Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet d'amélioration de l'accès à l'eau potable et à l'assainissement et préservation de la ressource en eau de la commune de Nguekokh au Sénégal
Année de première signature de la convention
2010
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2010
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2010
Contexte
La ville de Nguekokh est située à 70 km au sud de Dakar sur la RN1, près de la côte. Elle appartient au département de M’Bour et à la région de Thiès. Elle couvre une superficie de 135 km2 et compte plus de 20 000 habitants dont plus de 60 % ont moins de 25 ans.
Différentes ethnies cohabitent dans la commune : les Wolofs constituent la majorité (60 %) puis les Sérères et les Peuhls et une petite minorité de Mandingues et Diolas.
95 % des Nguekhohois sont musulmans et 5 % sont catholiques.
75 % de la population réside dans la zone urbanisée ; les autres habitants se répartissent dans de nombreux hameaux disséminés en brousse.
Les différentes ethnies cohabitent sans problème. Le sentiment religieux n’est pas un facteur de discorde.

L’activité économique locale tourne autour de plusieurs pôles : l’agriculture, l’artisanat, le commerce et le transport.
Les femmes représentent environ ¼ de la population active : elles sont majoritaires dans le secteur du commerce, La vie économique de la commune est dynamique : la moyenne d’âge des actifs est d’environ 35 ans et environ 45 % des actifs travaillent pour leur propre compte.

Une étude faite en 2002 par le «Cadre de Concertation des acteurs de développement local » a montré que dans tous les quartiers, le problème majeur évoqué par la population était l’accès à l’eau.
Historique
Le Comité de Jumelage Teraanga, qui regroupe 3 communes de l’Allier (Brugheas, le Donjon, St-Yorre), mène depuis 10 ans des actions de coopération sur la Commune de Nguekokh en partenariat avec le Conseil général de l’Allier (délibération constitutive du Comité de Jumelage en annexe).
Au cours de leurs différentes missions au Sénégal, les représentants du Comité de Jumelage ont parcouru tous les hameaux, tous les quartiers, rencontré les chefs de quartiers, participé à l’équipement des postes de santé dans lesquels ils ont rencontré les personnels et consultants, eu de nombreux contacts avec les écoles qu’ils ont contribué à électrifier et à équiper et pourvues en matériel divers, vécu chez l’habitant et participé à de nombreuses fêtes et réunions de quartiers. Des relations durables d’amitié et de confiance réciproque se sont constituées et ont permis de faire émerger les besoins récurrents de la population de Nguekokh en matière d’accès à l’eau, à l’électricité et à l’emploi. La question de l’accès à l’eau et à l’assainissement a été jugée prioritaire.

S’appuyant sur le travail et les actions menées depuis 10 ans par le comité de jumelage, le Conseil général de l’Allier et la commune de Nguekokh ont donc décidé de s’engager en 2009 dans un partenariat durable utile à leurs populations respectives dans le cadre d’une coopération décentralisée entre les deux territoires dans le respect des engagements internationaux de la France et du Sénégal et dans les domaines qui relèvent de leurs compétences (convention cadre en annexe).

Le Conseil général de l’Allier et la commune de Nguekokh ont décidé, dans leur convention-cadre de coopération décentralisée, de favoriser et promouvoir un développement local durable, utile à leurs populations respectives, conformément aux principes de « l’Agenda 21 local » que le Département a choisi de suivre dans sa délibération du 21 Juin 2007, enjeu N°7 « promouvoir un changement progressif de culture en faveur du développement durable » - action 44 « développer la coopération internationale (cf copie de la délibération en annexe).

En accord avec la municipalité de Nguekokh, une étude a donc été menée en août 2008 par la Société Africaine d’Etudes et de Contrôle (SAFEC), faisant apparaître les défaillances du système eau et assainissement (en annexe). Cette étude a été co-financée par le Conseil général de l’Allier.

Le comité de jumelage a travaillé en concertation avec le Maire de Nguekokh, Monsieur Abou Ndiaye, afin d’évoquer ce problème que la municipalité n’était pas en mesure de résoudre, ni d’ailleurs le seul comité de jumelage. Le projet « eau » répond donc à une demande du premier magistrat de la ville et également acté par la convention triennale de coopération jointe en annexe. En effet, la municipalité, après avoir essayé de résoudre elle-même le problème de l’eau sans résultats tangibles faute de ressources, a décidé de s’adresser à ses partenaires de l’Allier, le Conseil général de l’Allier et le Comité de Jumelage Teraanga pour porter ce projet d’ampleur.

