Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Cotonou"

Correspondant coopération décentralisée
Lara GILMAN
Courriel : lara.gilman-ancb[at]hotmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Jean-Michel KASBARIAN
Courriel : jean-michel.kasbarian[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Soutien à la commune de Grand-Popo (Bénin) pour un développement économique et une gouvernance locale adaptée à son territoire
Année de première signature de la convention
2003
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2003
Le partenariat est
En sommeil
Date de fin du partenariat
Contexte
La commune de Grand-Popo est une des 77 communes créées au Bénin en 2002 après une période de centralisme pendant laquelle le territoire était géré par des préfets. Les premières élections communales ont eu lieu en décembre 2002.

Répartie sur une superficie de 289 km², Grand-Popo comptait 46443 habitants en 2009. Située entre l’océan Atlantique et le fleuve Mono, à 85 km à l’Est de Cotonou, la commune est composée de 44 villages, eux-mêmes répartis en 7 arrondissements. La pêche, malgré la raréfaction du poisson, demeure l’activité principale, mais le maraîchage, l’élevage et la pisciculture commencent à se développer.

Le conseil municipal est composé du Maire et de 12 adjoints, dont 7 représentent chacun un arrondissement. Le Maire actuellement en exercice, Benjamin Clotaire ABLO, a été élu lors des deuxièmes élections communales de Grand-Popo, en 2008, et ce pour un mandat de cinq ans.

La commune de Montgeron, quant à elle, est située en Essonne, en région parisienne. Elle compte environ 24 000 habitants.
Depuis longtemps, la ville de Montgeron affiche une volonté importante d’ouverture sur le monde, en signant, dès les années 1980, des accords de jumelage avec des pays européens.

En 2003, elle signe ses premiers accords de coopération décentralisée avec Grand-Popo, accords renouvelés en 2009 par la signature d'une convention triennale entre les deux communes.
Cette dernière arrivant à son terme, l'année 2012 sera donc l'occasion pour les deux communes de renouveler leur engagement avec une nouvelle convention.
Historique
Les relations de coopération décentralisée entre la ville de Grand-Popo et la ville de Montgeron ont démarré en 2003 avec la signature d’une convention structurant leur coopération autour de quatre axes :
- Le soutien à l’installation des élus et à l’administration
- L’accès à l’eau potable
- Le soutien au secteur scolaire
- Le soutien aux groupes de femmes.

Suite à la signature de cette convention par les deux maires des communes, un projet de coopération triennal (2004-2007) reprenant les domaines d’action de la convention, fut déposé auprès du Ministère des Affaires Étrangères. Puis, toujours dans la même optique, d’autres projets en 2008 et 2009 furent également déposés.

Dans ce cadre, plusieurs actions ont pu voir le jour : adduction d’eau potable dans des villages, dotation de manuels scolaires aux élèves, envoi de vélos pour permettre aux enfants de se rendre à l’école...
Par ailleurs, depuis 2009, la ville de Montgeron est appuyée par le SIARV (devenu SyAGE Syndicat Mixte pour l’Assainissement et de Gestion des Eau du bassin versant de l’Yerres en Octobre 2011) sur les actions relatives aux inondations, à l’assainissement et à la cartographie.

L’année 2009 fut également l’occasion pour les deux communes de renouveler leur engagement par la signature d’une nouvelle convention triennale. Celle-ci rappelle les bases du partenariat :
- "les échanges de compétences, de savoirs et de savoir-faire,
- le souci de partage des études, des réflexions et des méthodes,
- l’enrichissement culturel respectif des deux communautés",
et détermine les domaines d’intervention :
- la promotion du développement,
- l’appui à l’exercice des compétences dévolues aux deux parties,
- la promotion des échanges entre les administrations de deux parties
- l’appui à la résolution des préoccupations des populations.

Cependant, des difficultés de mise en œuvre et plusieurs changements dans les élus municipaux de Grand-Popo, suite au décès du premier maire de Grand-Popo, signataire de la première convention, et aux dernières élections de 2008, ont entraîné un certain retard dans la réalisation de ces projets.
Face à cette situation, la mairie de Montgeron a décidé de ne pas déposer de nouveaux projets auprès du Ministère des Affaires Étrangères lors de l’appel à projet 2010 et 2011. Il était nécessaire tout d’abord de terminer les projets commencés durant les années précédentes avant d’en recommencer de nouveaux.

