Accueil > Atlas > Détail projet

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Programme de développement durable de la Région de Fatick
Année de première signature de la convention
2009
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < Précédent 1 Suivant > >>
Année de début du partenariat
2009
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
La Région de Fatick (Région administrative du Sénégal) s'étend sur un territoire de
6 685 km². Sa population représente un peu plus de 700 000 habitants vivant principalement de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche. Bien que le taux de pauvreté y soit élevé (59% en 2008) la région de Fatick recèle de nombreuses potentialités qui méritent d'être valorisées.
Les Régions de Fatick et de Poitou-Charentes entretiennent des liens de partenariat très forts qui se sont développés et consolidés au fil des années.
Depuis 2004, l'action conjointe de nos 2 Régions a permis de développer l'économie locale dans la région de Fatick : filière caprine, éco-tourisme et micro-entrepreunariat. Dans ces secteurs, de véritable filières économiques ont été organisées de la production à la consommation.
Les résultats obtenus sur les différents programmes sont aujourd'hui significatifs et les actions engagées ont d'importantes retombées sur la population notamment en terme d'emploi et d'amélioration des conditions de vie.

Les différents programmes de coopération bénéficient aujourd'hui d'une reconnaissance ancrée profondément au sein de la population qui participe activement au développement des projets. Plusieurs actions font également l'objet d'une attractivité aux niveaux national et international :
- L'inventaire des patrimoines matériels et immatériels de la région de Fatick réalisé dans le cadre du Programme de Développement de l'Eco-Tourisme (PRODETOUR) constitue une pratique innovante que le gouvernement sénégalais cherche à reproduire sur l'ensemble du territoire national,
- Le Programme de Développement des Energies Renouvelables (PRODER) a permis mobiliser le PNUD et d'autres Régions au plan international.
- Les foyers améliorés produits dans la région de Fatick dans le cadre du PRODER sont désormais diffusés en Gambie,en Guinée Bissau et dans d'autres régions du Sénégal.
- Depuis 2011, les Bourses Tremplins pour l'Emploi (BTE) sont en phase de test dans 3 autres Régions d'Afrique grâce au soutien de l'Association Internationale des Régions Francophones (AIRF). Les femmes sont des acteurs déterminants de ce dispositif dont elles sont les principales bénéficiaires.

Sur la base de ces constats, les Régions de Fatick et de Poitou-Charentes ont souhaité s'engager sur une nouvelle période de coopération en développant de nouvelles actions dans les domaines de la filière caprine, de la gestion durable des ressources énergétiques et de l'adaptation au changement climatique. Au regard des besoins du territoire, un nouveau programme de coopération sera également conduit dans le domaine de l'accès à l'eau et de l'assainissement.
Ce partenariat s'inscrit dans le cadre plus large de la Francophonie et vise à promouvoir l'égalité homme-femme.
Historique
Engagée depuis 2004, la coopération s'est d'abord concentrée sur le développement de la filière caprine. Les premiers résultats obtenus sur ce programme ont incité les deux institutions régionales à ouvrir de nouveaux champs de coopération dans les domaines de de l'accès aux ressources énergétiques et de la micro-finance en 2007 puis de l'éco-tourisme et de la santé en 2009.

Deux Volontaires de Solidarité Internationale animent les programmes depuis 2006 et assurent un lien permanent entre les deux Régions. Un coordinateur des programmes a également été nommé au sein du Conseil régional de Fatick en 2008 pour assurer la cohérence entre les programmes, harmoniser les procédures de travail et donner des orientations pour les différents programmes.

Depuis 2010, l'équipe chargée d'assurer la mise en œuvre des programmes sur place s'est considérablement renforcée. 16 personnes travaillent désormais à la réalisation des projets dont 14 sénégalais recrutés directement par le Conseil Régional de Fatick. Les programmes de coopération participent au renforcement des compétences du Conseil Régional dans les différents secteurs ciblés par la coopération.
Objectif du partenariat
La coopération entre les deux Régions a pour objectifs prioritaires : l'amélioration des conditions de vie des populations par la réduction de la pauvreté et la lutte contre les effets du changement climatique.

Les actions engagées dans les différents programmes visent toutes à promouvoir un développement harmonieux et durable des territoires.

