Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Gestion des ordures ménagères
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Selon la loi 96-06 du 22 mars 1996 portant Code des collectivités locales (article 196) et la loi 96-07 du 22 mars1996 portant transfert des compétences aux collectivités locales (article 30), les communes rurales sont responsables de la gestion de leurs déchets. L’article 34 du décret 96-1134 du 27 décembre 1996 indique que« la commune gère les déchets produits dans son périmètre. Elle prend toutes les dispositions indispensables pour leur collecte, leur transport et leur traitement. »
Les études sur la gestion des déchets réalisées au Sénégal montrent que la production de déchets par habitant augmente avec la taille de la ville : plus la taille de la ville augmente, plus la production par habitant est élevée.On peut prendre comme estimation moyenne les chiffres de production de déchets d’environ 0,2 kg de déchetspar habitants et par jour1, ou 2,1 kg par concession et par jour2, (selon des études du GRET, « La gestion des ordures dans les villes secondaires du Sénégal », 2006, et de ENDA-GRAF avec le GRET, « La gestion des déchets ménagers à MBoro et Darou Khoudoss », 2004), ce qui nous donne une production journalière allant de 1,2 à 2,1 tonne de déchets par jour.
Comme dans tous les villages du Sénégal, avec le développement économique et les nouvelles habitudes de consommation, les déchets ne sont plus seulement un problème des grandes villes, mais également un problème des communes rurales. Les lois de décentralisation ont transféré la prérogative de la gestion desdéchets aux autorités locales, mais sans leur donner les moyens financiers et techniques indispensables.
Pour faire face à cette situation, le Groupement d’intérêt Economique (GIE) Déchets a été crée dans le village de N’Dande, avec l’appui des autorités locales. Yelen souhaite appuyer le GIE Déchets et la commune rurale dans cette initiative. Pour ce faire, elle a fait appel au CEAS afin qu’il réalise un diagnostic sur place et propose des pistes d’actions à mener. Ce diagnostic a pu être réalisé entre le 15 et le 18 juin 2011.Une phase préliminaire a débuté en 2012
Historique
Yelen est une association française active en Haute-Savoie et au Sénégal. Elle sensibilise à la fois les populationsdu Nord aux problématiques du développement et appuie le Sud par des actions concrètes : ses objectifs sont de contribuer au développement de la Communauté Rurale de N'Dande sur les axes économiques, médicaux,sociaux, éducatifs et culturels. Yelen est également à l’origine de la signature d’une convention de partenariat entre la Communauté des communes du Bas-Chablais et la Communauté rurale de N’Dande, afin de mener des actions de coopération décentralisée.
Objectif du partenariat
Contribuer à l'assainissement et à l'amélioration sanitaire de la Communauté Rurale de N'Dande
Description détaillée du partenariat
Suite du projet de gestion des ordures ménagères commencé en 2012 dans la communauté rurale de N'Dande en vue de l'assainissement de l'environnement et du développement du recyclage des déchets
- Equipement et formation du GIE
Objectif de l’action : Permettre au GIE de gestion des déchets de N'Dande de se lancer dans la collecte des déchets dès le démarrage du projet.
Description sommaire : Le GIE n'a encore jamais travaillé dans la gestion des déchets. Il a déjà reçu mandat de collecter les déchets de la part de la Collectivité territoriale. Il a donc besoin d'abord de formation et d'un équipement minimum de démarrage. Cela devrait lui permettre de rapidement passer à l'action. Par la suite, un plan de gestion des déchets permettra de définir les équipements complémentaires et les infrastructures nécessaires pour améliorer le travail du GIE.

Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
CEAS
Maître(s) d'ouvrage
YELEN
Bénéficiaire(s)
Communauté Rurale de N'Dande, ses habitants, le GIE de gestion des déchets, ses élus

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Communauté Rurale de N'dande Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Communauté Rurale de N'dande LO PAPE

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté de communes du Bas Chablais commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Communauté rurale de N'Dande


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 618507 0 2007
Communauté de communes du Bas Chablais 87066 0 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 76000 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013