Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Développement de l'accès au numérique dans la région du Vakinankaratra
Année de première signature de la convention
2012
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Technologies de l'information et de la communication
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2012
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
En 2009, la région du Vakinankaratra à l’instar de toute l’Île, a traversé une période de troubles, tant au niveau politique, économique que social. Les répercutions sont encore prégnantes à l’aune d’une vague d’élections a priori programmées à partir du 24 juillet 2013. La majorité des actions menée ces trois dernières années par la Région Auvergne, à destination de la société civile dans des zones rurales (projet « Accueil Villageois »), n’a cependant pas été remise en cause sur le terrain même si ces actions ont été, il est vrai, retardées. L’arrivée d’un nouveau Chef de Région et d’une nouvelle équipe n’a pas distendu le lien institutionnel, préservé grâce à la présence sur place d’une représentation de la Région Auvergne, laquelle considère tout de même que l’émergence d’instances locales élues, solides et répondant au plus près aux besoins des populations et des territoires, est indispensable pour favoriser les logiques de démocratie locale à Madagascar.

Aujourd’hui, les deux Régions souhaitent poursuivre la dynamique de cette coopération au travers du lancement d’un nouveau projet de « Solidarité Numérique », fondé d’une part sur une volonté de la Région Vakinankaratra et de ses partenaires locaux de créer un centre régional informatique à Antsirabe et d’autre part sur des besoins exprimés en termes de formation.
Historique
La similitude des contextes régionaux a favorisé l’établissement de relations privilégiées entre la Région Auvergne et la Région malgache du Vakinankaratra et a conduit à la conclusion d’un protocole d’accord de coopération décentralisée en 2005.
Suite à cela, le Schéma régional du tourisme durable et du thermalisme a été réalisé puis adopté en 2007. Sa mise en œuvre passe actuellement par la réalisation du projet « accueil villageois » dans quatre villages ruraux de la région (trois nouveaux villages viennent de rejoindre le projet) : accueil de petits groupes de touristes dans des gîtes construits et gérés par des associations villageoises formées aux métiers du tourisme et à la gouvernance de projets, et dont le revenu du tourisme est investi pour le développement local. Le projet s’engage dans l’autonomisation grâce à la création de l’association AVIMA (accueil villageois malagasy) début 2012, qui se charge de la coordination des associations villageoises et de la promotion du projet auprès des Tours Opérateurs (TO) et autres acteurs du tourisme.

En octobre 2011, lors d’une mission politique de la Région Auvergne dans le Vakinankaratra, les partenaires malgaches ont exprimé de nouveaux besoins auprès du Président de la Région Auvergne. En effet, toujours dans une dynamique de développement local, des formations dans les domaines de l’agriculture, du thermalisme et de la médecine, de la gestion administrative, du renforcement des capacités des élus ou agents territoriaux ou encore de l’informatique apparaissent nécessaires. Parallèlement, le domaine du numérique s’avère alors une priorité pour la Région Vakinankaratra qui envisage dès 2012 de se doter d’un centre informatique à Antsirabe. Ainsi, en écho à sa propre politique de développement du territoire par le numérique, la Région Auvergne a proposé de mobiliser son expertise à l’attention de ses partenaires pour faciliter le lancement d’un tel centre et développer à moyen termes la mise en place de formations à distance.

L’année 2013 marque une étape importante dans la coopération entre les deux Régions : recrutement en octobre 2012 d’un Volontaire de Solidarité Internationale (VSI) après 24 mois sans chargé de coopération sur place et signature en décembre 2012 à Clermont-Ferrand par le Président de la Région Auvergne et le Chef de Région du Vakinankaratra d’une lettre d’intention de signature d’une nouvelle convention de partenariat. La période électorale annoncée a retardé la date de signature d’une telle convention, initialement programmée avant le 31 mars 2013.

Le désengagement progressif de la Région Auvergne du projet « Accueil Villageois » permet par ailleurs à la coopération de s’engager de plus en plus sur ce nouveau projet de « Solidarité Numérique », tout en prévenant toute difficulté émanant de chacun des projets.

Ce projet conjointement identifié par les deux partenaires français et malgaches, a déjà fait l’objet de plusieurs actions concrètes :
- mise en place d’un binôme de travail, composé du VSI, Mademoiselle Annabelle PAPILLON et du responsable du Centre Informatique de la Région Vakinankaratra. Ce binôme est chargé d’établir et de suivre le cadre logique du projet, d’animer le projet, d’assurer son bon développement et son inscription sur le territoire, dans un objectif de viabilité. Les premières actions réalisées ont été la prospection des structures similaires existantes sur l’ile, la rencontre des acteurs du numérique au niveau national et l’établissement d’une première étude de faisabilité technique et financière du projet dans une optique de pérennisation du Centre.
- création de deux comités de pilotage, à Madagascar et en France. Ces comités ont pour objectifs de suivre et de décider de l’évolution stratégique du projet, de faciliter la communication entre les deux partenaires ainsi que l’implication des différents acteurs dans le projet.
Objectif du partenariat
La finalité du projet est de réduire la fracture numérique sur le territoire du Vakinankaratra. Le futur Centre informatique régional devra permettre à toute personne ou toute structure privée ou publique d’avoir accès à un panel de services liés aux NTIC (visioconférence, bibliothèque virtuelle) ainsi qu’à des formations à distance. Ce Centre devrait prendre la forme d’un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC).

