Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Oulan-Bator"

Correspondant coopération décentralisée
Jean-Florent FILTZ
Courriel : jean-florent.filtz[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Florent FILTZ
Courriel : jean-florent.filtz[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet d'appui au développement de l'Aïmag de l'Uvurkhangaï en Mongolie
Année de première signature de la convention
2002
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Aménagement du territoire et transports
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2012
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
31/12/2012
Contexte
La Mongolie est située en Asie centrale, vaste comme trois fois la France, 1 566 500 km², peuplée de 2 700 000 habitants, dont la moitié vivent en zone urbaine et l’autre moitié sont de tradition nomade. L’altitude moyenne est de 1 500 mètres. Le climat est de type continental sud sibérien, avec des écarts thermiques allant de + 20° à – 25 ° en moyenne et un ensoleillement de plus de 250 jours par an.

La Mongolie est une République parlementaire où le président et les députés du Grand Khural (Parlement) sont élus pour quatre ans. Le pays compte 21 Aimags (Provinces) divisés en Soums.

L’Uvurkhangaï

Les projets se situent en Mongolie dans l’Aimag Uvurkhangaï et à Ulaan-Baator (UB) (cf carte en annexe), tant pour le domaine du développement touristique que pour le domaine médical.

L’Aimag de l’Uvurkhangaï est une vaste région centrale de Mongolie, grande comme deux fois et demie l’Auvergne, 63 500 km², peuplée de 120 000 habitants, dont l’activité économique est essentiellement liée à l’élevage de type nomade. La moitié est située en zone de steppe, l’autre moitié en montagne et en désert de Gobi, à l’altitude moyenne de 1 700 mètres. La capitale, Arvairkheer, 27 000 habitants, est le centre administratif de l’Aimag, siège du Gouverneur et du Khoural. Elle regroupe le grand Hôpital de région, des écoles primaires et secondaires, de petites entreprises, des hôtels, un théâtre et un grand marché.

75 % du PIB proviennent des 2,9 millions de têtes de bétail (moutons, chèvres, chameaux, chevaux, bovins). Les cultures céréalières et maraîchères existent dans le nord de la province. Des mines de charbon et d’or sont exploitées. La position centrale de l’Aimag, le potentiel agricole, les infrastructures routières, la connexion au réseau électrique, le réseau téléphonique et internet, les sites historiques en font une région d’avenir.

La rapide transformation de la Mongolie surprend. D’année en année, le pays se métamorphose. L’amélioration des conditions socio-économiques en Mongolie permet à l’Aïmag de financer les voyages d’études en France. Cette meilleure aisance financière facilite les échanges et les formations en France.

La biennale de coopération internationale du Département de l’Allier a fêté en mai 2011 onze années de relations et d’échanges très riches entre l’Allier et l’Uvurkhangaï. A cette occasion, une délégation mongole importante de médecins, politiques et entrepreneurs a participé aux manifestations organisées à cette occasion. Ils ont visité avec une attention remarquable et continue sites touristiques, hôpitaux, CHU, entreprises et collectivités territoriales de la région. Ce séjour a suscité de leur part une demande très forte et pertinente de développement des échanges entre les deux régions.

M. DEMIDBAL, chef d’entreprise de tourisme et contact-relais de la coopération Allier-Uvurkhangaï, a insisté sur « l’esprit du tourisme rural en France », qui valorise les petits projets et les constructions modestes. Selon lui, « l’Office de Tourisme oriente ses publicités sur la province et ses villages, en bonne connaissance des lieux, basée sur de bons guides ». Le manque de spécialistes, de professionnels des services, d’organisation et de contrôle qualité est flagrant en Uvurkhangaï. A l’occasion de ce séjour en Allier, les représentants de la délégation ont constaté l’urgence à créer des structures de formation de base à l’accueil touristique de qualité, dans toutes ses acceptations
Historique
Daniel DESVIGNES, médecin de campagne à Châtel de Neuvre, Allier, dirige en été 1998 pour le compte de Santé Sud, Organisation Non Gouvernementale de Marseille, la fin d’une mission de réhabilitation d’hôpitaux de l’Aimag Uvurkhangaï, financée par le programme européen TACIS.

Pendant trois ans de présence de Santé Sud en Mongolie, il renforce les liens d’amitié et de coopération tissés par tous les volontaires de passage dans les hôpitaux, devenus des familiers des habitants de l’Aimag.