L'implication des populations dans la réalisation des projets est également un objectif prioritaire de la coopération entre les deux Régions. Chaque programme vise à assurer une appropriation progressive des projets par les habitants et ainsi s'orienter vers leur autonomisation à moyen terme.
Description détaillée du partenariat
Pour la période 2013-2015, le projet de coopération avec la Région de Fatick s'articule autour de 4 actions prioritaires :
- Action 1 : Le Programme d'Amélioration de la Filière Caprine (PAFC 3)
- Action 2 : Le Programme de Développement des Énergies Renouvelables (PRODER 2)
- Action 3 : Le programme des Bourses Tremplins pour l'Emploi (BTE)
- Action 4 : Le Programme « Accès à l'eau potable et assainissement du Loog »
Les actions présentées dans le dossier ci-dessous concernent les années 2013, 2014 et 2015. Cependant, au titre de l'année 2013, l'appui financier du MAEE ne sera pas sollicité pour les trois programmes ( Action 1, 2 et 3) qui font l'objet d'une prolongation dans le cadre de l'appel 2010-2012.
Chaque programme étant lui même divisé en plusieurs actions, le renseignement du dossier dans l'extranet du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes a entrainé certaines difficultés. Pour ces raisons, le dossier global a également été joint en annexe pour plus de cohérence et une simplification de la lecture.
- Programme d'amélioration de la filière caprine
Objectif de l’action : Objectifs généraux :
- Lutter contre la pauvreté
Assurer la souveraineté alimentaire dans la région de Fatick
- Augmenter les revenus via la valorisation des produits issus de l’élevage caprin
- Améliorer la production caprine à travers la santé, l’alimentation, la conduite d’élevage, la reproduction et la structuration de la filière caprine dans la région de Fatick

Axe 1 : Valorisation de la production caprine
- Favoriser la production laitière (traite), la transformation (au moins une mini-laiterie et fromagerie par département) et la commercialisation (marchés, lieux touristiques, écoles),
- Développer les autres valorisations possibles de produits caprins : viandes, peaux, etc.

Axe 2 :Amélioration de la conduite d'élevage
- Améliorer la conduite d’élevage à travers l'alimentation (fourrages, stocks, semences, etc.), le logement, la reproduction et la santé animale des élevages caprins,
- Poursuivre l'amélioration génétique de façon plus ciblée en spécialisant des groupements en insémination artificielle et en s’appuyant sur les boucs améliorateurs.

Axe 3 : Structuration de la filière
- Renforcer les chèvreries locales, favoriser les rencontres entre éleveurs (surtout femmes),
- Accompagner et animer la structure professionnelle régionale existante pour la réalisation de ses missions,
- Créer des liens avec les autres filières d'élevage.
Description sommaire : L'élevage de la chèvre en Afrique de l'Ouest et au Sénégal en particulier est commun, surtout dans les familles pauvres et vulnérables. Au Sénégal et plus particulièrement dans la région de Fatick composée en majorité de Sérères, l’élevage de chèvre est l’apanage des femmes et des jeunes qui sont des couches vulnérables. Travailler sur l'amélioration de cet élevage constitue donc une stratégie de lutte contre la pauvreté à travers l’amélioration des conditions de vie et un levier de développement important pour les populations.
Après un travail d'amélioration génétique des troupeaux dans un objectif de développement de la production laitière et le démarrage d’une activité de transformation, l’accompagnement des élevages villageois en santé, alimentation, conduite d’élevage et la structuration de la filière avec la création de l’Association Régionale des Eleveurs Caprins de Fatick (ARECAF), il s'agit aujourd'hui d’orienter les actions vers le développement économique et l’augmentation des revenus des éleveurs.
Sur la période 2013-2015, le programme s’orientera particulièrement vers :

1. La valorisation de la production caprine, car c'est elle qui pourra encourager l'amélioration de la conduite d'élevage et la structuration de la filière. La valorisation sera réalisée dans un esprit d'ouverture à toutes les potentialités (mélange avec lait de vache, nouveaux produits laitiers), et portera aussi sur la viande et autres sous-produits de la chèvre comme la peau. L’accompagnement dans la commercialisation des produits transformés de ces différentes structures sera nécessaire afin de développer les revenus directs de l’activité d’élevage.
Un fonds sera dédié à la recherche et au développement de la valorisation de la production caprine, en lien avec des organismes compétents en France et au Sénégal notamment pour le transport et la conservation de produits frais, l’économie d’énergie et la diversification des produits transformés (yaourts aux fruits, fromages aux herbes, etc…)

2. En matière d'élevage, les objectifs seront notamment de poursuivre les actions engagées (formations, sensibilisation, vulgarisation, expérimentation, etc.) sur les facteurs de la production caprine : alimentation, logement des animaux, santé, gestion de la reproduction.

