Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Beyrouth"

Correspondant coopération décentralisée
Martine HERLEM-HAMIDI
Courriel : martine.herlem[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Denis GAILLARD
Courriel : denis.gaillard[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Structuration d’une destination de tourisme durable à Zgharta Ehden à partir des patrimoines naturels, culturels et des ressources locales
Année de première signature de la convention
2012
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention
Tourisme

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2012
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
16/11/2015
Contexte
Dans le cadre d’un partenariat en cours avec le Conseil Général de l’Aude(projet annuel financé par le MAE), la commune de Zgharta Ehden s’est engagée en 2012, dans la définition d’un plan de développement pour son territoire. Celui-ci se décline en plusieurs axes stratégiques d’intervention, dont la structuration d’une destination touristique.

Ce partenariat a permis de dresser, avec l’appui méthodologique des Services du Département, des enjeux forts en matière de développement des activités touristiques à partir d’un recensement détaillé des ressources locales :

- Patrimoine bâti, essentiellement à caractère religieux, aux origines de la naissance de la chrétienté maronite (monastères) et lien avec la Vallée de la Qadisha,
- Protection et mise en valeur de la biodiversité autour de la réserve d’Horsh Ehden,
- Développement des activités de loisirs dont celles liées à montagne notamment avec la station de ski
- Productions agricoles et agroalimentaires du terroir (fruits, fromage, olives ..), avec un potentiel de développement important autour de la production et commercialisation d’huiles d’olive
- Réputation de la qualité de la gastronomie et de l’accueil des habitants de Zgharta Ehden et des valeurs de la convivialité, du partage, d’un mode de vie particulier au Liban
- Richesse du patrimoine immatériel et historique

De par sa constitution urbaine particulière, le territoire de Zgharta Ehden jouit d’une image valorisante à partir de laquelle peut être engagée une politique de promotion touristique ambitieuse. En effet, la commune s’articule autour de deux noyaux urbains présentant des caractéristiques propres d’attractivité territoriale (Zgharta à proximité de Tripoli et Ehden se situant à 1 400 m d’altitude en montagne ; les deux communes étant distantes de 23 km).
2 atouts majeurs sont particulièrement facteurs d’attractivité et fondent l’échange d’expérience et des bonnes pratiques entre l’Aude et Zgharta-Ehden:
- le positionnement de Ehden comme porte d’entrée de la vallée de la Qadisha, site inscrit à l’UNESCO
- la valorisation du massif de Horsh Ehden réserve de biodiversité la plus riche du Moyen Orient , avec le double enjeu de développement et de protection, d’autant plus d’actualité qu’une réflexion est en cours pour une candidature au label « réserves de Biosphères » de l’UNESCO. La vocation de ces « réserves de biopshères » est de concilier conservation de la diversité naturelle et culturelle et développement économique et social. Elles permettent de tester et développer des approches novatrices de développement durable du niveau local au niveau international. Et peuvent devenir des lieux d’apprentissage pour le développement durable.


Ces caractéristiques territoriales contribuent à forger une identité touristique originale, qui se différencie du modèle dominant en Méditerranée, celui du tourisme balnéaire « de masse ».

Sur la base de ce positionnement stratégique, en porte d’entrée de la vallée de la Qadisha, le présent projet se conçoit comme l’opportunité pour Zgharta Ehden d’établir les modalités opérationnelles du développement touristique de son territoire. Il doit permettre d’impliquer activement l’Etat Libanais et les têtes de réseaux (Bureau Technique des Villes Libanaises), dans la recherche de valeur ajoutée de l’action publique territoriale en articulation avec les compétences de l’Etat (thème des Assises de Beyrouth d’octobre 2012).
Il s’agit aussi, de mettre en lien les différentes initiatives existantes au Liban autour du thème du « Tourisme Durable », pour capitaliser les expériences, les bonnes pratiques et créer un réseau dynamique.
Ainsi, le Département de l’Aude va proposer la création d’un comité de suivi regroupant les collectivités françaises et Libanaises qui ont développé des coopérations sur le sujet.
Ce comité pourrait être animé avec le Bureau Technique des Villes Libanaises et l’ambassade de France.
A ce jour, les coopérations suivantes ont été recensées :
- la fédération des municipalités du Haut Metn réalise une charte de territoire durable avec la Région Ile-de-France
- la fédération de la Région de Jezzine travaille sur le développement d'un tourisme intégré avec la Région PACA
- la fédération des municipalités du Kesrouan travaille sur un axe de tourisme rural avec le Conseil Général des Yvelines
- la fédération des municipalités de Baalbeck travaillera sur un axe de tourisme dans le cadre d'un plan stratégique de développement durable avec la Communauté de Communes de la Vallée de l'Hérault.
- Le projet Aude/Zgharta-Ehden pourrait compléter cette liste.

