Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Buenos Aires"

Correspondant coopération décentralisée
Eric BOURLAND
Courriel : eric.bourland[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Yann LORVO
Courriel : yann.lorvo[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Appui à la francophonie et à l’interculturalité, ainsi que la prévention de l’enfance et de l’adolescence.
Année de première signature de la convention
2003
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Education, emploi, formation professionnelle
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2003
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
Contexte
Cette coopération engagée en 2003 a été mise en œuvre en France dans le cadre de l’Assemblée des Pays de Savoie, instance interdépartementale regroupant les deux départements de Savoie et de Haute-Savoie. La maîtrise d’œuvre a été assurée par l’Association Pays de Savoie solidaires pour le compte de l’APS. Depuis janvier 2008, elle est portée par le seul département de Haute- Savoie, suite à l’arrêt du dispositif APS et à la demande du maire de San José.
Toutefois, San José est bien connue des hauts-savoyards par la présence, depuis plus de 10 ans, au côté de la municipalité et des habitants, de l’association Savoie Argentine. Cette association entretient des relations régulières entre argentins et savoyards, descendants des savoyards immigrés il y a 150 ans en Argentine, précisément dans l’Entre Rios et à San José. Cette association a pu témoigner de la forte mobilisation à San José de prendre en main son destin, d’améliorer la situation après les différentes crises socio/économico/politiques du pays.

Une organisation de la société civile auprès de la municipalité :
La société civile est très présente auprès de la municipalité, soutenant financièrement certaines initiatives et participant largement bénévolement.
La coopération est venue renforcer cette dynamique par :
- la création du Centre Savoyard en 2000/2001 ayant pour objectif de diffuser et intensifier la culture et l’enseignement de la langue française, effectuer des recherches généalogiques et historiques, intensifier les relations socio-culturelles et affectives entre argentins et savoyards.
- la mise en place d’une instance de réflexion et de mise en œuvre des actions, comprenant des représentants des associations locales et de la municipalité et qui, constituée en association, a pris le nom « d’Impulsar ».

Historique
I. Francophonie et interculturalité
La population de San José a été fondée à partir d’immigrations au milieu du XIXème siècle. Grand nombre d’immigrants sont venus de Savoie et de Haute Savoie, raison pour laquelle beaucoup de familles argentines ont un nom savoyard. A l’arrivée des immigrants, l’État argentin exigeait l’enseignement en espagnol pour faciliter l’intégration. Au sein des familles, la pratique de la langue n’était pas forcément prioritaire. Actuellement il n’y a pratiquement pas d’habitants parlant le français. En conséquence, le développement du Centre Savoyard a eu comme objectif principal de promouvoir l’étude de la langue et de la culture française.
Dans ce contexte, l’enseignement de la langue française chez les adolescents et les enfants devient un vecteur fondamental pour la préservation de racines de la localité et de la région de San José. Hormis le Centre Savoyard, aucune autre institution n’enseigne la langue française.

