, ni ne travaillent de manière partenariale ou coordonnée. Ajoutons que la pression que l’occupation de leur territoire ne cesse d’exercer sur leurs établissements ne fait qu’empirer leur situation.
Malgré tout, suite à l’étude de 1996, le Ministère de la Culture de l’Autorité palestinienne décida de concentrer ses efforts sur le secteur de la jeunesse en mettant en place un programme portant sur la création et le développement de bibliothèques pour la jeunesse entre 1998 et 2001, mais qui sont à ce jour pour la plupart fermées par manque de moyen. A ce jour, le Ministère de la culture a des dotations de crédits qui se limitent à l’animation culturelle. Les bibliothèques sont généralement dépendantes de l’aide extérieure, en partenariat avec des institutions ou organismes étrangers.


Les deux collectivités concernées
La Région de Bethléem :
Sur le territoire du gouvernorat de Bethtléem, on recense :
- 3 bibliothèques universitaires (Bethlehem University, Al Quds Open et l’Université privée Falastin El Ahleyyah
- 5 bibliothèques publiques dans les communes de Beit Jala, Battir, Dar Salah et Al Doha et la Mission pontificale à Bethléem
- des bibliothèques associatives (Ghirass center, Al Rowwad, Fondation Phenix…)
- un certain nombre de bibliothèques scolaires et de centres culturesl pour les enfants (jardin d’enfants de Za’ttara, Alliance française au Peace Center…)

Le COBIAC a aidé à la création en 2006 des bibliothèques publiques de Dar Salah et de Al Doha.

Les bibliothèques bénéficient parfois de dons en provenance d’Etats étrangers, d’ONG caritatives ou cultuelles, mais ces dons, souvent uniques, sont rarement accompagnées de formation et d’assistance sur le long terme. En outre, le travail mené sur le terrain, dans le cadre de la mise en place des deux bibliothèques citées précédemment, a permis de constater, le peu de renouvellement des collections (fonds partiellement obsolètes), le manque de formation du personnel et l’insuffisance de l’engagement des politiques. L’offre en matière de lecture publique est peu satisfaisante et présente de nombreuses lacunes, dont notamment l’absence totale de coordination entre les bibliothèques, ainsi que des relations difficiles à établir entre public et privé, entre monde institutionnel et associatif. A l’image du territoire, la société - et comme ses structures représentatives, est morcelée.

Il est alors apparu évident qu’il fallait aller au-delà de la mise en place et du suivi des bibliothèques de Doha et de Dar Salah en étendant l’aide à d’autres bibliothèques du territoire puis en travaillant sur la notion de Mise en réseau des bibliothèques existantes afin d’échanger sur le métier et les pratiques, de mutualiser les moyens, et d’organiser des actions culturelles communes. Ainsi le but est de proposer un éventail de services sur la plus large aire du territoire possible, à un public le plus nombreux possible. Les jeunes représentent le public le plus important et le mieux à même de fréquenter les bibliothèques.

Sans un cadre administratif, des missions précises, des responsabilités clairement définies, des moyens matériels et des personnels rétribuées aucune avancée n’est possible. La création d’une cellule technique de pilotage et de coordination pourrait remédier à ce problème. De l’efficacité de cet outil dépendra la réussite du projet de réseau d’autant que cette cellule de coordination pourra être le noyau d’une future bibliothèque centrale.

Le Département des Bouches-du-Rhône :
Le Conseil général dispose d’une véritable expérience en termes de coordination et d’animation de réseau, dans le domaine de la lecture publique.
En effet, le Conseil général des Bouches-du-Rhône, comme tous les autres conseils généraux, s’est vu confier le fonctionnement de la bibliothèque centrale de prêt, devenue alors, bibliothèque départementale de prêt, en 1986, en vertu des lois de décentralisation. La mission de la Bibliothèque départementale de prêt est de développer et d’animer le réseau des bibliothèques publiques du Département dans les communes de moins de 20 000 habitants. Véritable centre de ressources pour les bibliothèques du Département, elle prête des documents (livres, CD, DVD, partitions…) grâce aux bibliobus et au médiabus, conseille et forme les bibliothécaires du réseau, et anime grâce à la mise à disposition d’expositions et de programmes spécifiques (tournées « le livre en fête »)
L’expérience et le savoir-faire du Conseil général seront donc mis à disposition du Gouvernorat de Bethléem à travers un projet d’échange d’expertise, d’accompagnement et d’assistance. Le Conseil général s’appuiera sur les compétences du COBIAC en matière de coopération internationale autour du livre.
Historique
Le COBIAC (collectif de bibliothécaires et intervenants en action culturelle), association loi 1901 située dans les Bouches-du-Rhône, met en œuvre des actions de coopération régionale et internationale pour le développement de la lecture et des bibliothèques depuis 2000. Le COBIAC coopère principalement avec les pays du pourtour méditerranéen. Il a développé ses premiers partenariats avec la Palestine en 2004. En 2005, le COBIAC a conduit une mission à Gaza et en Cisjordanie afin d'évaluer les besoins en matière de livres et de bibliothèques. Au cours de cette mission les experts du COBIAC ont constaté à la fois une pénurie de livres et de bibliothèques publiques dans la Région de Bethléem et une véritable volonté de la part du Gouvernorat de Bethléem de développer une politique culturelle.

