Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Lumière solidaire pour Ngogom
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Energie
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En sommeil
Date de fin du partenariat
Contexte
Notre action se situe sur la communauté rurale de N'Gogom au Sénégal, région de Diourbel, département de Bambey à 133 km de Dakar. La communauté rurale de N'Gogom comprend 41 villages dont 34 n'ont pas accès à l'électricité.Une convention de coopération a été signée en 2007 et renouvelée en 2009.
Historique
La coopération décentralisée entre Malakoff et Ngogom a été initiée en 2002 et officialisée par une première convention en 2007, renouvelée en novembre 2009.
Composé à l’origine d’actions souvent dispersées et de court terme, le partenariat a évolué vers un projet complet et cohérent fondé sur la durabilité.
Plus qu'une juxtaposition d'actions un peu éparpillées, nous nous engageons depuis 2008 dans une coopération décentralisée basée sur une aide à la gouvernance locale s'appuyant sur une valorisation, l'évaluation et permettant de développer des échanges d'expériences et une meilleure connaissance réciproque.
Il s'agit désormais d'établir avec la communauté rurale des programmes d'aide au développement qui se traduisent par l'instauration d'un dialogue structuré.
Les deux collectivités partagent des valeurs communes : le droit à l’éducation et à la santé, le développement durable… Elles sont animées par un esprit de solidarité et souhaitent encourager la fraternité entre les peuples et promouvoir la culture de la paix. Elles considèrent que la coopération, pour être durable, efficace et partagée, se doit d’impliquer la société civile et les institutions et souhaitent une totale transparence dans les actions qu’elles mèneront ensemble. Elles estiment que la jeunesse représente l’avenir et est au cœur du développement et souhaitent prôner le dialogue, le partage des cultures.
En 2008-2010 des opérations d'aide au développement ont été réalisées ou sont en cours de réalisation : construction d'une case des tout petits, mise en place d’un transport scolaire entre le collège et le lycée du secteur (charrettes), construction d'un mur de clôture pour un lieu ayant une vocation culturelle et sportive, construction de classes supplémentaires pour le collège par des jeunes de Ngogom, des Hauts de Seine et de Malakoff. Dans le cadre du désenclavement numérique la communauté rurale a été équipée en matériel informatique afin d'améliorer la communication entre nos deux communautés, un site Internet de la communauté est désormais opérationnel. Enfin, avec la collaboration de l’agence mondiale de solidarité numérique les classes du collège de Bambey Sérère et de quelques établissements élémentaires vont être équipées en matériel informatique. Un cyber espace verra le jour en 2011. Ces projets visent à lutter contre la fracture numérique en facilitant l'accès au plus grand nombre à l'outil informatique.
Nous soutenons également la mutuelle d'Epargne et de Crédit par la mise en place d’une formation dispensée, par Ecidec, aux bénévoles de cette mutuelle et aux utilisateurs afin de renforcer et d'améliorer leurs compétences et connaissances dans l'optique d'améliorer l'efficience et la gestion de cette dernière.
Avec le soutien du SEDIF, un réseau d'adduction alimentant sept villages en eau potable a été mis en place.
L'ensemble des opérations suivantes sont accompagnées d'échanges entre professionnels des deux communautés, de missions exploratoires régulières (1 à 2 fois par an) dont les objectifs sont d'actualiser les besoins et effectuer un suivi des projets en cours, de concerter la population et ses représentants pour mettre en évidence les projets les plus viables et porteurs.
Objectif du partenariat
Les objectifs sont les suivants :
L'objectif premier est l'amélioration de l'accès aux services énergétiques de base et à une source de lumière immédiatement accessible afin de :
- permettre aux élèves et étudiants de prolonger le soir leur travail scolaire
- Améliorer les conditions de vie quotidienne : déplacement de nuit, activité au sein des foyers (lecture, couture...)
- Développer l’économie : allongement de la durée des activités génératrices de revenus (cours du soir, maraîchage, chasse...)
- Améliorer les conditions de Santé et d’Environnement : à l'inverse des lampes à pétrole, les lampes solaires ne dégagent pas de fumée et de CO2
- Apporter une amélioration des conditions de sécurité car les lampes solaires ne présentent aucun risque électrique ni d'incendie
- Favoriser l’emploi des femmes et l’émancipation de ces dernières
- Impliquer les populations des deux communautés dans la coopération décentralisée
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Les zones rurales sénégalaises demeurent handicapées par un faible niveau de développement de l'électrification rurale.
En 2007, seuls 12.5% des ménages ruraux ont eu accès au service de l'électricité, alors que ce taux est de 76.3% en milieu urbain. En effet, sur 41 villages de la communauté rurale de N'Gogom, 34 ne bénéficient pas d'électricité.
L’objectif de ce projet consiste, d’une part, à équiper les écoles et les cases de santé de kits photovoltaïques, et d’autre part, de mettre à disposition des lampes à énergie solaire qui seront louées aux familles. La gestion locale sera portée par les groupements féminins des villages concernés qui assureront la maintenance et la collecte des locations.
Les répercussions seront multiples tant sur le plan économique (possibilité de travailler le soir...), environnementale (suppression des lampes à pétrole...) que sur le plan personnel (conditions de vie).
Sans une implication des populations des deux communautés ce projet n’aurait pas de sens. Pour y associer pleinement les habitants de Malakoff, des opérations autour de l’éducation au développement et à la solidarité internationale seront mises en place, notamment, auprès des jeunes, dans l’objectif de leur donner des clés de compréhension des déséquilibres mondiaux, et d'encourager leur réflexion sur les moyens de réduire la pauvreté et les inégalités.
A Ngogom, des manifestations culturelles seront programmées dans le cadre de la semaine de la francophonie et sur le thème de l’immigration. Un comité Opérationnel pour le Développement Endogène sera créé en janvier 2011, il aura un lien direct avec la Ville de Malakoff et le comité de jumelage.

- lumière solidaire pour Ngogom -Fontaine de lumière-
Objectif de l’action : Le projet propose la location de lampes solaires aux habitants de 6 villages de la communauté rurale de Ngogom. L’objectif est de permettre aux villageois d’accéder à un éclairage de qualité et une source de lumière immédiatement accessible.
Cette mise à disposition d’une source de lumière non polluante et économique permet une amélioration des conditions de vie au quotidien ainsi qu’une possibilité d’allonger la durée des activités génératrices de revenus.

Description sommaire : Il s’agit de mettre en place un service de location de lampes solaire sur 6 villages de la CR. Cet espace de location sera géré par les groupements féminins de chaque village. Une formation des gérantes de cette Fontaine de lumière sera dispensée sur la gestion, la comptabilité et l’organisation. Des actions de sensibilisation seront également programmées pour les personnes ressources et les habitants de la communauté rurale.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
N'Gogom
Maître(s) d'ouvrage
Malakoff
Bénéficiaire(s)
- Les villageois de Mbary, Silane, Ndicalak, Ndioudiouf, Mboukhoum, Thilmakla- Les Associations des femmes porteuses du projet -Les médecins, infirmières, patients des cases de santé - Les enseignants et les élèves des écoles - Les populations des deux communautés : Malakoff et Ngogom

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
N'Gogom Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
N'Gogom ndiaye Baboucar crngogom@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Malakoff commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
fondation poweo
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
N'Gogom


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 54600 0 2007
Malakoff 39000 0 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 26000 2007
, N'Gogom, 0, 0, 0 10400 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013