Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Alger"

Correspondant coopération décentralisée
Hubert OLIE
Courriel : hubert.olie[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Gregor TRUMEL
Courriel : gregor.trumel[at]diplomatie.gouv..fr
Titre
Le développement économique par le soutien à la création d'entreprises : Appui à la mise en place d’une pépinière d’entreprises à Tizi Ouzou
Année de première signature de la convention
1988
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
1988
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Dans le cadre du jumelage entre La Roche-sur-Yon et Tizi Ouzou, différentes actions ont été développées autour de la thématique économique. Depuis 2008, plusieurs interventions officielles politiques ont été faite en faveur de l’appui au développement économique en Algérie et en Kabylie.
Dans son intervention du 22 mars 2008, lors du 1er Forum sur l’investissement et le développement local à Tizi Ouzou, le Ministre des ressources en eau, M Abdelmalek Sellal, au nom du Président de la République d’Algérie, déclarait :
"Tizi Ouzou, avec son fort potentiel économique, doit, non seulement assurer son propre développement, mais aussi contribuer d’une façon effective au plan de développement national", a déclaré le ministre des Ressources en eau. Le représentant du gouvernement, en suite, a invité les opérateurs économiques locaux autant que les responsables de l’administration à axer leurs efforts dans le sens de faire de Tizi Ouzou un pôle d’excellence en matière de développement économique. Pour ce faire, "il suffit de mettre en synergie l’intelligence dont dispose la wilaya en l’occurrence les compétences formées par l’université de Tizi Ouzou, les ressources naturelles et les ambitions de la région qui sont connues de tous", a expliqué le membre du gouvernement. Pour ce qui est des objectifs tracés à moyen terme, le ministre a fait savoir, qu’au niveau du gouvernement, un nouveau plan de développement économique de dimension nationale est actuellement en gestation.
Ce programme s’étalera sur la période 2009-2015, selon le ministre. Le forum, premier du genre qu’abrite la région de Tizi Ouzou, a été aussi une occasion pour remettre sur la table de discussion l’ensemble des contraintes auxquelles sont confrontés les investisseurs porteurs de projets dans les différents secteurs d’activité. Ainsi, le ministre a reconnu que des investisseurs potentiels, qu’ils soient nationaux ou étrangers, continuent à faire face à des mesures bureaucratiques le long de leur parcours de concrétisation de leurs projets. Le forum a été également une occasion pour soulever les différentes questions liées à la problématique de développement local en Algérie. Dans ce sillage, l’ancien ministre des Finances, Abdelkrim Harchaoui, actuellement député RND à l’Assemblée nationale, a présenté une communication qui a été suivie avec une attention singulière sur "les finances locales et le rôle des collectivités".
A cet égard, M. Harchaoui, connaissant la réalité du terrain, a plaidé en faveur d’une large décentralisation dans la gestion des affaires des collectivités locales, notamment les communes, dont une grande partie, à l’heure actuelle, est confrontée à des difficultés immenses en matière de financement. Les problèmes d’accès au foncier industriel, l’accès aux crédits bancaires, à l’information et au soutien de l’Etat auxquels font face les investisseurs ont été également soulevés par les participants au forum sur l’investissement qui se tient à Tizi Ouzou.

Au niveau de la wilaya, son président, Mohand IKHARBANE, le 7 janvier 2008 lors d’un discours d’orientation générale à l’occasion de la première séance de l’Assemblée régionale de TIZI OUZOU, déclarait :
La population de la Wilaya de TIZI OUZOU passera à l’horizon 2030 à plus de 2 000 000 d’habitants soit une population additive d’environ 700 000 habitants. Si une politique active de développement n’est pas mise en œuvre sur le moyen et long terme dans la Wilaya il en résultera une situation chaotique. La promotion de la PMI/PME, du tourisme, de l’artisanat, de l’agriculture de montagne, de la moyenne et grande hydraulique et des services a toujours été la vocation consensuelle définie pour notre wilaya. Aujourd’hui, plus que jamais, notre Wilaya doit œuvrer à la concrétisation des projets initiés et de mettre en place une nouvelle dynamique de développement de la wilaya.