En France, il sollicite le Conseil Général de l’Allier pour prendre le relais de ce partenariat sous forme d’une coopération décentralisée entre le département de l’Allier et l’Aimag Uvurkhangaï. Le Conseil Général accueille très favorablement ce projet dont il pressent le grand intérêt humain et les atouts d’ouverture sur le monde pour ces deux régions rurales.

Parallèlement, les Ambassadeurs de France en Mongolie qui se sont succédés et les ambassadeurs de Mongolie à Paris soutiennent avec bienveillance cette coopération décentralisée.

L’Association Pays d’Allier-Uvurkhangaï, APAU, France Mongolie, soutenue par le Conseil Général de l’Allier et l’Ambassade de France, voit le jour en juin 2000.

Trois conseillers généraux de l’Allier se sont rendus en Mongolie successivement : lors de leurs visites, en 2000, en 2004 et en 2010, ils ont rencontré tous les partenaires sur les différents sites d’intervention d’APAU, en Uvurkhangaï et à Ulaan Baator. Ils ont évalué et constaté la pertinence des actions de coopération décentralisée en Mongolie avec l’appui d’une convention de partenariat reconduite tous les trois ans.

Depuis 11 ans les territoires de l’Allier et de l’Uvurkhangaï ont su développer des liens très forts en s’appuyant sur des échanges continus avec l’envoi chaque année de plusieurs missions de volontaires de l’Allier en Mongolie et la venue régulière d’étudiants et de médecins mongols en Auvergne.

Depuis 11 ans, 5 professionnels de santé mongols ont été formés en France au CHRU de Clermont-Ferrand et 300 professionnels de santé mongols ont été formés en Mongolie par plus de 80 professionnels et stagiaires de santé français.

La coopération entre les deux territoires cible en priorité les actions de formation médicale dans le domaine de la « santé Mère Enfant ». Elle a également contribué à la mise en place d’une formation agricole à Khakhorin de 2002 à 2006 et technologique à Bogd Gobi de 2007 à 2009.

La coopération céréalière à Khakhorin, financée par un programme d’aide alimentaire de la France, a consisté en la réhabilitation d’activités culturales d’un ancien kolkhoze avec l’intervention de céréaliers et étudiants agronomes compétents.

L’implantation d’un système éolien et solaire de production d’électricité et d’eau chaude dans le collège de Bogd Gobi a été réalisée en 2007 par une équipe franco-mongole très efficace (Lycée Albert Londres de Vichy).

En 2011, une convention de partenariat entre APAU et le Conseil Général de l’Allier est signée portant sur le programme d’actions 2011 (cf convention en annexe). Celui-ci comporte trois grands thèmes :

 L’éducation à la santé
Une relation très forte et des échanges fructueux se sont instaurés depuis 10 ans entre les professionnels de santé, les stagiaires d’APAU et leurs collègues mongols, dans les hôpitaux, les villages et les collèges partenaires, dans un climat de confiance et de grande estime réciproques.

L’exode rural massif, la natalité relativement importante, la paupérisation accélérée touchent en premier les femmes et les enfants.

La priorité est donnée à l’éducation à la santé des jeunes populations lors de stages d’élèves infirmières des deux pays. Les formations concernent chaque année directement deux stagiaires français et plusieurs centaines de jeunes Mongols (élèves infirmières, collégiens, jeunes mamans). (Stage annuel d’élèves infirmières françaises et mongoles en Mongolie, accompagnées de maîtres de stage français et mongol).


La formation médicale
Une relation très forte et des échanges fructueux se sont instaurés entre les médecins, les infirmières et les professionnels de santé d’APAU et leurs collègues mongols, dans un climat de confiance et de grande estime réciproques. Pendant ces dix années de coopération en Uvurkhangaï, les formations médico-chirurgicales d’APAU tiennent une place essentielle des projets d’APAU en Mongolie qui se consacre depuis 10 ans au soutien des professionnels de santé mongols dans le domaine de la « Santé de la Mère et de l’Enfant ».
(Soutien sur place de médecins, d’infirmières, d’étudiants en médecine français à leurs confrères mongols, sous forme de compagnonnage).