Une fois les projets terminés, la mairie de Grand-Popo et la mairie de Montgeron ont décidé de relancer de nouveaux projets pour l’année 2012. Dans cette optique, une délégation montgeronnaise s’est rendue à Grand-Popo du 27 novembre au 5 décembre 2011 pour déterminer avec la commune de Grand-Popo les nouveaux projets à mettre en place en 2012. Ce séjour a également été l’occasion de réaffirmer la volonté mutuelle des deux communes de travailler ensemble et de redéfinir leurs méthodes de travail pour une meilleure communication entre les deux villes et une plus grande transparence dans la mise en œuvre des projets.
Objectif du partenariat
Il s’agit d’appuyer la commune de Grand-Popo au Bénin dans le cadre des accords de coopération décentralisée dans deux domaines principalement :
- L’appui institutionnel, nécessaire au vu d’une décentralisation encore très récente et d’un territoire communal très étendu ;
- Le développement économique, notamment par le biais de création d’activités génératrices de revenus dans les villages, afin de lutter contre la pauvreté et l’exode rural.

Il s'agit également de mettre en place une nouvelle méthode de travail entre les deux mairies et l'ensemble des acteurs concernés par les projets.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2011
Les axes d’intervention pour les projets de 2012 ont été déterminés conjointement par les deux communes lors du séjour d’une délégation montgeronnaise à Grand-Popo à la fin de l’année 2011.
Il s’agit de :
- L’appui institutionnel par le biais notamment de :
o l’apport de compétences et de l’expérience des agents de la mairie de Montgeron
o la création de maisons de village, destinées à promouvoir un développement communautaire et à renforcer le dialogue entre la mairie et la population,
o l’appui à l’aménagement du territoire géré en partenariat avec le SyAGE (Syndicat mixte pour l’Assainissement et la Gestion des Eaux du bassin versant de l’Yerres) qui apportera son expertise au profit de la commune de Grand-Popo ;
- Le développement économique rural basé sur la création d'unités d’élevage, en tant qu'activités génératrices de revenus, à l'échelle des villages.

Ces projets seront réalisés sur une durée d’un an. Le suivi et l'évaluation seront effectués par les deux communes et facilités par la présence d’un volontaire détaché de Montgeron à Grand-Popo.

- Appui institutionnel
Objectif de l’action : Il s’agit de renforcer les capacités de la commune de Grand-Popo pour une organisation administrative présente et efficace sur l’ensemble de son territoire.
Description sommaire : Cette action se décline en plusieurs activités :
1. La formation des agents :
Au regard des besoins de formation énoncés par chaque chef de services, deux formations ont été sélectionnées, car elles présentaient l’avantage de concerner l’ensemble des agents :
- Formation en gestion de projets qui sera animée par le Directeur des Services Techniques de Montgeron pendant une semaine
- Formation en informatique (initiation et perfectionnement en traitement de texte et tableur) qui sera animée par l’Association Défi pour la Jeunesse (ADJD)

2. Soutien à l’archivage de l’état civil :
L’équipement de l’état civil a déjà été au cœur de précédents projets menés par la ville de Montgeron, concernant notamment des travaux de réaménagement des bureaux, l’acquisition d’armoires métalliques et de climatiseurs, dans le but de conserver au mieux leurs documents d’archives, actuellement entreposés sur des étagères et non protégés de la chaleur et de l’humidité.
Dans la continuité de ces projets et pour répondre aux besoins importants d’archivage du service, la mairie de Montgeron leur fournira du papier permanent (norme ISO 9706) ainsi que des stylos à encre indélébile.

3. La construction de maisons de villages:
Au regard de l’étendue de son territoire, la commune de Grand-Popo est subdivisée en 44 villages. Or, ces villages sont démunis en matière d’infrastructures administratives, d’équipements d’alphabétisation et de locaux pour abriter les réunions des conseils de villages. Pour un fonctionnement adéquat de ces organes infra-communaux et un renforcement de la démocratie locale, il est nécessaire de doter ces communautés et les élus locaux de meilleures conditions de travail et de vie. La construction des maisons de village répond donc à ces besoins. Actuellement trois maisons ont déjà été réalisées et deux sont en cours de construction.
Afin d’étendre les villages bénéficiaires de ce projet, la mairie de Montgeron a donc décidé de participer à la construction d’une nouvelle maison en 2012.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune de Grand-Popo
Maître(s) d'ouvrage
Montgeron
Bénéficiaire(s)
L’ensemble de la population de Grand-Popo bénéficiera des projets.Les agents administratifs de la commune bénéficieront directement des actions liées à l’appui institutionnel pour un impact ensuite sur l’ensemble de la population de Grand-Popo grâce à une meilleure gestion de proximité et une meilleure prise en compte de leur demande. De plus, en favorisant la création d’activités génératrices de revenu basées sur l’élevage à l’échelle des villages, c’est l’ensemble des villageois qui bénéficient de ce projet, directement par l’aide à la création d’activités ou indirectement par le développement économique du village et la diminution de l'insécurité alimentaire.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Grand-Popo Bénin commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune de Grand-Popo ablo Benjamin

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Montgeron commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Syndicat mixte pour l'Assainissement et la Gestion des eaux du bassin versant de l'Yerres
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Commune de Grand-Popo


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 2003
Montgeron 41719 0 2003
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 33000 2003
Syndicat mixte pour l'Assainissement et la Gestion 25190 2003




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013