Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ottawa"

Correspondant coopération décentralisée
Sarah VAILLANT
Courriel : sarah.vaillant[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Stéphane CATTA
Courriel : stephane.catta[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
FFQCD 2011-2012 : Partenariat en travail social
Année de première signature de la convention
2011
Thématique d'intervention
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière
Sous-thématique d'intervention
Aide d'urgence, humanitaire et à la reconstruction
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2011
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Du côté québécois, on constate un manque de professionnels en travail social formés. Cette pénurie d’intervenants sociaux ouvre un champ d’employabilité à de jeunes professionnels français.
Du côté français, les établissements de formation sont en recherche d’échanges sur les pratiques et de mobilité pour les étudiants et les professionnels.
Historique
Initié par les associations France-Québec et Québec-France, ce projet est né du rassemblement de trois Centres jeunesse (Québec) et de quatre IRTS (Institut Régional de Travail Social) en 2008. Motivés par l’enjeu de la mobilité des usagers, des étudiants et des professionnels et par la mutualisation des expertises et des pratiques, ces neuf promoteurs ont initié une démarche partenariale.
Objectif du partenariat
Dans une perspective de mobilité des hommes et des idées entre la France et le Québec dans le secteur de l’intervention social et en vue de consolider et de formaliser le partenariat, le projet cible cinq objectifs :
1. Contribuer à la mobilité des acteurs : il s’agit de développer et de stabiliser des mobilités pour des étudiants, qui une fois diplômés sont nombreux à faire une demande d’immigration au Québec, ainsi que pour des usagers, des professionnels de terrain, des formateurs et des cadres. Cela passe par la structuration du partenariat sur les différents territoires impliqués.
2. Former conjointement : il s’agit de porter un effort particulièrement ciblé vis-à-vis de la relève professionnelle du secteur de l’intervention sociale en priorisant les cadres et le personnel de direction. Pour ce faire, les sessions de formation s’appuieront sur le transfert des connaissances et la valorisation des meilleures pratiques professionnelles issues de chacun des deux pays.
3. Contribuer à la reconnaissance des qualifications professionnelles et des compétences dans le secteur de l’intervention sociale entre la France et le Québec. Il s’agit d’évaluer les écarts entre les référentiels de formation des deux pays et d’engager des consultations sur la question avec les instances concernées afin de favoriser les mobilités professionnelles et de stagiaires.
4. Conduire une recherche comparative et en valoriser les apports: il s’agit d’étudier comment l’évaluation se déploie dans les secteurs de la protection de l’enfance et de mesurer les retombées sur les compétences des professionnels de demain. Cette thématique est aujourd’hui centrale pour faciliter les échanges entre les deux secteurs professionnels et mieux faire converger les exigences en matière de sécurisation des pratiques et de gestion du risque.
5. Modéliser et communiquer l'expérience : il s’agit de modéliser l'expérience de ce partenariat autour d’un format structuré et concret pour promouvoir ce type d’expériences auprès d’autres acteurs.
Description détaillée du partenariat
1. Contribution à la mobilité des acteurs
a. Mobilité des usagers.
b. Mobilité professionnelle (échanges poste à poste à l’intention de professionnels de terrain et de formateurs).
c. Mobilité des étudiants (stages).

2. Formations conjointes
a. Formation des cadres de direction.
b. Formation des directeurs généraux (élaboration du contenu pédagogique dans l’optique de mettre en oeuvre la première session de formation durant le biennum).

3. Contribution à la reconnaissance des qualifications professionnelles et des compétences dans le secteur de l’intervention sociale entre la France et le Québec (établir un comparatif des modules d’enseignement afin de formaliser le processus de reconnaissance pratique des diplômes et ainsi permettre l’augmentation de la mobilité des professionnels de l’intervention sociale).

4. Réalisation d'une étude franco-québécoise sur le déploiement de l’évaluation de la protection de l’enfance associant des universitaires français et québécois et des professionnels de structures nationales françaises concernées par cette thématique.

5. Modélisation et communication sur l'expérience : le réseau a été élargi en 2010 à de nouveaux territoires :
Basse-Normandie (France), Ile de la Réunion (France), Centre jeunesse du Saguenay Lac-Saint-Jean (Québec), Centre jeunesse de l’Estrie (Québec). Des collaborations avec des interlocuteurs variés sont en cours ou vont être élaborées : Québec : Cégeps, Employeurs, Universités, ACJQ, MSSS, Organismes communautaires, RUIJ, Conférence régionale des élus. France : Branches professionnelles et employeurs publics, ONED, UNAFORIS, Conseils Régionaux, associations.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
IRTS Poitou-Charentes, IRTS Bretagne, IRTS Basse-Normandie, IRTS Lorraine, IRTS Réunion et Centres Jeunesse de Québec, Montérégie, Gaspésie, Estrie, Saguenay. Associations France-Québec et Québec-France
Maître(s) d'ouvrage
IRTS Poitou-Charentes, IRTS Bretagne, IRTS Basse-Normandie, IRTS Lorraine, IRTS Réunion et Centres Jeunesse de Québec, Montérégie, Gaspésie, Estrie, Saguenay. Associations France-Québec et Québec-France
Bénéficiaire(s)
Etudiants et équipes pédagogiques des établissements concernés

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Province du Québec Canada Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
IRTS Poitou-Charentes, IRTS Bretagne, IRTS Basse-Normandie, IRTS Lorraine, IRTS Réunion. Association France-Québec.
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Centres Jeunesse de Québec, Montérégie, Gaspésie, Estrie, Saguenay. Association Québec-France.
Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional de Poitou-Charentes



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 2011
Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine 15000 0 2011
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 50000 2011
Régions et IRTS Bretagne, Basse-Normandie, Lorrain 35000 2011




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013