Le Département de l’Aude sera le chef de file de ce projet, compte tenu de l’antériorité de son expérience sur la démarche de la destination « Aude, Pays Cathare ». le Comité Départemental du Tourisme de l’Aude, structure indépendante du département, sera un partenaire opérationnel. A ce titre il sera cosignataire du projet et s’impliquera financièrement dans la mise en œuvre. Il s’est engagé à mobiliser son réseau d’experts au service de l’ingénierie du projet.
Seront également ponctuellement mobilisés, les 4 chambres consulaires, soit individuellement, soit par le biais de leur instance collective le « Comité de Liaison Interconsulaire » .
Tous ces partenaires du département, sont prêts à apporter leur concours à la concrétisation de ce pari, celui d’un tourisme de qualité respectueux des ressources locales par la mobilisation d’une expertise reconnue en la matière : le programme de développement territorial « Pays Cathare ».
Historique
La collaboration entre la commune de Zgharta Ehden et le Département de l’Aude a vu le jour en novembre 2011, dans le cadre des Assises de la coopération qui se sont tenues à Beyrouth.

Par la suite, des discussions bilatérales ont permis de valider le principe d’un partenariat et d’approfondir les modalités d’un projet de coopération.

Celui-ci a porté sur la définition d’un « projet de développement global pour la commune de Zgharta Ehden, vecteur d’attractivité territoriale et de cohésion sociale ». Il a été retenu pour un financement de l’Etat français (Ministère des Affaires Etrangères) à hauteur de 20 000€, pour un coût de réalisation de 90 000€.

En septembre 2012, une mission d’expertise a été menée par une délégation politique et technique du Département sur le territoire de Zgharta Ehden. Elle a donné lieu à l’élaboration d’un document d’objectif, précisant l’ensemble des actions à mener dans l’établissement du projet de développement global du territoire.

Par la suite, en novembre 2012, une délégation libanaise s’est rendue dans l’Aude dans le but de partager des expériences reproductibles et d’acquérir des savoirs faire en matière de développement territorial.

Dans le cadre de ce projet, en plus de l’échange entre élus, le Département de l’Aude met en place un dispositif de formation d’un agent municipal de Zharta Ehden au métier d’agent de développement local, dans la perspective de la mise en place d’un bureau local.

A travers cette première coopération, l’axe de développement de l’économie touristique, à partir des ressources locales (patrimoine, espaces naturels, productions locales…) a émergé fortement.
Compte tenu de l’importance du sujet et des actions possibles à mener, les partenaires ont opté pour une candidature à l’Appel à projet triennal du Ministère français des Affaires Etrangères.

La vice-présidente du conseil départemental de l'Aude a effectué deux missions au Liban en octobre 2015 et février 2017, afin de discuter du projet de développement du tourisme durable. Le projet est donc en cours de relance.
Objectif du partenariat
Engager une démarche de développement touristique durable sur le territoire de Zgharta Ehden, s’appuyant sur la valorisation des ressources identitaires locales (patrimoine religieux, produits de terroir, gastronomie, activités de pleine nature, patrimoine immatériel).

Sur cette base, positionner cette destination touristique comme un atout majeur au sein de la vallée de Qadisha, site du patrimoine mondial UNESCO et classement de la réserve Hosh Ehden comme « réserve de biosphère » de l’UNESCO.

Enfin, organiser une véritable interaction et complémentarité entre les deux entités, Zgharta et Ehden, à partir de l’économie touristique (mise en marché, structuration des filières, gastronomie, services).
Description détaillée du partenariat
Le projet vise à accompagner le développement économique et social à partir de la structuration de la destination touristique de la commune de Zgharta-Ehden au cœur de la région du Mont Liban (Gouvernorat Nord), en lien avec les territoires l’environnant, particulièrement la Vallée de la Qadisha, mais aussi en lien avec d’autres municipalités libanaises engagées dans des coopérations décentralisées sur le thème du développement durable (la fédération des municipalités du Haut Metn ; la fédération de la Région de Jezzine ; fédération des municipalités du Kesrouan ; fédération des municipalités de Baalbeck).