Le Centre proposera :

Des ordinateurs connectés à Internet : Centre de ressources numérique / Bibliothèque virtuelle
La navigation internet et l’utilisation des ordinateurs (recherche documentaire et d’informations) seront orientés vers des publics engagés soit dans une démarche personnelle, de recherche d’emploi par exemple, soit dans le cadre scolaire et universitaire ou encore des publics engagés dans la création d’entreprises. Des formations de base à l’utilisation des TIC seront proposées ainsi que des services de bureautique (mise en page, graphisme, impressions, etc.).
Dans un 1er temps, le Centre proposera des liens vers des bases de données documentaires et de ressources numériques gérées par des structures externes (Université de Tana, Centre d’Information Technique et Economique - CITE, etc.). A terme, il sera possible de proposer des ressources numériques en local.

Une salle de visioconférence : L’objectif principal de cette salle sera d’organiser des formations, courtes ou longues, à distance (nationales et internationales) et en présentiel. Dans une optique de pérennisation du Centre, cette salle pourra être louée à des acteurs privés pour l’organisation de réunions, séminaires et ateliers avec utilisation de la visioconférence.

Il s’agira aussi de créer une dynamique de réseau et des partenariats avec des acteurs malgaches mais aussi français tant sur le volet formation que sur le volet orientation/information.
Description détaillée du partenariat
Le projet de développement de l’accès au numérique dans le Vakinankaratra par la création d’un Centre Numérique Régional est né d’une évolution du partenariat existant entre les Régions Vakinankaratra et Auvergne depuis 2005.

Un premier projet sur le tourisme durable « Accueil Villageois » étant en phase d’autonomisation, le numérique a été identifié par les deux régions comme une thématique prioritaire pour leur territoire respectifs et considéré comme un instrument de développement local, social et économique important. La Région Auvergne a donc décidé d’appuyer ses partenaires malgaches dans la création du Centre Numérique Régional principalement en termes d’appui à la gouvernance et d’assistance technique du projet ainsi qu’à la mise en place de formations à distance. La maitrise d’ouvrage est donc partagée entre les deux partenaires.

Ce projet vise à la réduction de la fracture numérique sur le territoire du Vakinankaratra. Cet objectif pourra être atteint grâce à la création d’une structure proposant du matériel informatique de bonne qualité, une connexion Internet rapide, une salle de visioconférence, des ressources numériques et un personnel formé capable d’orienter et d’aider les usagers du centre à utiliser les ressources à leur disposition.

Chaque action prévue dans le projet permet, à différentes étapes, de favoriser une adéquation optimale entre les réalités et besoins locaux et les orientations du centre. La pérennité et l’autonomisation de la structure est aussi au centre des orientations données au projet.

Une des clefs de voute de la réussite de ce type de projet, principalement dans le cadre d’une coopération décentralisée, réside dans la mise en place, dès le lancement des activités, d’une dynamique de travail multi-acteurs au sein de laquelle la bonne gouvernance est considérée comme le fil conducteur de toute action entreprise et des orientations stratégiques (Action n°1).
Il est aussi important de prendre en considération les difficultés auxquelles se heurte de manière générale, et à Madagascar en particulier, la mise en place d’un centre numérique. Ainsi, des expertises de faisabilité technique, logistique et économique ainsi que des études spécifiques sur l’existant au niveau local, sur les besoins et les publics cibles sont nécessaires (Action n°2).
Le choix d’un matériel et d’une connexion adéquats est sans aucun doute une condition sine qua non à la qualité des produits et services qui seront proposés par le centre (Action n°3).
En parallèle, les activités du centre seront développées – e-formations, catalogue des ressources numériques, produits et services - et le personnel du centre sera recruté et formé. Dans une optique de pérennisation du centre, le secteur privé fera l’objet d’une stratégie commerciale spécifique avec des services ad hoc dans l’optique d’atteindre un seuil d’autofinancement à 40% à 24 mois (Action n°4).
De nombreux projets dans les domaines du numérique et de la formation existent à Madagascar dans le cadre de Coopérations Décentralisées ou non. L’échange d’expérience et de bonnes pratiques, la coordination des actions et la capitalisation des connaissances dans ces domaines doivent être considérés comme une ressource fondamentale pour une meilleure efficacité des projets. C’est pourquoi, une action de mutualisation avec des Régions françaises présentes à Madagascar est envisagée (Action n°5).
Enfin, le Centre Numérique Régional permettra de dynamiser et développer un projet existant « Education au Développement – Solidarité Internationale » en permettant à des lycées du Vakinankaratra et d’Auvergne de mettre en place ou de renforcer des partenariats et des échanges par Internet et skype sur des thématiques communes. Le centre permettra donc de pallier au manque d’infrastructures des lycées sur le territoire du Vakinankaratra (Action n°6).
L’ensemble de ces actions favorisent les partenariats tant sur la grande Ile qu’entre les deux régions partenaires.