II. Prévention de l’enfance et de l’adolescence
San José, selon le recensement de 2001 comptait 14 965 habitants dont 5 356 étaient âgés de 0 à 19 ans.
On estime aujourd'hui que la ville compte 17 000 habitants. La population des plus de 15 ans est de 10 829 habitants dont : 23,4% étant sans instruction ou n'ayant pas terminé l'enseignement primaire ; 56,9% ayant terminé l'enseignement primaire ; 14,4%, ayant fini les études secondaires et 5,3% ayant terminé l'enseignement supérieur ou universitaire.
Dans les zones socialement à risque on observe l’abandon de l’école primaire en raison du manque de soutien familial et du travail des enfants. La déscolarisation augmente en particulier dans les collèges, à cause de l’offre de travail importante dans la région et le manque de reconnaissance de l'éducation comme vecteur d’évolution sociale et personnelle. L'accès à l'université devient difficile lorsque l'on considère les difficultés économiques de la famille. De plus l’offre universitaire est très réduite en raison de l’éloignement géographique des facultés.
La ville compte six clubs qui concentrent les activités sociales et sportives. L'offre comprend la pratique du football, du basket-ball, du volley-ball, de la gymnastique, des « bochas » (sorte de pétanque sur terrain long), de la danse, des arts martiaux et du tir. L’offre de sport non-compétitif pour les personnes de plus de 25 ans est pratiquement inexistante, sauf pour les gymnases privés.
Au cours de l’année 2008, le Département municipal des sports a crée l’école d’éveil sportif, disponible dans différents quartiers de la banlieue. Vers la fin de l'année dernière, le centre sportif municipal a été inauguré, mettant à disposition la nouvelle piste d'athlétisme et la salle couverte avec son nouveau sol. Cela a permis le développement de nouvelles places disponibles. La ville dispose d'une Salle de santé pour les sportifs. Ce projet a eu la participation du gouvernement provincial, municipal et des institutions locales.
San José dispose d’un Hôpital Public de faible complexité, d’un centre de santé au quartier El Brillante et d’un Centre Municipal de soins de santé primaire au quartier El Colorado. Les prestations sont limitées. En effet, les professionnels spécialisés sont peu nombreux. La municipalité observe une hausse des patients atteints de maladies causées par une mauvaise alimentation, la sédentarité et la prophylaxie.
La société locale est caractérisée par son haut degré de mobilité sociale, comme en témoignent les plus de cinquante institutions s'occupant de questions sociales, culturelles, de développement, de sport, d'éducation, de sécurité ou religieuses.
San José dispose d’établissements d'enseignements primaires et secondaires, publiques et privées, la plupart dépassés par les demandes d’inscriptions et les besoins d'infrastructure. Il existe également la possibilité de se former dans différents métiers grâce à la présence des centres de formation de la province, de la Maison de la culture municipale ou des institutions privées.

Historique du partenariat :
I. Francophonie et interculturalité
Le Centre Savoyard de San José a été crée en 1989 par l’association Savoie Argentine (France) dans l’objectif premier que la langue française soit de nouveau pratiquée à San José -langue des ancêtres- et de rétablir les liens entre les descendants d’Argentine et les « cousins » restés dans la région des Alpes, en France.
Depuis le début, l’institution s’est régulièrement développée. En peu de temps elle est devenue un centre de diffusion de la culture française, destiné aux enfants, aux adolescents et aux adultes.
En 1993, l’école maternelle est créée afin de compléter tout le cycle d’enseignement. Celle-ci est destinée aux enfants de 3 à 4 ans. Elle constitue le premier échelon pour l’apprentissage de la langue française.
En 2000, année de l’inauguration du nouveau siège, le Centre a élargit sa capacité d’action : en accueillant un plus grand nombre d’élèves ainsi qu’en développant l’offre des activités culturelles.
Depuis 2005, l’institution dispose du projet des bourses destiné aux enfants des écoles locales, de 10 à 12 ans. L’objectif est de donner aux meilleurs élèves (qualification minimum de 8 sur 10) la possibilité d’obtenir une bourse sur trois années pour permettre l’apprentissage de la langue française. 50% des élèves ayant bénéficié de bourses, ont continué l’étude du français.
L’accueil de jeunes stagiaires françaises est presque ininterrompu. Une dizaine d’entre elles sont restées pendant un ou deux mois, et ont participé aux activités du Centre donnant des cours de conversation et collaborant avec les institutrices de la maternelle.
En 2008, finalement a pu se concrétiser un premier échange avec des jeunes filles, le point commun étant la pratique du volleyball. L’échange a permis non seulement la pratique du sport mais aussi de la langue française. Cet échange a été effectué entre les équipes de volleyball de San José et d’Annecy-le-Vieux en France (Haute-Savoie).
Il est envisagé que l’institution organise un voyage d’étude en France, dans l’objectif que les jeunes puissent perfectionner leur langue et connaître une culture différente.
En même temps et vu que la maternelle a multiplié de 200% ses inscriptions, dès 2009 la présence d’instituteurs y sera renforcée pour garantir un meilleur enseignement. Dans le domaine législatif, des démarches sont entreprises pour faire partie de la Direction de Gestion Privée du Conseil Général d’Education de la Province d’Entre Rios. Ceci, permettra aux institutrices de bénéficier d’ancienneté et que leurs salaires soient versés par l’État Provincial.
Aujourd’hui, le Centre Savoyard est un point de référence pour tous ceux qui apprennent le français et aussi pour tous ceux qui souhaitent découvrir la culture française et leurs origines.