Apport des formations sur les professionnels
Les professionnels de santé mongols aspirent tous à la bonne pratique médicale de type occidental. Les volontaires formateurs d’APAU veillent toujours à respecter le savoir-faire traditionnel des professionnels mongols de santé qui permet une médecine économe en médicaments souvent inutiles. Les formations médicales d’APAU se consacrent au domaine de la mère et de l’enfant. Elles privilégient des programmes de mise à niveau, à la demande des partenaires mongols et en adéquation avec leurs besoins et leurs possibilités en pédiatrie, néonatologie, gynéco-obstétrique, médecine générale, et toute spécialité adjacente. Ce partenariat a permis à une jeune pédiatre néonatologue d’effectuer une longue formation dans les CHU suivie par 4 gynécologues et obstétriciens.
Ces compétences maitrisées ont permis de créer à Ulan Bator le Centre Universitaire de Référence de Formation et de Pratique de la Coelioscopie Gynécologique en Mongolie. Une solide équipe de coelioscopie gynécologie est maintenant opérationnel à la Maternité n°1 d’Ulaan Baator et en est à plus de 270 interventions depuis début 2009.

 Le suivi de coopération
Les multiples rencontres effectuées dans l’Allier en mai 2011 par la délégation des partenaires mongols ont permis de dégager de nouvelles pistes d’actions au-delà des actions de santé mère-enfant. Le Président de l’Aimag de l’Uvurkhangaï a notamment montré un intérêt très fort pour valoriser et promouvoir le patrimoine touristique de sa province avec la mise en place d’une structur type « office de tourisme ». Les autorités de l’Aïmag de l’Uvurkhangaï ont démontré à cette occasion leur volonté de développement du tourisme sur leur territoire.

Ces rencontres de terrain en France ont donné l’occasion à nos partenaires mongols de dégager des objectifs à réaliser dans le cadre de la valorisation des territoires de l’Uvurkhangaï :
- la promotion de l’Uvurkhangaï en Mongolie mais également en Allier et en France
- la création du site internet dédié à l’Uvurkhangaï à la place du blog actuel
- l’organisation d’un office du tourisme à Arvairkheer, capitale de la province
- la protection des sites naturels
- la valorisation de la « fête des 5 museaux » à date fixe et 4 endroits (yacks, produits laitiers, laines, dressage, polo)
Objectif du partenariat
Le projet 2012 s’inscrit dans la continuité de l’expérience acquise depuis 2000 avec comme priorités le développement et la diversification des échanges de compétences dans le domaine de l’appui au développement et valorisation touristique de l’Aïmag de l’Uvurkhangaï selon le même modèle de ce qui a été mis en place dans le domaine de la santé mère enfant.

Toutes les actions sont construites sur une démarche de formation et de transfert du savoir-faire qui a pour objectif de donner aux partenaires mongols la technicité suffisante pour pouvoir ensuite la mettre en œuvre eux-mêmes. En ce sens, il est pleinement en conformité avec les principes de « l’Agenda 21 local » que le Département de l’Allier a choisi de suivre dans sa délibération du 21 juin 2007, enjeu N° 7 « promouvoir un changement progressif de culture en faveur du développement durable » - action 44 « développer la coopération internationale » (cf copie de la délibération en annexe).

Ce projet a été élaboré en liaison étroite avec les autorités mongoles, sous couvert de l’ambassade de France lors du déplacement de la mission du Docteur Desvignes, Président de l’Association APAU, en octobre 2011 (cf rapport en annexe).
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Le Conseil général de l’Allier et l’Aïmag de l’Uvurkhangaï privilégient depuis 11 ans les échanges de compétences entre l’Allier et l’Uvurkhangaï, les investissements technologiques et humains dans les domaines des activités médicales, socio-éducatives, agricoles et touristiques, qui correspondent aux sensibilités et aux potentiels de ces deux régions très complémentaires.

Le maître d’ouvrage du projet d’actions 2012 en Aïmag de l’Uvurkhangaï et à Ulaan Baator est le Conseil général de l’Allier avec délégation donnée à l’Association Pays d’Allier Uvurkhangaï (APAU) pour mettre en œuvre les différentes actions. Les partenaires mongols du projet sont les autorités territoriales de l’Uvurkhangaï, les hôpitaux d’Arvairkheer, de Bogd Gobi, la Maternité N°1 d’Ulaan Baator et l’agence Discover Mongolia and Development (DMD) contact-relais du Conseil général de l’Allier en Mongolie.