Parallèlement, un accord de partenariat a été signé, en 2005, entre le Conseil général 13 et le Gouvernorat de Bethléem. Le COBIAC a proposé aux deux collectivités de soutenir un projet de coopération dans le domaine de la lecture publique. Il s’agissait dans un premier temps de la mise en place et du suivi de deux nouvelles bibliothèques publiques dans deux communes situées au sein du Gouvernorat de Bethléem. Ce projet est actuellement soutenu par les deux collectivités. Ce projet a ensuite été étendu à deux autres biblitohèques existantes situées dans la ville de Beit Jala et le village de Battir. Un programme de formation de base des bibliothécaires a été tenu et un appui à la constitution de collections de documents a été donné.
La Bibliothèque départementale de prêt (Conseil général 13) et les responsables de la culture au Gouvernorat de Bethléem assurent un suivi technique de la mise en œuvre du projet. Ces deux bibliothèques sont considérées par le Gouvernorat comme des structures pilotes, des bibliothèques « modèles » qui serviront de référence aux autres établissements.

Pour un certains nombre de raisons, développées plus loin, le Conseil général 13 et la Région de Bethléem ont décidé d’aller plus loin et de construire un projet structurant.
Objectif du partenariat
La logique d'intervention du projet se situe dans un cadre général dont la finalité est de diminuer l’isolement culturel de la population de Bethléem.

Objectif global du projet: Dans ce cadre général, le projet proposé a pour objectif l’amélioration de la qualité et de la diversité de l’offre en matière de lecture publique sur le territoire de Bethléem

Objectifs spécifiques pour chacune des actions envisagées

Obj n° 1: Les principales bibliothèques publiques du Gouvernorat de Bethléem fonctionnent en synergie
Obj n° 2: Les principales bibliothèques publiques ont amélioré leurs moyens humains et matériels
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Dans le cadre de leur accord de coopération, le Conseil général 13 et le Gouvernorat de Bethléem ont choisi de réaliser, en partenariat avec l'association COBIAC, un projet culturel structurant. Il a pour objectif l'amélioration de la qualité et de la diversité de l'offre en matière de lecture publique sur le territoire de Bethléem. Pour cela il est nécessaire de renforcer les moyens matériels et humains des bibliothèques mais aussi de leur permettre de fonctionner en synergie.Le Gouvernorat a donc décidé de créer un réseau de bibliothèques et une cellule de pilotage. L'expérience et le savoir faire du Conseil général et de sa bibliothèque départementale de prêt seront mis à la dispostion du Gouvernorat de Bethléem à travers un programme d'échange d'expertise, d'accompagnement et d'assistance. Le Conseil général s'appuiera sur les compétences du "COBIAC" en matière de coopération internationale autour du livre.
- définition, mise en place et accompagnement d’une cellule technique de pilotage et de coordination du réseau (lieu, tutelle, attribution des missions, compétences, moyens...)
Objectif de l’action : Les principales bibliothèques publiques du Gouvernorat de Bethléem fonctionnent en synergie
Description sommaire : - Définition du lieu, de la tutelle, des missions, des compétences, du choix des responsables
- Aménagement et équipement du lieu
- Constitution d’un fonds de livres professionnel et d’un fonds de documents et de jeux à mettre en circulation sous forme de malles thématiques.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Gouvernorat de Bethléem
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général des Bouches du Rhône
Bénéficiaire(s)
le Gouvernorat de Bethléem, les bibliothécaires, le public fréquentant les bibliothèques du réseau

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Gouvernorat de Bethléem Territoires palestiniens Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Gouvernorat de Bethléem Hayek Issam info@bethlehemgov.org

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental des Bouches du Rhône Icone d'une loupe



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 142560 0 2005
Conseil départemental des Bouches du Rhône 135300 0 2005
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 18666 2005
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 18666 2006
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 18668 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013