L’enjeu majeur du projet de coopération est d’appuyer une destination de tourisme durable sur un ensemble de facteurs d’attractivité existants et potentiels (patrimoine bâti remarquable représentant un pan important de l’histoire du Liban et du pourtour méditerranéen ; environnement naturel et paysager ; productions de terroir ; réputation de la gastronomie, de l’accueil et du mode de vie…), mais aussi à venir (infrastructures autour des sports d’hiver ; produits touristiques à partir des potentiels du massif de Horsh Ehden…). A partir d’une structuration et d’une coordination globale de l’offre, cette destination pourra être un moteur de relance du processus de développement initié sur la commune, notamment en permettant la création d’emploi pour les jeunes.

Au-delà de l’enjeu communal, il s’agit de permettre à la municipalité de prendre toute sa place comme porte d’entrée de la Vallée de la Qadisha (implication dans le comité de gestion de la vallée de la Qadisha, reconnaissance du rôle moteur de Zgharta Ehden…), mais aussi de pouvoir initier une candidature au titre de « biosphere réserve » auprès de l’UNESCO.

La mise en avant d’une telle destination repose sur le déploiement d’une offre touristique globale et de qualité, assise sur les ressources patrimoniales naturelles ou culturelles, les productions locales, le potentiel de loisirs. Elle s’inscrit dans la recherche de retombées économiques en ciblant plusieurs types de clientèles : un socle viable économiquement, doit être assuré par les clientèles de proximité en provenance des aires urbaines libanaises et des séjours de la diaspora. Mais d’autres clientèles peuvent aussi être ciblées : celles des territoires proches et du bassin méditerranéen, ainsi que sur certains produits touristiques spécifiques (sentiers de grande randonnée, produits autour de la réserve de Horsh Ehden…), visant une clientèle internationale.

Une des clefs de réussite est le positionnement de la destination et la coordination d’actions qui participent d’une plus grande attractivité du territoire dans le respect d’un développement durable. Cette démarche doit prendre en compte la présence de la réserve d’Horsch Ehden, le positionnement d’Ehden comme porte d’entrée de la vallée de la Qadisha, la particularité bicéphale de Zgharta-Ehden. Ainsi pourra être développé une médiation autour du patrimoine bâti, une valorisation des patrimoines naturels, une valorisation des productions identitaires de terroir, une intégration des traditions culinaires et d’accueil. Pour assure la pérénnité des actions, une professionnalisation des acteurs sera proposée, de même que la mise en cohérence des formations professionnels des jeunes ou des demandeurs d’emplois.

Ce projet s’appuie sur la mobilisation de moyens en ingénierie et en expertise provenant d’acteurs publics, consulaires et économiques français, afin d’établir le cadre stratégique et d’identifier les leviers opérationnels pour la concrétisation d’une authentique destination touristique Zgharta Ehden. Il s’agira aussi pour la commune d’envisager le recours à une expertise locale, soit par le biais d’un recrutement d’un chargé de mission du tourisme soit par le recours à une prestation.

Le partenariat ainsi constitué repose sur un partage des connaissances, un échange de méthodologies et une capitalisation des bonnes pratiques. Il permet d’apporter au territoire libanais les repères stratégiques fondamentaux préalables au déploiement des moyens opérationnels.

Il prévoit des activités conjointes aux partenaires permettant d’envisager des réponses communes à des problématiques partagées, dans une logique de bénéfice mutuel.
Côté département de l’Aude, il s’agit de conforter la construction de la destination « Aude Pays Cathare ». En confrontant notre expérience au territoire de Zgahrta-Ehden, nous attendons d’en tirer des indicateurs pour faire évoluer nos pratiques, conforter nos choix ou les réorienter, trouver des voies de progression et d’amélioration.
Le Conseil Général de l'Aude attend aussi beaucoup d’enseignement en ce qui concerne la question de l’approche des sites inscrits ou en cours d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO, puisqu'il engage une démarche d’inscription des sites du Pays Cathare.
La confrontation des pratiques, des points forts, des points faibles, sera bénéfique pour chacun des partenaires et renforcera la solidarité initiée au cours de la précédente coopération.

