Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Phnom-Penh"

Correspondant coopération décentralisée
Guillaume NARJOLLET
Courriel : guillaume.narjollet[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Guillaume NARJOLLET
Courriel : guillaume.narjollet[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet pilote de développement et intégration de l'asainissement des eaux et protection contre les innondations d'un quartier traditionnel khmer à Siem Reap
Année de première signature de la convention
2009
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2009
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2013
Contexte
La Ville de Siem Reap est composée de plusieurs communes et regroupe environ 191 000 habitants. Cette ville qui s’est beaucoup développée autour du tourisme lié aux temples d’Angkor au Nord de la Ville, contient également une richesse patrimoniale bâtie, végétale et vivrière qui mérite d’être mise en valeur. Celle-ci passe en premier lieu par l’amélioration des conditions d’hygiènes et de préservation de l’environnement, en améliorant l’assainissement de la partie sud de la Ville, ceci dans un objectif de développement pérenne de la zone périurbaine (située à moins de deux kilomètres du centre ville).

Cette durabilité est largement liée à la préservation de canaux d’irrigation aujourd’hui pollués par les eaux usées de la Ville.

Ces canaux prennent leur source dans la rivière de Siem Reap et alimentent les cultures (maraichage et rizières principalement) qui représentent une source vivrière et financière importante pour la population locale.

En outre, la présence de ces canaux garantit une richesse végétale et piscicole importante aussi bien au sein des jardins des maisons traditionnelles khmères, qu’autour des rives du canal accessibles à tous.

La problématique assainissement (fosse septique, pollution des canaux, inondation) :

La poussée démographique urbaine importante de la ville de Siem Reap a engendré le comblement partiel ou total des canaux d’irrigation alimentant les terrains agricoles à proximité du centre ville. Ceci se traduit par un manque d’eau en saison sèche et à une rupture de l’approvisionnement en eau des maraîchers. Ces obstacles à l’irrigation accroissent les problèmes liés aux inondations en saison des pluies.

Le système d’assainissement en ville n’est pas abouti. Il existe un réseau primaire, mais il se limite au secteur historique de la ville. L’AFD contribue à l’étude d’un schéma directeur d’assainissement de la partie Est de la ville, qui permettra la mise en service d’un système de traitement par lagunages. Dans cette attente, les familles riveraines du canal principal d’irrigation rejettent leurs eaux usées directement dans le canal d’irrigation. De nombreux rejets sont faits sans prétraitement des eaux sales, car les habitants ne disposent pas toujours de fosses septiques. Lorsqu’elles existent, l’absence d’entretien et les mauvais fonctionnements de ces fosses entrainent une dégradation de la qualité de l’eau par les rejets.

Ainsi, avec les risques de maladies hydriques accrus, on observe l’abandon de l’activité agricole, la revente des terrains pour de nouvelles opérations immobilières, l’exode de la population et l’aggravation de la pauvreté.
Historique
le Département du Développement du Patrimoine Urbain de l’Autorité Nationale APSARA, Conseiller Technique de la Ville, a défini pour le canal principal de la commune de Sala Kamreuk, d’une longueur totale de 3,7 km, un pré-projet de 700 mètres visant à améliorer la qualité et la circulation des eaux du canal et à mettre en valeur la richesse patrimoniale qui le borde.

Ce programme vient également compléter le programme de l’Agence Française de Développement (AFD) de développement d’un réseau primaire d’assainissement et d’un traitement par lagunage des eaux usées dans l’est de la Ville.
La Ville de Siem Reap, ainsi que le SIAAP et l'AIMF, se sont joint à ce projet relatif à l’assainissement des eaux et à la préservation du patrimoine vivant des communes de Sala Kamreuk et de Chriev dépendant de la Ville de Siem Reap
Objectif du partenariat
Le principal objectif de cette coopération est la préservation du patrimoine vivant d’une partie de la Ville de Siem Reap, à partir de l’amélioration de la circulation hydraulique et de la qualité des eaux du canal principal de la commune de Sala Kamreuk.
Description détaillée du partenariat
Ce projet s’effectue en deux parties :
- un projet pilote objet de la première convention couvrant 700 mètres du linéaire du canal
- une extension sur l’ensemble du canal, qui fera l’objet d’une seconde convention ultérieure. La mise en œuvre d’une telle convention nécessite des mesures légales et réglementaires garantissant la sauvegarde des éléments du patrimoine vivant situés autour du canal d’irrigation principal de la commune de Sala Kamreuk.