Les objectifs de ce partenariat sont :
- aider prioritairement au développement durable
- établir des relations privilégiées d’ordre culturel, humain, économique et technique dans le respect des cultures et différences
- promouvoir la coopération par des échanges d’information et d’expériences
- susciter l’adhésion de la population et plus particulièrement celle de la jeunesse de l’Allier et de l’Uvurkhangaï

Deux actions prioritaires seront mises en places en 2012 :
Action 1 : soutien au développement des activités de tourisme en Uvurkhangaï
Action 2 : soutien aux actions médicales en Uvurkhangaï et à Ulaan Baator

Pour mener à bien ces projets, le Conseil général de l’Allier s’entoure de partenaires techniques du département (Comité Départemental du Tourisme, experts et entreprises locales, centre hospitalier de Moulins, professionnels de santé).

La cohérence sera recherchée entre tous les acteurs concernés : collectivités et Etat mongols (respect des documents stratégiques nationaux et locaux), Etat français (notamment les engagements français dans le cadre de la coopération bilatérale), acteurs du tourisme, de santé et acteurs de la coopération décentralisée (Association APAU et Conseil général de l’Allier tout particulièrement dont la convention-cadre de coopération décentralisée avec l’Aïmag de l’Uvurkhangaï comporte les thématiques « développement touristique et patrimoine culturel » et « action sociale »).

- Soutien au développement des activités de tourisme en Uvurkhangaï
Objectif de l’action : Soutien et expertise de l’Allier en matière de tourisme rural et patrimonial afin de mener à bien une réflexion sur l’organisation de l’activité touristique en Uvurkhangaï
Description sommaire : Suite aux multiples visites et rencontres de mai 2011, il est apparu aux membres de la délégation mongole l’intérêt de travailler à un développement de l’activité touristique au sens large du terme : accueil, loisirs, découverte, mais aussi valorisation des richesses locales, eaux chaudes, nourriture, forêts…
L’Action 1 repose donc sur une réflexion préalable à l’organisation de l’activité touristique en Uvurkhangaï.
- une prise de contact en France : accueil d’une délégation mongole d’élus, entrepreneurs et techniciens du tourisme dans l’Allier au printemps 2012 pour une prise de contact avec les partenaires français
- envoi d’un stagiaire en tourisme Volontaire du Service Civique (dossier en cours)
- une mission technique de l’Allier en Mongolie pour établir un diagnostic
- une mission suivi-évaluation d’un membre de l’Association APAU

La Province de l’Uvurkhangaï possède un patrimoine touristique exceptionnel et réunit, sur une surface équivalente à trois régions françaises, la montagne verte, les lacs d’altitude, la vallée de l’Orkhon classée au Patrimoine de l’Humanité, la ville de Khakhorin, berceau de Gengis Khan, la steppe à l’infini et le désert de Gobi

Le principe de réflexion pour le développement du tourisme rural s’apparente à la mise en œuvre des Groupements d’Action Locals prévus dans le cadre de la démarche Leader de l’Union Européenne
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Aïmag de l'Uvurkhangaï
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général de l'Allier, Association Pays d'Allier Uvurkhangaï-APAU
Bénéficiaire(s)
Pour l’Action 1 :Les collectivités locales partenairesLes acteurs du tourisme dans l’UvurkhangaïLes petits porteurs de projets touristiques (éleveurs, artisans…)Pour l’Action 2 :Le projet d’ordre médical bénéficiera en priorité aux femmes et aux enfants de l’uvurkhangaï (120 000 habitants).Le service de coelioscopie gynécologique de la maternité n°1 d’Ulaan Bator est l’unité de référence d’enseignement et de pratiques de cette spécialité unique en Mongolie (2 600 000 habitants).

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Aïmag de l'Uvurkhangaï Mongolie commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Aïmag de l'Uvurkhangaï TOGTOKHSUREN Dulamdorj d.togtokhsuren@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Allier commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Hôpital de Moulins
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Aïmag de l'Uvurkhangaï, Maternité N°1 du CHU d'Ulaan Bator


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 22499 2012
Conseil départemental de l'Allier 15059 0 2012
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 15059 2012
Hôpital de Moulins, Aïmag de l'Uvurkhangaï, Matern 33000 2012




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013