Le projet de coopération, objet de ce dossier, concernant l’appui à la mise en place d’un dispositif de pépinière d’entreprises ou autre structure de ce type favorisant l’accompagnement à la création d’entreprises à Tizi Ouzou s’inscrit donc parfaitement dans les orientations gouvernementales, régionales et locales algériennes. La visite du Président algérien, M Bouteflika, du 26 juin 2009 à Tizi Ouzou confirme d’ailleurs cette volonté nationale d’accompagner Tizi Ouzou dans son développement économique local.

Sa cohérence avec les structures administratives et privées existantes :
A/ Présentation de la CCI du Djudjura :
-chambre régionale qui représente les chambres de Bejaia et de Tizi Ouzou
-34 500 inscrits au registre du commerce
-50 000 personnes affiliés à la CCI mais pas tous adhérants. 2 à 3% sont adhérents dans la chambre consulaire
-3ème d’Algérie
-Missions : information, formation, intermédiaire des acteurs économiques auprès des institutions, activités de promotion. Missions classiques qu’ils souhaitent voir amplifier.

B/Présentation de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) :
-institution publique placée sous l’autorité du gouvernement algérien chargée de l’encouragement et du soutien des jeunes chômeurs porteurs de projets de création d’entreprise
-s’adresse aux chômeurs entre 19 et 35 ans
-aides financières apportées par l’ANSEJ

*C/Présentation de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) :
-institution publique de sécurité sociale placée sous l’autorité du Ministère de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale
-mise en place de mesures actives destinées à la réinsertion des chômeurs allocataires : aide à la recherche d’emploi et aide au travail indépendant
-activité de formation de reconversion pour les chômeurs promoteurs de 35-50 ans
-aides financières accordées aux chômeurs sous forme de prêts

Ces 3 organismes d’accompagnement et d’appui au développement économique local de Tizi Ouzou ont participé aux séminaires organisés, à leur demande, dans le cadre de la coopération entre La Roche-sur-Yon et Tizi Ouzou depuis 2003. Ce projet fait suite aux conclusions tirées de ces séminaires et des besoins identifiés à ce jour par les acteurs locaux de Tizi Ouzou.
Historique
Les communes de La Roche-sur-Yon et de Tizi Ouzou sont jumelées depuis 1988. Depuis 22 ans, divers projets de partenariat se sont développés impliquant une multitude d’acteurs locaux dans chacune des deux villes et dans différents domaines d’activités : élus locaux, personnels municipaux, établissements scolaires, associations de quartier, maisons de quartier, associations sportives, culturelles, chambres consulaires, entreprises, particuliers, etc…

Concernant le volet partenariat dans le domaine économique entre les deux villes et leurs territoires, en 2005, à la demande du partenaire algérien, un séminaire d’échanges a été organisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de La Vendée à Tizi Ouzou sur le développement local et la mise en place d’un Observatoire sur l’emploi qui s’est suivi d’un autre séminaire de formation à La Roche-sur-Yon en 2006.
Ces séminaires avaient pour objectifs de :
-sensibiliser les acteurs locaux de Tizi Ouzou (représentants de l’APC, élus locaux, chambres consulaires, banques, Agence Nationale pour le Soutien à l’Emploi des Jeunes ANSEJ, Agence Nationale pour l’Emploi ANEM, Caisse Nationale d’Assurance Chômage CNAC) aux conditions de prise en charge du développement local et de réseau (x) d’affaires,
-mieux comprendre la dynamique yonnaise et vendéenne à travers : l’appui des collectivités, la pépinière d’entreprises, la plate-forme d’initiative locale : Etic 85, mais aussi l’appui des banques, la stratégie de rapprochement des universités avec les PME, les laboratoires de recherche et les filières professionnelles
-aboutir à un programme de coopération globale au niveau de la région de Tizi Ouzou susceptible de constituer un projet pilote de coopération décentralisée dans le cadre des relations économiques.
La Chambre des Métiers et de l’Artisanat de La Vendée et la Société d’Economie Mixte Oryon de La Roche-sur-Yon étaient les opérateurs de ce programme - soutenu, entre autres, par le Ministère des Affaires Etrangères français - à La Roche-sur-Yon en partenariat avec la CNAC, La CCI du Djudjura, l’ANSEJ pour Tizi Ouzou, tout cela bien évidemment en concertation avec la Ville de La Roche-sur-Yon et l’APC de Tizi Ouzou.

