Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Projet d'extension du réseau d'adduction en eau potable de la ville malgache d'Ankadinondry Sakay
Année de première signature de la convention
2011
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2011
Le partenariat est
Terminé
Date de fin du partenariat
26/01/2017
Contexte
Dans le cadre de sa compétence coopération décentralisée, la Communauté de Communes s’engage aux côtés de la commune d’Ankadinondry Sakay à réaliser une extension du réseau d’eau potable sur une zone rétrocédée à la commune par l’Etat et qui accueille déjà environ 8 000 habitants sur un total d’environ 45 000 habitants, dont 13 000, vivant dans le chef lieu de la commune, sont déjà desservis par un réseau datant de l’époque coloniale et récemment remis en état.
Le projet d’extension du réseau d’eau potable répond aux nécessités d’adaptation aux conséquences foncières de la décentralisation malgache et à la récente loi obligeant de faire payer la consommation d’eau aux usagers du pays. Il s’agit aussi pour la commune malgache de faire face à l’arrivée de nouvelles populations pour lesquelles il est nécessaire de prévoir un accès à l’eau. Les difficultés du Pays à trouver une stabilité politique et les contraintes des institutions régionales et nationales font porter aux communes malgaches seules la responsabilité de leur développement. Ce partenariat de coopération décentralisée permet donc de palier cette carence.
Historique
En 2000, la Communauté de Communes Lanvollon Plouha a fait le pari de la prise de compétence de l’eau à l’échelle intercommunale en décidant d’un mode de gestion sous la forme d’une régie adaptée. C’est aussi depuis cette année là qu’en partenariat avec l’AFDI Bretagne (Agriculteurs Français et Développement International), la collectivité a mené de nombreuses actions en faveur de la formation des petits paysans et des élus d’Ankadinondry Sakay, ville partenaire malgache d’environ 45000 habitants aujourd’hui.
Depuis 2007, date à laquelle une étude évaluative a été menée en interne sur ce partenariat, la Communauté de Communes Lanvollon Plouha a décidé de démarrer un projet portant sur l’adduction en eau potable, dans le cadre de la loi Oudin Santini.
La première phase de ce projet a consisté à favoriser la création d’un service public de l’eau à Ankadinondry Sakay ; En 2011, un partenariat a vu le jour avec l’association Aquassistance afin de lancer une opération de remise en état des 69 bornes fontaines présentes sur le chef lieu de la commune malgache qui a réalisé elle-même les travaux. Parallèlement, le comité de gestion de l’eau local a été réorganisé et la décision de faire payer l’eau à l’ensemble des usagers a été mise en œuvre, en accord avec une décision nationale. De son côté, la Communauté de Communes a procédé à l’achat (6 000 Euros autofinancés) et à l’installation de compteurs pour chacune des bornes fontaine afin de permette au comité de contrôler les ventes de l’eau dont le prix est désormais le même pour tous les environ 13 000 usagers vivant dans le chef lieu de la commune. Le Comité de gestion de l’eau réalise donc aujourd’hui des bénéfices, lesquels servent à la rémunération des fontainiers et à la maintenance.
Enfin, la récente décentralisation malgache engagée par le Président Marc Ravalomanana a amené l’Etat à rétrocéder 49 hectares de terres à la commune. Très vite, des constructions ont démarré sur cette zone jouxtant le centre ville et une forte croissance de la population a pu être constatée rapidement, alors que rien n’a été prévu en terme d’alimentation en eau potable. C’est sur la base de l’investissement et du sérieux de l’engagement de chacun des partenaires (commune, Communauté de Communes et Aquassistance) et du succès de la première phase (2011), que le deuxième volet du projet est envisagé aujourd’hui, de 2013 à 2015.
Objectif du partenariat
La deuxième phase du projet, plus lourde financièrement (260 000 Euro), porte sur la création d’un réseau d’adduction en eau potable nécessaire sur la zone d’extension de la ville sur une surface de 49 hectares accueillant déjà plus de 8 000 habitants. Pour cela, toujours en partenariat avec l’association Aquassistance qui fait intervenir ses experts techniques, cette deuxième phase du projet prévoit :
1. La remise en service d’un forage CMS (Centre Multiplicateur des Semences), avec l’accord du Centre, pour alimenter le village de Matsingo qui est situé à proximité de la ville, non loin de la Route Nationale 1.
2. La réalisation d’un forage et d’un réservoir de stockage, dans la partie haute de la zone d’extension, toujours en bordure de la Nationale 1
3. La création de relais de surpression, près de la mairie, en centre ville, qui prélèvera un complément d’eau sur le réseau existant actuellement pour alimenter les nouvelles installations techniques situées en hauteur.
4. L’achat de trois groupes électrogènes, au moins provisoirement, l’électrification de la ville n’ayant malheureusement pas encore eu lieu en raison de la désorganisation actuelle des services de l’Etat malgache.
Description détaillée du partenariat
Il s’agit de la création d’un réseau d’adduction en eau potable sur une zone d’extension de la ville sur une surface de 49 hectares, cette zone accueillant une population en très forte croissance.
- Extension d’un réseau d’adduction en eau potable
Objectif de l’action : Il s’agit d’assurer l’accès à l’eau potable pour une population d’environ 8 000 habitants récemment installées sur une zone d’extension de 49 hectares du centre ville ou chef lieu de la ville d’Ankadinondry Sakay.
Description sommaire : Le projet comporte trois volets :
1. La remise en service d’un forage existant
2. La réalisation d’un forage et d’un réservoir de stockage
3. La création de relais de surpression
4. L’achat de trois groupes électrogènes
5. La construction de 22 bornes fontaines (kiosques)
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Commune d'Ankadinondry Sakay
Maître(s) d'ouvrage
Communauté de commune de Lanvollon-Plouha, Commune d’Ankadinondry Sakay
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires du projet sont incontestablement les habitants de la nouvelle zone d’extension du chef lieu de la ville d’Ankadinondry Sakay dont le nombre est estimé à plus de 8 000 et qui n’ont aujourd’hui pas accès à l’eau potable au même titre que les usagers de la partie plus ancienne de la ville.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune d'Ankadinondry Sakay Madagascar commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Commune d'Ankadinondry Sakay rabemanantany Roland

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Communauté de commune de Lanvollon-Plouha commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Commune d'Ankadinondry Sakay


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 228000 0 2011
Communauté de commune de Lanvollon-Plouha 24000 24000 2011
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2011
, Commune d'Ankadinondry Sakay 8000 2011




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013