Le projet global d’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement et de préservation de la ressource en eau de la commune de Nguekokh au Sénégal a ainsi démarré en 2009 par une phase de diagnostic détaillé des conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement, en s’appuyant sur les deux comités de jumelage du Nord et du Sud. En 2010, une première phase a permis la réhabilitation du réseau primaire dans sa totalité et la réalisation de 40 % du réseau secondaire, de 40 % du réseau tertiaire, l’installation de 1250 compteurs neufs dans les concessions pour environ 10 000 habitants de la commune et la mise en place de l’Association des Usagers du Forage (ASUFOR). La mise en place de l’ASUFOR est la traduction des directives de l’Etat sénégalais pour une gestion déléguée de l’eau.
Objectif du partenariat
Compte-tenu des résultats de l’étude de la SAFEC de 2008 et de la réalité sénégalaise, c'est-à-dire les limites budgétaires de l’Etat Sénégalais et de sa société de distribution des eaux (la SDE) et les moyens insuffisants dont dispose la commune de Nguekokh, il est apparu qu’une stratégie pertinente était de réunir les moyens financiers nécessaires au sein d’un large partenariat pour résoudre le problème d’accès à l’eau et à l’assainissement. Cette thématique fait partie des domaines prioritaires d’intervention des deux partenaires, tels que stipulés à l’article 2 de la convention-cadre de coopération décentralisée.

La finalité générale du projet est d’améliorer durablement la qualité de vie et les conditions sanitaires de la population de Nguekokh. Ceci suppose de lui fournir une eau de qualité et en quantité suffisante, de permettre l’évacuation des eaux usées et des excrétas humains par des moyens adaptés au contexte local et d’accompagner les populations par un programme d’éducation à l’hygiène et par un programme de formation à l’entretien individuel des installations et à celui du réseau. Ce projet répond aux Objectifs du Millénaire pour le Développement et notamment à son objectif 7 « assurer un environnement durable - Réduire de moitié, d'ici à 2015, le pourcentage de la population qui n'a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau potable ».
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Le projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement et de préservation de la ressource en eau de la commune de Nguekokh au Sénégal est la poursuite des actions d’appui au développement menées par le Département de l’Allier depuis 10 ans (via le Comité de Jumelage Teraanga) en direction des populations de Nguekokh.

La mise en place de ce « programme eau » renforce le partenariat entre les deux territoires qui ont signé en 2010 une convention-cadre de coopération décentralisée inscrivant leurs projets dans une perspective de développement et d’échanges à long terme prenant en compte les priorités de chaque partenaire, notamment l’Agenda 21.

Ce programme concerne la remise en état et l’extension du réseau d’eau potable et la mise en place d’un système d’assainissement adapté à la réalité locale (eaux usées et excrétas humains), le tout accompagné par un programme d’éducation à l’hygiène afin d’améliorer les conditions sanitaires de la population urbaine de Nguekokh tout en préservant la ressource en eau.

- Amélioration de l'accès à l'eau potable et à l'assainissement et préservation de la ressource en eau de la commune de Nguekokh - phase 2
Objectif de l’action : L’objectif poursuivi est d’améliorer les conditions sanitaires de la population urbaine de Nguekokh par l’accès à l’eau potable en quantité suffisante, par l’accès à l’assainissement et par l’éducation à l’hygiène.
Description sommaire : Pour atteindre ces objectifs, il est donc nécessaire d’équiper la commune d’infrastructures modernes d’alimentation en eau et d’assainissement permettant d’éviter les contaminations de l’eau et la dégradation de la qualité de la nappe phréatique, tout en les accompagnant dans l’acquisition des principes d’hygiène indispensables
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune de Nguekokh
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général de l'Allier, Comité de Jumelage Teraanga (regroupant 3 communes de l'Allier : Le Donjon-Brugheas-St Yorre
Bénéficiaire(s)
La population urbaine de Nguekokh (environ 15 000 personnes)

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Nguekokh Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Nguekokh NDIAYE Abou aboundiayemaire@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Allier commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Agence de l'Eau Loire-Bretagne, Grand Lyon (communauté urbaine de Lyon), Syndicat Mixte des Eaux de l'Allier, Commune de Saint Hilaire de Riez, Vendée Eau, Comité de Jumelage Teraanga (regroupant 3 communes de l'Allier : Le Donjon-Brugheas-St Yorre
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Commune de Nguekokh, Ministère de l'Urbanisme, de l'Habitat de la Construction et de l'Hydraulique


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 106500 0 2010
Conseil départemental de l'Allier 10000 123000 2010
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 33500 2010
Agence de l'Eau Loire-Bretagne, Grand Lyon (commun 249884 2010




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013