Le projet général comporte quatre composantes :
1) Un programme d’études, de travaux d’assainissement et de drainage :
Il concerne la réhabilitation du canal principal d’irrigation sur un linéaire total de 3,7 km, depuis sa source. Les travaux envisagés sont les suivants:
a) Dans les zones d’habitat de moyenne et de forte densité, la création de systèmes de collecte et de filtration plantée ou de filtration par sable des eaux usées ;
b) La construction d’un déversoir situé à proximité du bureau de la commune, afin d’empêcher les égouts de la ville de venir se déverser dans le canal d’irrigation ;
c) Le ré-profilage partiel des talus et le curage du lit du canal afin d’améliorer la circulation hydraulique ;
2) Le programme de sensibilisation à l’hygiène et à la préservation du patrimoine à destination des écoles et de la population locale
3) Le programme de création d’une zone verte
Compte tenu de l’importance et de l’urgence de sauvegarder les éléments remarquables du patrimoine vivant de cette partie de la ville, une zone de protection prioritaire ou ‘’Zone Verte’’ accompagné d’un règlement, sera développée en concertation entre la commune et la population. Cette réglementation sera mise en application par l’établissement d’un arrêté municipal.
4) Le programme paysager et d’éco tourisme :
En complément de ces travaux d’infrastructure, le projet a pour objectif de promouvoir le développement d’une activité d’écotourisme par la création d’un circuit pour les vélos.

Des travaux de mise en valeur des abords du canal d’irrigation permettront la promotion du patrimoine vivant auprès des touristes, mais aussi auprès de la population. La création d’un circuit touristique permettra aux promeneurs de découvrir le patrimoine architectural culturel du site ainsi que les modes de vie traditionnels.

Le projet pilote portera principalement sur partie 1) et 2) du projet général.

Le SIAAP se propose d’apporter son assistance auprès de la Ville afin de mettre à profit son expertise dans les domaines suivants :
• Les ouvrages de traitement des eaux usées des parcelles ;
• Les règles de gestion du canal et de vérification des fosses septiques et des ouvrages d’épuration ;
• La définition des points à aborder avec la population sur les techniques d’épuration et l’entretien des fosses ;
• Les mesures de la qualité d’eau du canal.
• La formation et la sensibilisation auprès des écoliers présents sur l’aire du projet sur l’assainissement et l’intérêt du patrimoine comme vecteur du développement durable.
Par ailleurs, la mise en valeur des berges et le programme paysager seront réalisés avec l’aide de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles qui a déjà participé à l’élaboration du projet.

L’APSARA, partenaire local essentiel du projet, est un organisme d’état qui a été crée pour la conservation du patrimoine cambodgien. Cet organisme possède un département de développement du patrimoine urbain de Siem Reap qui a en charge la gestion du patrimoine culturel et naturel de la ville et est donc en lien étroit avec la commue de Sala Kamreuk où se situe le projet. L’APSARA a le rôle d’appui à la maîtrise d’œuvre de cette coopération.
La mobilisation des agents du SIAAP : Une chef de projet de la MRI assure la gestion, la coordination et le suivi de ce projet, accompagné d'un ingénieur assurant la gestion technique du projet.
Avancement:
Les travaux de curage du canal sont maintenant achevés.
Deux vannes ont également été construites.
L’APSARA a demandé un appui du SIAAP quant à la campagne de sensibilisation et travaille sur des supports visuels animés avec un film de prévention et un film de communication sur le projet.
L’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles a participé à l’élaboration de plans détaillés et à la proposition d’un projet paysager par la mobilisation de deux étudiants sur le projet.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Ville de Siem Reap
Maître(s) d'ouvrage
Ville de Siem Reap - SIAAP - AIMF
Bénéficiaire(s)
Ville de Siem Reap

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Siem Reap Cambodge commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Siem Reap Tep Vattho apsara.ddu@hotmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
SIAAP (Service Public de l'Assainissement francilien) commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Association Internationale des Maires Francophones
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Ville de Siem Reap


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2009
SIAAP (Service Public de l'Assainissement francilien) 130000 130000 2009
Ville de Siem Reap et AIMF 160000 2009




Évaluations, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013