3. Concernant enfin la structuration de la filière, une structure laitière régionale : l’Association Régionale des Eleveurs Caprins de Fatick (ARECAF) visant à fédérer les groupements, leur rendre des services et les représenter au niveau régional voire national, a vu le jour. Il s’agit à présent de l’accompagner dans la réalisation de ses missions afin d’asseoir une association forte et reconnue d’envergure régionale. L'objectif de cette troisième phase est de renforcer les compétences de l’ARECAF grâce à l’animation et de structurer l’association au niveau de chaque département.

La Région de Fatick s'attachera à renforcer, en accord avec les partenaires au développement, son action de coordination des services techniques et des différents programmes d'intervention sur la filière caprine, et portera une attention particulière à l'implication plus importante des éleveurs dans la gestion et la mise en œuvre des actions prévues, dans une perspective de relais à moyen terme.

Axe 1 :
Cette troisième phase s’orientera résolument vers la valorisation de la production caprine, car c'est la génération de revenus qui sera moteur dans l'amélioration de la conduite d'élevage et la structuration de la filière. En ce sens est prévue, en 2013, l'entrée en production de la fromagerie de Colobane et celle de Tattaguine, et aussi l'installation de mini-laiteries de taille évolutive en fonction du développement de l’activité de transformation. La valorisation sera réalisée dans un esprit d'ouverture à toutes les potentialités (mélange avec lait de vache), et portera aussi sur la viande et les autres sous-produits de la chèvre. Un agent sera recruté à Fatick pour suivre cet axe, déterminer des débouchés commerciaux et assurer la promotion des produits issus de la filière.
Axe 2 :
En matière d'élevage, les objectifs seront notamment de poursuivre les actions engagées (formations, sensibilisation, expérimentation, etc.) sur les facteurs de la production caprine : logement des animaux, santé, alimentation, conduite d’élevage. L’insémination artificielle sera d’avantage ciblée pour optimiser les résultats. Le reboisement en espèce végétale fourragère permettra d’améliorer l’alimentation des troupeaux. Le renforcement des capacités des éleveurs via les formations les amèneront à l’autonomisation de leur élevage.

Axe 3 :
L’Association Régionale des Eleveurs Caprins de Fatick (ARECAF) a vu le jour en 2010. L'objectif de cette troisième phase est d'aider cette jeune association faitière à prendre son envol. Le renforcement des capacités de ses dirigeants et de ses membres et l’animation de ses commissions de travail seront mis en œuvre pour qu’elle mène à bien ses missions. Le programme s'attachera enfin, avec l'ARECAF, au développement d'une dynamique de filière, avec les partenaires politiques, techniques, économiques et financiers, où les rôles et responsabilités des uns et des autres sont clairement identifiés.

Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Conseil régional de Fatick
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional de Poitou-Charentes
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires des 4 actions sont nombreux et variés. D'un point de vue général, les actions sont dirigées en priorité vers les populations les plus fragiles. Plus spécifiquement et par action, les bénéficiaires des projets sont les suivants : - Action 1 (« Programme d'Amélioration de la Filière Caprine ») : éleveurs, professionnels de la santé animale, - Action 2 (« Programme de développement des Energies Renouvelables ») : femmes, communautés rurales, forgerons, Groupements d'Intérêts Economiques, agriculteurs, vendeurs de charbon, - Action 3 (« Bourses Tremplins pour l'Emploi ») : micro-entrepreneurs, Institutions de Micro-Finance, femmes, jeunes actifs, - Action 4 (Programme « Accès à l'eau Potable et Assainissemnt dans le secteur du Loog ») : villageois, communautés rurales.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Conseil régional de Fatick Sénégal Icone d'une loupe

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Conseil régional de Fatick Ndour Alassane alandour@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine Icone d'une loupe

Autres partenaires du partenariat en France
Autres partenaires français : FRESYCA, ADEME internationale, Agence de l'Eau Adour Garonne, Agence de l'Eau Loire Bretagne, SIVEER
Autres partenaires du partenariat dans le(s) pays partenaire(s)
Conseil régional de Fatick, Autres partenaires locaux au Sénégal
Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional de Poitou-Charentes



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 35000 0 2009
Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine 450000 250000 2009
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 265000 2009
Autres partenaires français : FRESYCA, ADEME inter 526455 2009




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013