A l’issue de ces deux séminaires de formation et d’échange de pratiques, des souhaits ont été exprimés par les acteurs algériens qui :
-ont souligné cet élément comme une avancée à construire en Kabylie et en Algérie, tout comme l’accompagnement « post-création » des chefs d’entreprise et,
-ont exprimé la volonté de poursuivre la collaboration sur l’appui à la mise en place de structure(s) opérationnelle(s) pour le développement économique local et plus particulièrement l’appui à la mise en place d’une pépinière d’entreprises à Tizi Ouzou.
Oryon a accueilli sur le premier trimestre 2009 un stagiaire en MASTER 1 Européen Management et Stratégie d'Entreprise. Algérien en formation en France, M. Tahar NEDJAR a conduit un projet confié par ORYON traitant des perspectives de coopération entre ORYON et TIZI OUZOU dans le domaine du développement économique. Compte tenu de l'historique et des conclusions du séminaire de 2006, des contacts ont été repris par M. NEDJAR avec les opérateurs partenaires d'ORYON, qui ont tous accueilli le projet d'un nouveau partenariat possible avec grand intérêt.

Cette reprise de contacts soudaine a fait émerger l'idée de la conduite d'un projet de partenariat tel qu'il avait été évoqué en 2006 autour de la pépinière d'entreprises, l'axe de la création d'entreprises ayant été alors au cœur du séminaire.
Trois phases sont jugées indispensables et devront être conduites sur une base prévisionnelle de trois ans.
Objectif du partenariat
Travailler à la mise en place et au développement de structures d'appui à la création d'entreprises pour le développement de l'emploi et la création de richesses.

D'autres objectifs sous-tendent l'action dans ses différentes phases, notamment la nécessaire clarification des interventions des différents acteurs sur le territoire.
L'objectif est de permettre aux différents acteurs de travailler davantage ensemble, créer des passerelles pour un développement des réseaux. Il a en effet été constaté que les organismes s'ignoraient totalement dans leurs actions respectives. Le séminaire de 2006 à La Roche-sur-Yon avait permis de mettre en évidence l'importance du réseau dans l'accueil, l'accompagnement des porteurs de projet comme facilitateur de réussites pour les nouvelles entreprises créées.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2010
Le projet doit permettre de renforcer la coopération entre La Roche-sur-Yon et Tizi Ouzou, liées par une charte de jumelage depuis 1988, dans le domaine économique. Des rencontres ont eu lieu depuis 2006 autour de la thématique du développement économique avec notamment un séminaire organisé à La Roche-sur-Yon avec du personnel, des élus, responsables de structures locales de Tizi Ouzou. Les sujets d'échange et de travail, à savoir "le développement économique par le soutien à la création d'entreprises", recouvrent une thématique majeure pour le pays confronté à une crise économique importante, une jeunesse désœuvrée, une volonté de développement de l'économie de marché et du secteur privé. Dans la situation actuelle, favoriser le développement économique du pays est aussi une manière de garantir le maintien et le développement d'une démocratie stable et durable.

Le projet est né d'échanges entre les responsables d'ORYON, SAEM en charge du développement économique pour la Ville de La Roche-sur-Yon, et ceux de Tizi Ouzou (APC, CCI du Djurdjura, CNAC et ANSEJ ou encore OPI, Office des Promotions Immobilières) confrontés à un chômage important, une jeunesse nombreuse et en quête d'avenir, un tissu économique ouvert aujourd'hui à l'initiative privée.
L'enjeu pour le pays est fort : développer la capacité de sa population à entreprendre. Mais, le parcours du créateur d'entreprise en Algérie comme en France, en Algérie peut être plus qu'en France encore, est semé d'embûches. Tout créateur est confronté à la nécessité de maîtriser son projet, de définir le produit ou service qu'il va lancer, de réaliser les études nécessaires au démarrage : étude de marché, business plan, construction des prévisionnels etc. Il doit se créer une clientèle et assurer la gestion de son outil de vie.... En Algérie, face à un secteur privé en construction, tant au niveau industriel qu'au niveau bancaire, un réseau de communications désordonné, une réglementation en évolution, les contraintes sont autres qu'en France, les opportunités aussi.