L’arrivée, en octobre 2012, d’une Volontaire de Solidarité Internationale, chargée de la Coopération, la création d’un binôme de travail avec le Responsable Informatique de la région Vakinankaratra et d’un Comité de Pilotage franco-malgache du projet numérique depuis début 2013 marque le lancement effectif du projet.
L’année 2013 sera marquée par la mise en place des équipes de travail, la création de partenariats, d’une dynamique et d’une stratégie de coopération entre les deux régions et entre leurs acteurs respectifs pour ce projet. Le centre poursuivra sa construction et les activités pourront alors démarrer.
L’année 2014 débutera par l’inauguration du centre et son ouverture officielle au public. La commercialisation et promotion auront une place centrale. Les activités seront développées et adaptées en fonction des résultats des premiers mois de fonctionnement.
2015, année présumée de la fin du projet, permettra d’évaluer les impacts du projet sur les deux territoires tout en continuant de développer les activités.

La priorité donnée à la gouvernance et à des partenariats stables, une coopération pluriannuelle et des acteurs formés de manière adéquate, permettent de poser les bases solides de ce projet. Des retombées positives sont attendues sur les deux territoires en termes de réduction de la fracture numérique pour le Vakinankaratra, d’employabilité, et pour l’Auvergne par exemple, de valorisation de l’expertise auvergnate, de questionnement de la politique actuelle de développement du numérique ou encore de renforcement de la culture managériale de la collectivité par l’implication de plusieurs services et partenaires dans un même projet transversal.

- RENFORCEMENT DE LA GOUVERNANCE DE PROJET
Objectif de l’action : Assurer une gestion transparente, éthique et participative à la fois du projet dans son ensemble et du futur centre.
Description sommaire : Il s’agit de mettre en place de manière collégiale des pratiques démocratiques dans la conduite du projet, des modalités de décision et de désignation des responsables, référents et pilotes aux différents échelons de la mise en œuvre du projet.
Ainsi, afin d’assurer la mission de service public et l’autonomie financière du centre par la mise en place d’activités génératrices de revenus, il est pressenti que le futur centre numérique prendra la forme d’un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC). Cette typologie permettra de favoriser une gestion transparente de la structure.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Région du Vakinankaratra, Le futur EPIC - Centre Numérique de Madagascar
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional d'Auvergne
Bénéficiaire(s)
Deux catégories de bénéficiaires peuvent être mises en évidence :- Les acteurs, partenaires et responsables du projet en France et à Madagascar :La recherche de partenariats solides, la mise en place d’une bonne gouvernance dans la gestion du projet et à terme du Centre Numérique Régional, l’organisation de formations à destination des futurs responsables du Centre ainsi que l’élaboration de la stratégie multi-acteurs, permettront à chaque partie prenante du projet de bénéficier d’éléments pertinents pour interroger leurs propres schémas de développement et d’accéder à des pratiques originales tant en termes de gestion et de bonne gouvernance qu’en termes de capitalisation des acquis. L’application de ces pratiques sera rendue possible grâce à une communication constante et démocratique non seulement entre les acteurs de la coopération décentralisée mais aussi et surtout entre les acteurs du même territoire.- La population du Vakinankaratra et les publics cibles identifiés :Les usages du Centre Numérique Régional seront définitivement validés suite au recensement des besoins au niveau de la population ; à ce jour le besoin a été exprimé par les têtes de réseaux locales et la Région Vakinankaratra. Ainsi, tout public engagé soit dans une démarche personnelle (de recherche d’emploi par exemple) soit dans le cadre scolaire et universitaire ou encore les publics engagés dans la création d’entreprise, bénéficieront des services proposés par le Centre Numérique Régional. Des services spécifiques seront également proposés à des publics cibles identifiés (élus locaux, organismes de formation, secteurs privé et associatif) sur des e-formations à la carte. Ces publics constitueront donc aussi des bénéficiaires directs du projet.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région du Vakinankaratra Madagascar Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Région du Vakinankaratra RATSIMAMANGA Nirina ddrregionvak@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Région du Vakinankaratra
Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional d'Auvergne



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 49300 0 2012
Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes 356256 0 2012
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 97000 2012
, Région du Vakinankaratra 83600 2012




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation

Documents

Documents
Titre du document Taille en Ko Nom du fichier  
Plaquette Auvergne-Vakinankaratra 1241,86 Fiche coopdec AuvVak mai 2015.pdf Icone d'un document à télécharger


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013