II. Prévention de l’enfance et de l’adolescence
Au cours de la crise des années 2001 et 2002 en Argentine, la population a dû faire face à des situations difficiles, qui ont gravement compromis la société.
Depuis 2003, la communauté de San José fait partie d’un programme de coopération décentralisée avec le département français de la Haute Savoie. Ce programme a été coordonné par l'ONG (Organisation Non Gouvernementale) Impulsar. Au cours des quatre années de travail, la communauté a reçu de l’appui méthodologique pour le développement communautaire et économique qui lui a permis de mettre en œuvre des actions pour atteindre les objectifs proposés par les institutions.
En ce qui concerne le thème de l'enfance et de l'adolescence il existe plusieurs institutions qui interviennent. Avec la volonté et l'engagement des parents et des pouvoirs institutionnels, des actions ont été menées visant à améliorer la situation des enfants et des adolescents en particulier dans les quartiers plus marginaux de la communauté.
L'éducation, la formation, l’appui psychologique, les loisirs, le bénévolat social sont quelques-unes des actions entreprises au cours des dernières années. Depuis quelques années les ateliers de l’école N°54 ont cherché à donner aux élèves un espace de soutien face à l'exploitation et la vulnérabilité familiale et / ou du travail des enfants. Les élèves de l’école Enfant-Jésus proposent du soutien scolaire gratuit aux enfants des écoles primaires locales. Le Cabinet Psychopédagogique (CIAE) intervient si besoin. Les professionnels du CIAE offrent leurs services aux enfants signalés par les Conseillers d’orientation de chaque institution primaire et le Tribunal de Première Instance.
A cause de l'augmentation des grossesses non planifiées, les professionnels de la santé ont dirigés plusieurs entretiens et ateliers d'information sur le sujet dans quelques écoles de la ville, mais le manque de ressources génère souvent l'interruption brutale de ces stratégies.
Au cours de l'année 2008 Impulsar, la Bibliothèque Populaire Urquiza et des voisins du quartier El Brillante ont organisé la visite de la « bibliomobile » dans le quartier. Les données ont révélé que le pourcentage le plus élevé de prêts est fait chez les enfants de moins de 12 ans qui ne sont pas en mesure d'accéder aux livres.
Au cours du mois de Juillet (Fête Nationale de la Colonisation), un groupe d'adolescents de l'Organisation locale « Renacer » ainsi que le département de l'environnement de la Mairie, ont mené une campagne de sensibilisation pour la protection de l'environnement. Les années précédentes, des groupes de voisins avaient organisé volontairement le nettoyage de certains secteurs publics de la ville, mais ces actions n’ont pas perduré. Depuis la création du Département municipal de l'environnement, en décembre 2007, une campagne de sensibilisation est en cours de planification.
Depuis 2005, Impulsar organise la formation et la préparation des jeunes à la gestion et au leadership communautaire.
Chacune des actions prévues dans ce projet ont pour cible les enfants et les jeunes de San José.

Objectif du partenariat
I. Francophonie et interculturalité
Objectif général : diffuser et intensifier l’étude de la langue et de la culture française chez les enfants et les adolescents de San José, et les pousser à partager des relations fraternelles notamment entre des élèves des écoles de France et d’Argentine.
Objectifs spécifiques :
-promouvoir chez les enfants de la maternelle l’apprentissage de la langue française.
-encourager les adolescents, grâce aux bourses, à la découverte de la langue et de la culture française.
-créer les conditions nécessaires pour aboutir à une expérience de jumelage entre des élèves et des collégiens français et argentins.
-encourager l’intérêt des élèves dans l’étude des origines de leurs ancêtres français et leur relation avec le présent.
-vaincre la barrière du langage afin de favoriser des futurs projets de coopération.
-préparer les adolescents à des échanges futurs.
-récupérer la langue des ancêtres (immigrés savoyards et haut-savoyards en Argentine) dans la région de San José.
-améliorer la formation académique des élèves bénéficiaires.