Echanger sur ces questions entre partenaires de Tizi Ouzou et de La Roche-sur-Yon est une façon pour tous de progresser autour d'un principe de base clairement établi : la création d'entreprises est une création de richesses et d'emplois pour un territoire. Echanger, mais surtout travailler ensemble autour d'un projet concret visible avec des résultats pour les bénéficiaires du projet : les créateurs d'entreprises.

- Diagnostic territorial
Objectif de l’action : Réalisation d'un diagnostic sur le périmètre de Tizi Ouzou, capitale de la Wilaya du même nom.
Description sommaire : Le diagnostic est un préalable indispensable, première étape de toute étude, quelle qu'elle soit. Il permet de connaître le périmètre d'intervention, ses acteurs, ses problématiques, de collecter des éléments chiffrés, quantitatifs mais aussi qualitatifs, de mettre en lumière les atouts mais aussi les faiblesses sur lesquelles investir pour des solutions à construire et des actions à engager.
La phase "diagnostic" est essentielle pour connaître le tissu économique, les données quantitatives mais aussi qualitatives de l'approche de la création d'entreprises en Algérie, dans la Wilaya de Tizi Ouzou et dans le périmètre même de sa capitale, la ville de Tizi Ouzou sur laquelle portera le projet. La question économique est comprise au sens large et concerne également les données démographiques, sociales et politiques incontournables dans la mise en place d'un tel projet.

Le diagnostic comprendra donc :
- la collecte, l'analyse de données sur les chiffres de la création d'entreprises
- les secteurs porteurs en matière de création d'activités, les besoins du tissu : analyse comparative de l'offre et de la demande : des besoins importants existeraient dans le domaine de la sous-traitance.
- un inventaire des outils de soutien à la création existants : il y aurait à Tizi Ouzou une "pépinière d'entreprises", sorte de "base ouverte", peut être plutôt comparable à un marché artisanal

Une exploration est nécessaire pour définir les outils et mettre, derrière les mots ou représentations, les mêmes réalités : un accord sur le vocabulaire est un préalable obligatoire, définition des termes, glossaire, au-delà d'une langue commune "le français".
Quels outils ? Que font-ils ? De quels moyens disposent-ils (humains, outils), quelles sont leurs modalités d'intervention, leurs objectifs ? Quelles contraintes ? Quels besoins ? Quels résultats ?

- le taux de pérennité des entreprises créées

Cette première phase est essentielle. Elle permettra de définir des pistes d'actions, de mettre en évidence des outils, dispositifs etc. à mettre en œuvre pour un meilleur accompagnement des créateurs sur le territoire. La pépinière peut être un outil à mettre en place. Mais seules les conclusions de cette phase permettront de conclure sur la pertinence ou non de cet équipement : lieu d'accueil et d'accompagnement individualisé, lieu collectif d'émulation et d'échanges, au bénéfice des porteurs de projets.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Tizi Ouzou
Maître(s) d'ouvrage
La Roche-sur-Yon
Bénéficiaire(s)
La population,Les créateurs d’entreprise,Les structures d’accompagnement à l’emploi,Le territoire local de Tizi Ouzou

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Tizi Ouzou Algérie commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Tizi Ouzou BELHADJ Mohamed

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
La Roche-sur-Yon commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 141096 0 1988
La Roche-sur-Yon 60128 0 1988
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 1633 1988
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 1633 1989
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 1634 1990
, CCI Djudjura, CHambre des Métiers Tizi Ouzou 24940 1988




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013