- Définition d'un plan d'action au service d'une destination de tourisme durable
Objectif de l’action : L’objectif de l’action est de permettre aux partenaires français d’apporter un soutien méthodologique à la municipalité de Zgharta Ehden à la définition d'un plan d'action au service d'une destination de tourisme durable.
Cet accompagnement méthodologique permettra à terme de transférer une véritable expertise tant du point de vue des professionnels du tourisme que de créer une véritable expertise publique locale en formant et en accompagnant la municipalité dans ce service public.
Réaliser cette partie de mission, devra permettre aux élus et techniciens audois (Département, CDT, consulaires), de prendre du recul sur l’expérience de la destination « Pays Cathare » et d’exploiter des éléments observés sur ZE pour faire évoluer les actions dans l’Aude. Cela devra permettre également de réfléchir au positionnement de la destination « Aude Pays Cathare » à l’échelle du bassin méditerranéen et ainsi conforter les liens de coopérations, entre élus ou acteurs socioéconomiques.


Description sommaire : Cette action nécessite plusieurs phases :

1/ Le positionnement de la destination touristique

2/ Les préconisations d'actions en déclinaison du positionnement

3/ La définition d’un plan de commercialisation et de valorisation des produits locaux, vers la création d'une marque territoriale se rapprochant d'une démarche d'IGP et lien entre les produits et la destination touristique.

4/ Le développement de formations en relation avec les métiers du réceptif et des loisirs, à destination des entreprises touristiques et des personnes en recherche d'emploi
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Municipalité de Zgharta Ehden
Maître(s) d'ouvrage
Conseil général de l'Aude, Comité Départemental du Tourisme , Comité de Liaison Interconsulaire de l'Aude
Bénéficiaire(s)
Bénéficiaires directs au LIBAN :- Commune de Zgharta Ehden, Bureau Technique des Villes Libanaises et Etat Libanais (mobilisation de compétences et de savoirs faire pour l’action touristique, capitalisation), territoires en coopération autour de la thématique du tourisme durable.- Gestionnaires de sites touristiques, acteurs de la communication et de la promotion touristique (professionnalisation des pratiques et des outils)- Opérateurs touristiques, acteurs économiques, producteurs agricoles et agroalimentaires du territoire libanais (développement marketing et de la mise en marché, coordination des actions et synergie, établissement de partenariats économiques entre producteurs et professionnels du tourisme franco-libanais)- Populations locales, résidents et diaspora (redécouverte et appropriation du patrimoine matériel et immatériel, consommation des produits locaux, ambassadeurs du territoire, implication dans la démarche touristique)- Personnes en situation de recherche d’emplois dans les métiers du tourisme (hôtellerie, restauration, loisirs)- Jeunes de Zgharta Ehden et de la région Bénéficiaires indirects au Liban : - Touristes principalement de Tripoli, de Beyrouth, du Liban et du Moyen Orient Bénéficiaires directs en France :Conseil Général de l’Aude (mise en avant de compétences, incrémentation des résultats du projet sur ses propres pratiques)Partenaires participants au projet, Comité Départemental du Tourisme, Chambre Consulaires à travers le Comité de Liaison Interconsulaire du Département de l’Aude (mise en avant de compétences, incrémentation des résultats du projet sur leurs propres pratiques, établissement de partenariats économiques entre producteurs et professionnels du tourisme franco-libanais) Syndicat Oléicole du Pays d’Aude (mise en avant d’une expertise, établissement de courants d’affaire entre producteurs d’huile d’olives de France et du Liban)Personnes en situation de recherche d’emplois dans les métiers du tourisme (hôtellerie, restauration, loisirs)Bénéficiaires indirects en France :Opérateurs touristiques (gestionnaires de sites, Offices de Tourisme du territoire, etc.) et autres Syndicats professionnels agricoles ou de filières (bénéfices liés aux transferts de connaissances et méthodes) et audois

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Municipalité de Zgharta Ehden Liban commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Municipalité de Zgharta Ehden Mouawad Toufic toufic.mouawad@gmail.com

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de l'Aude commun.ico.loupe.alter

Autres partenaires du partenariat en France
Comité Départemental du Tourisme
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Municipalité de Zgharta Ehden


Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 18800 0 2012
Conseil départemental de l'Aude 43200 0 2012
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 59000 2012
Comité Départemental du Tourisme , Municipalité de 79000 2012




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013