II. Prévention de l’enfance et de l’adolescence
Objectif général :
-Promouvoir le développement intégral des enfants et des adolescents visant à réduire les risques sociaux.
Objectif spécifiques :
-Servir de soutien pour les enfants.
-Augmenter l’offre sportive.
-Réduire les risques sociaux au sein de la famille par le biais de l’appui psychologique.
-Soutenir la formation systématique dans le niveau d’éducation primaire.
-Promouvoir les droits des enfants.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE en 2009
I. Francophonie et interculturalité.
Ce projet consiste en la diffusion et l’intensification de la langue et de la culture française chez les enfants et adolescents de San José. Pour cela, trois grandes sous-thématiques comprenant différentes lignes d’actions sont prévues :
- sous-thématique 1 : poursuivre l’attribution de bourses au Centre Savoyard pour l’étude de la langue française (octroyées aux meilleurs élèves des écoles de la ville),
- sous-thématique 2 : poursuivre l’enseignement de la langue française chez les enfants de la maternelle au Centre Savoyard,
- sous-thématique 3 : promouvoir le contact entre les élèves argentins et français (jumelage entre écoles et jumelages sportifs).

II. Prévention de l’enfance et de l’adolescence.
Intervention à partir de différents axes (éducation, sports…) dans différents domaines concernant les enfants et les adolescents de la communauté de San José.
Les actions consistent à :
-fournir des ateliers de folklore, de cuisine, de jardinage, de sport et de soutien scolaire pour les élèves et les anciens élèves de l'école 54.
-construire une piscine au centre sportif municipal.
-mettre à disposition des enfants des écoles primaires de la ville des psychologues et des orthophonistes.
-fournir du soutien scolaire.
-porter des livres par l'intermédiaire de la biblio mobile au quartier El Brillante.
-former les jeunes dans les stratégies de leadership et de gestion.
-donner des conférences et des ateliers sur l'éducation sexuelle, la planification familiale et la contraception.
-et mener à bien une campagne de sensibilisation sur la protection de l'environnement et de classification des déchets.
Le projet comporte un système complexe d'évaluation des étapes, permettant ainsi d’améliorer la qualité des interventions sociales et la participation des personnes impliquées. L'évaluation sera permanente et systématique, fonctionnant comme un processus d'apprentissage institutionnel.

- I. Francophonie et interculturalité. Sous-thématique 1. Bourses pour l’enseignement du français chez les adolescents ayant les meilleures moyennes. I.1.a- Communication de l’expérience et sélection des boursiers.
Objectif de l’action : Créer une bonne relation communicative avec la population adolescente pour qu’ils se renseignent à propos du projet de bourses. Faire la sélection du groupe d’élèves qui en seront bénéficiaires.
Description sommaire : Des outils de communication seront élaborés (notes, affiches, mails) pour faire connaître le projet au sein des institutions éducatives, ce qui permettra d’informer à propos des bourses qui seront proposées aux élèves ayant obtenus les meilleurs moyennes et ensuite de sélectionner et de choisir le groupe d’élèves (futurs boursiers).
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Municipalité de San José
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général de Haute Savoie
Bénéficiaire(s)
I. Francophonie et interculturalité Adolescents boursiers : 70. Enfants à la maternelle: 30-35. Adolescents participants aux échanges : 40. Total : environ 150 enfants et adolescents. II. Prévention de l’enfance et de l’adolescence Bénéficiaires directs: enfants et adolescents de la ville. Bénéficiaires indirects : communauté locale.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
San José Argentine commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
San José MAXIT Rosa contacto@asociacionimpulsar.org.ar / centrosaboyan

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de Haute Savoie commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 56511 0 2003
Conseil départemental de Haute Savoie 29900 0 2003
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 10000 2003




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013